QUATRE EXERCICES POUR MIEUX COURIR
La barbe pour certains ou vertu quasi cardinale pour d’autres: L’ÉCHAUFFEMENT, qui fait paraît-il le bon coureur! Et si l’on se laissait convaincre?

Par Sophie Winteler - Mis en ligne le 08.03.2011

 

L’EXPERTE

Ophélia Jeanneret est entraîneur diplômé et préparatrice physique Swiss Olympic (cadre espoir, Association romande de patinage et NUC volley LNA), à Neuchâtel.

Avouons-le: le plus souvent, échauffement rime avec trois moulinets de bras, deux flexions des genoux, une rotation de tête, et hardi petit. Pas terrible… Mais pourquoi s’enquiquiner avec des exercices d’assouplissement dévoreurs de temps! D’autant que, quand on court, «y a qu’à» partir lentement. De petites foulées au départ, c’est bien (voir L’illustré du 2.03.2011). Pourtant, avant de se lancer, il y a son cœur à dorloter, ses pieds à chouchouter, ses cuisses à chauffer. Rien que pour éviter qu’ils ne se rappellent douloureusement à vous.

La bonne vieille corde à sauter reste idéale pour le cardio et l’échauffement. En moins d’une minute, vous êtes en nage! Courir en levant une jambe après l’autre en plateau (skipping) exerce aussi le cardio, mais également les quadriceps et le psoas (muscle qui relie les lombaires à la hanche; peu étiré, il se rétracte et peut provoquer le point, des douleurs à l’aine ou au dos). Se botter les fesses permet d’entraîner certains muscles de la cuisse et de peaufiner la réactivité. Quant au pas de l’escargot, il muscle et évite l’affaissement de la voûte plantaire. Le tout est à pratiquer deux fois par semaine avant de courir. Allez, chauffe Marcel!