Les petits trucs / Energies renouvelables

Mis en ligne le 25.06.2010

Se chauffer avec le soleil

Vous construisez ou rénovez votre maison? Pensez aux économies à faire à long terme.

Pour une maison individuelle standard de 130 mètres carrés de surface habitable, il faut 10 à 15 mètres carrés de capteurs et un accumulateur solaire de 1500 à 2000 litres de volume.

Pendant sa durée de vie d’au moins 25 ans, l’installation solaire produit 120 000 kilowattheures soit 25 à 30 pour cent des besoins en chaleur et économise ainsi 50 tonnes d’émissions de CO2.
 

Chauffe-eau à pompe à chaleur

Comment chauffer son eau avec sa tête?

Le chauffe-eau pompe à chaleur s'installe généralement dans la cave. Il permet de maintenir la température de la cave plus fraîche. Son emplacement idéal est à côté d'un producteur de chaleur (chaudières, etc.). Certains modèles sont conçus pour permettre de récupérer la chaleur des salles de bains et de la cuisine par exemple. La contenance standard des chauffes-eau pompes à chaleur est de 300 à 500 litres. Une résistance électrique de secours et/ou d'appoint est généralement installée. Suivant les températures ambiantes, le coefficient de performance (COP) se situe entre 2,5 et 3,5. La température de l'eau chaude se situe généralement à 55°C.
 

Courant vert

C’est quoi le courant vert? Y avez-vous déjà pensé?

On appelle courant vert l'électricité produite à partir de sources renouvelables et respectueuses de l'environnement: le soleil (capteurs "photovoltaïques"), le vent (éoliennes), le biogaz obtenu par la fermentation de déchets agricoles et qui fait tourner un moteur-générateur d'électricité, etc.

L'électricité tirée de la force de l'eau (60 pour cent de la production suisse) a l'avantage d'être renouvelable. Mais pour bénéficier de l'appellation courant vert, les barrages et les centrales hydrauliques doivent limiter leurs impacts négatifs sur la nature, par l'utilisation de matériaux peu polluants, par l'installation d'échelles à poissons et de passages pour la faune, et surtout par la garantie d'un "débit minimal" dans les rivières - afin d'empêcher qu'elles s'assèchent.

Le courant vert est plus cher à produire, et la logique économique favorise peu son développement. Cependant, dans plusieurs régions de Suisse, plus de 300'000 ménages ont déjà choisi de payer leur électricité un peu plus cher, afin de subventionner les installations qui en produisent.

Celui qui souscrit à un contrat d'approvisionnement contenant - exclusivement ou en partie - du courant vert n'en aura pas forcément à la sortie de ses prises électriques en proportion de son achat: le courant vert est incorporé dans le réseau et profite également à ceux qui n'ont pas souscrit à un tel abonnement.