Aller au contenu principal
Publicité
© Philippe Pache

Cachés, mais pourquoi?

Publié mardi 24 juillet 2018 à 11:45
.
Publié mardi 24 juillet 2018 à 11:45 
.
Chaque jour, un photographe sélectionne et raconte les coulisses d’une image qui l’a marqué.
Publicité

Découvrez toutes les images marquantes, insolites, inattendues, dures, drôles, touchantes, commentées par des photographes professionnels. ---->


Philippe Pache
A l’abri de l’orage… Festival de la Cité, Lausanne le 14 juillet 2018.
Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits. 

L’ANALYSE DE PHILIPPE PACHE

Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits.

«Qu’attendent-ils?»

«Suggérer c’est créer, décrire c’est détruire» disait Robert Doisneau. J’ai toujours aimé les images intrigantes, ces instants suspendus où, sans légende et contexte, on se demande ce qui s’y trame… Ainsi cette image prise à Lausanne pendant le Festival de la Cité. Ue petit groupe de personnes agglutinées sous cette arcade dans la nuit. Qu’attendent-ils? Une star, une révélation, le Messie?
Ils patientent le temps d’une grosse averse, or la pluie n’est pas perceptible et pourtant, ce qui ne se voit pas sur une image en est souvent le révélateur.

Suivez PHILIPPE PACHE
Web: www.philippepache.com
Instagram: philippepache61


Didier Martenet/L'illustre
24 mai 2018, 11h00, Samantha Malloy, mannequin, maquillée par Mylah Morales, maquilleuse de star, sur un glacier valaisan.
 

L’ANALYSE DE DIDIER MARTENET

Photographe à L’illustré depuis 30 ans

«La mannequin, à demi-nue, a résisté à l’entier du shooting malgré le froid!»

La mission était de suivre le passage éclair en Suisse de Mylah Morales, reine du glam et star américaine du maquillage, qui finalise en collaboration avec Marielle Descamps et l’entreprise Phytosanté, basée à Lausanne, l’élaboration d’une ligne de produits cosmétiques fabriqués à Aigle dans les usines de FCC (Fragrances, Cosmetics & Consulting). Embarquée dans un hélicoptère, à destination d’un glacier valaisan, Madame Morales, alias Glaminator, a réalisé qu’en Suisse, il faisait froid. Parfois très froid. Elle a donc refusé de sortir de l’hélico en t-shirt et basket. La mannequin, elle, était demi-nue, mais pleine de courage. Pour réaliser cette image, je n’ai pas eu besoin de lumière additionnelle. La lumière naturelle sur ce glacier et la réverbération sur les cimes enneigées a suffi pour rendre ce gloss froid et éclatant.


Darrin Vanselow
La Chaux-de-Fonds, mercredi, 10 octobre 2007, 13h27: des forces spéciales s’entraînent à prendre d’assaut une école.
Darrin Vanselow
Photographe éditorial indépendant, bourlingueur d'origine américaine qui adore la Suisse.

L’ANALYSE DE DARRIN VANSELOW

Photographe éditorial indépendant, bourlingueur d’origine américaine qui adore la Suisse.

«Il fallait être rapide et discret»

Un journal local m’avait mandaté pour couvrir l’énorme exercice d’une centaine de policiers d’élite de plusieurs cantons qui s’entraînait à prendre d’assaut une école. Le fait de pouvoir les suivre n’était pas une mission aisée: ultra-concentrés, évalués par leurs supérieurs, ces «super-flics» n’étaient pas là pour rigoler. Si on se trouvait sur leur passage, on était écarté sans ménagement. Il fallait être rapide et discret. Pour un Américain comme moi, c’était observer une Swiss Swat Team en action.

Suivez DARRIN VANSELOW
Web: www.darrinvanselow.com
Instagram: darrin.vanselow


KEYSTONE/URS FLUEELER
Keystone-ATS: Le mercredi 18 juillet 2018 près de Woeschnau en Argovie, à l’intérieur du tunnel d’Eppenberg.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

 «Ici la silhouette de du travailleur fait toute la différence»

Une visite de presse d’un chantier pourrait être très ennuyeuse visuellement sans ouvrier. Ici la silhouette de du travailleur est minuscule, mais par contre fait toute la différence. Cette présence humaine, toute petite soit-elle, permet au lecteur d’effectuer une mise à l’échelle et ainsi de comprendre le gigantisme de ce tunnel. Sans cette silhouette qui occupe moins de 5% du cliché, l’image n’aurait pas du tout le même attrait et serait plus que banale. L’ajout de la réflexion dans l’eau crée une originalité supplémentaire et une symétrie bienvenue qui complètent à merveille cette image.

Photographe:
Suivez Urs Flüeler photographe Keystone-SDA
Web: www.keystone.ch


LAURENT GILLIERON
Keystone-ATS: Mardi 17 juillet 2018, sur les hauteurs de Nyon, des festivaliers traversent le «Deep», un projet de la HES-SO représentant les profondeurs aquatiques, lors de la 43e édition du Paléo Festival.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

Laurent a utilisé un objectif ultra grand angle (15 mm). Cette catégorie d’objectif est très intéressante au niveau de l’angle très large de prise de vue, cependant le photographe doit faire très attention que le contenu de l’image ne soit pas trop petit et peu visible, l’effet arrondi en œil de poisson est également peu esthétique. Ici les branches du décor de corail et le cadrage en contre-plongée contrebalancent tous ces phénomènes. Le fait d’avoir photographié à la tombée de la nuit avant que le ciel ne soit totalement noir conclu parfaitement cette image.

Suivez Laurent Gilliéron photographe Keystone-ATS
Web: www.laurentgillieron.ch
Instagram: keygillieron
Facebook: @gillieron


ENNIO LEANZA
Keystone-ATS: Le dimanche 15 juillet 2018, effervescence à l’un des Check-in de l’aéroport de Zurich.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Elle est réussie uniquement par le fait que certaines personnes ne bougent pas»

En ces jours de grand départ en vacances, comment donner une dynamique à une image de personnes en file d’attente? Ici Ennio a simplement augmenté le temps de pose, ce qui a permis aux personnes bougeant de laisser leurs traces floues sur l’image et ainsi d’illustrer parfaitement l’affluence dans un aéroport. Cette technique a permis de dynamiser une image qui aurait pu être très statique. Dans ce cas, elle est réussie uniquement par le fait que certaines personnes ne bougent pas, il est donc possible de remarquer les valises rouges et bleues immobiles et ainsi de comprendre la situation photographiée.

Suivez Ennio Leanza photographe Keystone-SDA
Instagram: stadttaube


KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Keystone-ATS: Jay Kay, le chanteur du groupe anglais Jamiroquai, sur la scène de l'auditorium Stravinski le samedi 14 juillet 2018, à l'occasion de la 52e édition du Montreux Jazz Festival.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Sur ce cliché, une fois n’est pas coutume, les LED font toutes la différence»

Depuis quelques années, des projecteurs de technologie LED sont utilisés pour l’éclairage de scène. Ceci pour le plus grand malheur des photographes, en effet le rendu de certaines couleurs LED est difficilement reproductible par un capteur d’un appareil photographique numérique. Sur ce cliché, une fois n’est pas coutume, les LED font toutes la différence. Le masque du chanteur éclairé de l’intérieur par des lumières LED chaudes (rouge), ainsi que la fumée éclairée elle par de la lumière froide (verte) en contre-jour. Ceci dans un axe entre l’angle de l’image et la tête de l’artiste crée une ambiance surréaliste et en fait une photographie de concert atypique.

Suivez Jean-Christophe Bott photographe Keystone-ATS
Instagram: bottjc
Facebook: @jeanchristophe.bott


 

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré