EN PISTE AU BORD DU RHÔNE
Une plage de sable fin, deux grenouilles, trois abricotiers, l’aventure est au détour du chemin, entre Brigue et Le Bouveret. Tous EN SELLE pour une sélection de balades écologiques, riches en découvertes, grâce au prêt gratuit de petites reines.

Par Isabelle Jaccaud - Mis en ligne le 26.07.2011

 

Le chemin des berges - LA SPORTIVE

Si l’on a déjà quelques heures de vélo sous la selle, alors il est temps d’attaquer la route du Rhône. Entre Martigny et Sion, sur une trentaine de kilomètres, la piste suit amoureusement le fleuve, abandonnant parfois son flanc pour mieux le retrouver plus loin. A la station de Martigny, prévoir un peu de temps pour les préparatifs: trouver le casque qui sied à chacun, régler les vélos (certains vélos nécessitent une clé spéciale, il est donc indispensable de prendre le temps d’ajuster la hauteur de la selle) et remplir le contrat de prêt. Les itinéraires de Veloland (voir rubrique Pratique) permettent de sortir de la ville sans passer par la route d’accès à l’autoroute grâce à une piste cyclable. Très vite, on abandonne le trafic routier pour se retrouver seul au monde. Spécialité de la région quand il fait beau: le vent. Quand on l’a dans le dos, on se sent des ailes; quand il est de face, c’est une autre histoire. Peu après Saillon, pause sur le seul banc de la balade. On avance entre cultures de framboisiers, vergers d’abricotiers, vignes, gravière, peupliers. Après Chamoson, on aperçoit les collines de Sion qui semblent inaccessibles. Dès les îles d’Ardon, ne plus quitter la rive droite du Rhône: deux variantes sont possibles pour arriver à Sion, privilégier celle qui longe le Rhône. Le dernier tronçon n’est pas le plus drôle: remonter la rue jusqu’à la place de la Planta. On peut terminer à pied. La récompense: boire une limonade au milieu de la place, avant le retour en train.

Grande balade, départ station de Martigny, 30 km jusqu’à Sion. Retour possible en train.

Notre conseil:

avec des enfants, prévoir l’itinéraire sur une grosse demi-journée avec arrêt pique-nique sur le bord du Rhône ou à une terrasse. Ne pas oublier le sac à dos: il n’y a pas de panier sur le vélo.

Où s’arrêter:

- Fol’Terres, un pavillon avec dégustation de vins et produits du terroir, à Fully, juste après avoir traversé le Rhône. www.folterres.ch

- Relais de la Sarvaz, à Saillon, restaurant avec terrasse et place de jeu pour les enfants, pendant que les parents choisissent un menu: www.sarvaz.ch

- Domaine des Iles, voir balade Les îles.



 

Dans les roseaux - LA SAUVAGE

La station de départ se niche près de Swiss Vapeur Parc. De là, on suit la direction d’Aquaparc et on longe le canal. Une fois le pont traversé, on pénètre vite dans la réserve naturelle des Grangettes et la forêt. Une fontaine soulage la soif des aventuriers en herbe. Des panneaux didactiques expliquent le problème des digues fragilisées par les terriers. On quitte le bitume pour des chemins de terre battue avec l’impression de jouer les Indiana Jones dans les roseaux, direction Villeneuve. La «jungle» est bien accueillante, peu de moustiques, quelques grenouilles et beaucoup d’oiseaux aquatiques. Pas un seul anaconda…

Petite balade, de la station Port-Valais, au Bouveret, 7 km jusqu’à Villeneuve et retour, plusieurs variantes.

Où s’arrêter:

Plutôt que Swiss Vapeur Parc et Aquaparc, on peut manger une glace à la terrasse du port ou se faire tirer en bouée ou en banane gonflable chez Sport Aventure au quai du Bouveret.



 

Direction Les îles - LA TRANQUILLE

Par grande chaleur, on joue la carte de la prudence et choisit une petite virée sous les arbres jusqu’aux Iles, une véritable oasis à quelques kilomètres de Sion, où des lacs ont été créés après l’exploitation d’une gravière. Seul inconvénient pour les plus jeunes, le départ depuis la Planta et la circulation jusqu’aux abords du Rhône, mais on atteint vite les pistes cyclables. En quelques tours de pédales à l’ombre, sur terre battue, on atteint la belle zone de détente verdoyante des Iles: sur 2 kilomètres se succèdent de grands arbres, des plages, du gazon et de l’eau: que du bonheur. On peut s’y baigner, jouer au minigolf ou tenter le Parc Aventure. Ce sera dur de se remettre en selle pour quitter cet endroit charmant!

Minibalade, depuis station Sion, 3 km jusqu’aux Iles et retour.

Notre conseil:

Ne pas oublier son maillot de bain dans un sac à dos.

Où s’arrêter:

- Domaine des Iles, entre Rhône et lac, pour y acheter une glace à emporter ou y manger une salade composée sur la terrasse avec vue imprenable sur les baigneurs. www.restaurantlesiles.ch


PRATIQUE

UNE CARTE

Valaisroule ne propose pas d’itinéraires ni de cartes. On suit les petits panneaux rouges marqués d’un vélo blanc. Mais les inconditionnels des cartes peuvent se renseigner à l’office du tourisme local. Et le site veloland.ch propose des itinéraires à télécharger.

POUR LES ENFANTS

Le trailer (remorque) permet d’emporter un ou deux enfants suivant le poids et l’âge: on se l’arrache!

LE SITE

Valaisroule propose vélos et casques, pour une durée de quatre heures, dans différents lieux de la vallée du Rhône. Le prêt est gratuit. Les heures supplémentaires sont facturées 2 fr. Dépôt de garantie: 20 fr. par vélo. Présenter une carte d’identité. Si le vélo est déposé à une autre station, compter 5 fr. pour le rapatriement. Les cabanes de tôle blanche sont en général proches d’une gare. Des vélos électriques sont proposés à 2 fr. l’heure.

Valaisroule, 7 jours sur 7 en été, fermé lundi et mardi en septembre et octobre. Liste des stations avec numéro de tél. sur www.valaisroule.ch