DR
Habitudes

Comment procéder pour tout changer dans sa vie

15 juillet 2017

Acquérir une nouvelle habitude n’est pas aisé, mais l’été est la saison de tous les possibles. Pour vous aider, voici sept conseils qui devraient vous encourager à faire le pas.

 

Et si vous profitiez de cet été pour introduire de la nouveauté dans votre vie. Voici 7 conseils qui devraient vous aider à booster votre existence.

1. Observer ses mauvaises habitudes

On commence par les analyser: on se demande d’où elles viennent, ce qu’elles nous apportent quand on s’y adonne, combien de fois par jour, où, avec qui et quels sont leurs déclencheurs. Et on les remplace par de bonnes habitudes. Ainsi, si l’on souhaite arrêter de grignoter, on va peut-être se rendre compte que cette envie nous prend dès que l’on s’ennuie ou que l’on est stressé, deux émotions qui sont bien souvent à la base de nos petits travers. On se met alors en quête d’un substitut «sain»: avoir toujours un journal, un livre ou un épisode de sa série préférée sous la main (facile avec un smartphone) de façon à se distraire lors de temps morts. Ou respirer, avaler une tisane ou un verre d’eau citronnée en cas de poussée d’adrénaline.

2. Pratiquer le collage

Autrement dit, juxtaposer la nouvelle habitude à une ancienne. Si l’on rêve de se mettre à la méditation au quotidien, on «collera» cette routine inédite à une autre déjà bien ancrée. On peut pratiquer au saut du lit, avant de se brosser les dents ou de faire la cuisine, par exemple.

3. Imaginer un plan B

Décider de se nourrir sainement, c’est bien. Mais si l’on craque pour un hamburger-frites ou une pizza un midi, inutile de se flageller. On peut par contre se rattraper en cuisinant un repas particulièrement sain le soir même. Et reprendre le droit chemin le jour suivant.

4. Pratiquer le saucissonnage

S’attaquer à de petits changements vaut parfois mieux que de chambouler toute sa vie d’un seul coup. Voir grand est souvent la meilleure façon d’échouer. Si l’on souhaite se (re)mettre au sport, inutile de viser une heure de jogging tous les matins! On commence par trouver une activité motivante. Puis on se fixe une ou deux plages horaires hebdomadaires pour s’exercer.

5. S’accorder des «susucres»

Pour éviter la procrastination, Gretchen Rubin, spécialiste de l’adoption de nouvelles habitudes, conseille d’instaurer des rituels de transition. Si l’on a décidé de ne plus laisser traîner ses tâches administratives, mais de les effectuer un jour donné, on s’octroie un petit plaisir avant de s’y attaquer: on lit un article qui nous intéresse, on se fait un café… On se fixe 10-15 minutes maxi pour en profiter, puis on attaque la corvée. L’avantage, c’est que, en s’octroyant une récompense avant la tâche, on reste concentré sur celle-ci et non sur le «sucre» qui suit.

6. S’accorder des «susucres» (bis)

Pour les tâches et activités qui exigent davantage de temps, on peut s’accorder une récompense après… à condition que cela ne soit pas systématique. Car faire les choses uniquement pour toucher la gratification promise les transforme aussitôt en corvées. Donc oui au petit verre de vin après la séance de fitness… mais de temps à autre.

7. Ménager sa volonté

Car à trop vouloir s’en servir, on l’use! Il est important de bien se connaître: fait-on partie des gens qui aiment s’attaquer à des montagnes ou plutôt de ceux que cela décourage? Dans ce dernier cas, mieux vaudra avancer par petits pas que de chercher à faire de trop grandes enjambées (voir point 4!).

Texte: Sylvie Ulmann

Cette thématique vous intéresse? L'illustré n°28, actuellement disponible, y consacre un dossier dans son édition