Darrin Vanselow
Chloé, 1m 56, et Joseph, 1 m 79, ont de l'énergie à revendre. Pour ce shooting à Cortaillod, ils ont inlassablement synchronisé leurs sauts.
Portrait

Alors on danse? Joseph & Chloé l'ont fait, avec succès

10 octobre 2017

Dix-huit printemps, fans de hip-hop, Neuchâtelois, les benjamins de l’émission de la RTS «Alors, on danse?» ont remporté, samedi, la compétition. Portrait d’un duo épatant.

Qui saute et virevolte, rit de toutes ses dents et donne envie de retrouver ses 18 ans? Les benjamins de l’émission Alors, on danse?, diffusée sur la RTS et qui a opposé, six épisodes durant, des danseurs romands de tous âges! Passionnés, à la fois fougueux et raisonnables, bien dans leurs baskets et ultrapolis, les copains qui s’étaient présentés en solo ont dû s’apprivoiser pour former un duo. «Au début, on n’osait pas trop se toucher: on était supergênés.»

Lui s’appelle Joseph Felix, apprenti polymécanicien doué, garçon de Boudry, père brésilien, maman suissesse. Elle, Chloé Wanner, 1 m 56, fille de Peseux, vient de passer son baccalauréat en biologie-chimie et suit des cours de psychologie à l’Université de Neuchâtel. Un peu pour rassurer ses parents, effrayés par tant de danse pour si peu de certitude professionnelle.

« Je me suis dit que la danse ce serait bien en soirée, avec les filles »
Footballeur junior, Joseph a appris la coordination avec la capoeira, un art martial afro-brésilien. La transition dribble-entrechat? «Je me suis engueulé avec mon entraîneur de foot, et ma mère m’a proposé de faire de la danse. Je me suis dit que ce serait bien en soirée, avec les filles.» Pari payant: le jeune homme est en couple depuis peu. Chloé, elle, aime la danse pour «l’énergie, l’échange, le partage, la scène». Passionnés, les champions suivent depuis quatre ans une formation préprofessionnelle auprès de Maurizio Mandorino à Résodanse Station du côté de Neuchâtel. «On danse près de six heures par jour», explique Joseph. Leur motivation? «On aimerait pouvoir en faire un métier, essayer du moins, rigole Chloé. Quand tu sais qu’il y a vingt fois plus de filles que de garçons et qu’en moyenne elles font trois têtes de plus que moi, c’est sûr, il va falloir que je bosse!»

chloe1.jpg
Deux cents dossiers reçus, 100 auditions, cinq émissions, dix "battles", une grande finale: Joseph et Chloé ont remporté le premier prix, leur premier prix. Photo: Anne Bichsel

Chloé et Joseph vont mettre études et apprentissage entre parenthèses pour vivre pleinement leur passion. En décembre, les gamins de Peseux et Boudry s’envoleront pour la Grosse Pomme, direction le Peridance Capezio Center, une école de danse professionnelle. Sept mois pour «grandir, progresser et vivre des expériences uniques». Et, qui sait, faire d’un rêve leur métier.