LA FORME À LA BARRE
Faire son sport autour d’une barre de pole dance? Chez CORALIE BALLY, on se libère des préjugés et pratique une véritable mise en forme dans une école de danse à succès dont la particularité attire des femmes de tous âges et de tous styles.

Par Carinne Piquerez - Mis en ligne le 29.06.2010

 
Depuis ce mois de juin 2010, l’Ecole-Club Migros Vaud (Lausanne et Yverdon) propose de suivre des cours de pole dance, soit de danse-gymnastique à la barre verticale. Irez-vous? Passerezvous la porte? Vous hésiterez sans doute... La vérité, c’est qu’aucune femme n’a jamais renoncé une fois franchi le seuil de la salle de danse. Ces cours sont mis en place par Coralie Bally et attirent en quatre lieux (Crissier, Genève, Gland et Yverdon) un nombre croissant d’adeptes, de tous niveaux sociaux, de toutes tailles, de toutes corpulences et de tous âges, de 16 à 60 ans.

Bon nombre d’intéressées viennent à la barre pour y effectuer leur remise en forme. D’autres y apprennent à se confronter à leur image et à retrouver une confiance perdue. Certaines s’y trouvent mieux que dans un fitness, loin des regards et de toute concurrence. Et beaucoup aiment cette activité pour ce qu’elle est, aérienne et ludique, jamais dévêtue...

Depuis quelques années, la pole dance met la barre haut: elle entend se démocratiser, se débarrasser de sa tenue de cabaret et de l’image dont elle a été affublée sur les scènes dénudées des bars de nuit pour démontrer qu’elle n’est pas celle qu’on croit. Quant à réfuter ses vertus sportives, quelques exercices auront vite fait de vous convaincre. Chez Coralie, un cours est ainsi fait: vingt minutes d’un échauffement complet puis apprentissage de trois figures (la pole dance en compte bien une cinquantaine, dont une moitié est très accessible et l’autre consiste en des acrobaties tête en bas), suivi d’une chorégraphie dansée et d’un stretching. Les figures à la barre sont associées à de la «sensual dance», de plus en plus en vogue aussi, qui vous assure des plages de récupération plutôt bienvenues dans le programme.


 

PRATIQUE SPORTIVE

Le travail avec la barre – accessoire pivotant que l’on peut acheter à l’unité et installer dans son salon sans percer ni son plancher ni son plafond – s’apprend rapidement tout en s’avérant un sport assez exigeant. En quelques séances, vous sentirez que tout votre corps est sollicité et que vous travaillez en isométrie sur toutes les chaînes musculaires. A défaut de vous façonner des biscoteaux, vous raffermirez et affinerez à force votre silhouette. A condition de ne pas fléchir dès le premier coup de barre.


LA POLE AILLEURS

L’origine de la pole dance remonte aux années 20: lorsque les filles jouaient autour des piliers des chapiteaux de cirques. Dès lors, elle a été récupérée par les cabarets et ce n’est que depuis vingt ans qu’elle tente de se mettre en valeur en tant que sport à part entière, bénéficiant de ses propres compétitions et championnats en Australie, aux Etats-Unis, etc. Elle est pratiquée en fitness en Angleterre, prisée en France et en Belgique et dispensée en Suisse romande depuis cinq ans.