Aller au contenu principal
Publicité
© STEFAN WERMUTH

Concours SwissSkills 2018: beau boulot les Romands! 

Publié mercredi 19 septembre 2018 à 08:34
.
Publié mercredi 19 septembre 2018 à 08:34 
.
Les 150 jeunes Romand(e)s se sont bien défendu(e)s aux Championnats suisses des métiers, à Berne la semaine passée. Ici, le caviste CFC Maxime Bagnoud, de Chamoson (VS), savoure son triomphe sous les yeux de sa consœur Manon Cheseaux, de Saillon (VS), troisième.
Publicité

Sur 74 professions en compétition, parmi 900 concurrents et devant 115 000 visiteurs, ils ont décroché une dizaine de médailles d’or.

La gigantesque usine éphémère installée à BernExpo la semaine passée a désigné ses championnes et champions, ses médaillé(e)s d’argent et de bronze. SwissSkills 2018, deuxième édition de ce formidable festival de la formation professionnelle, a sacré une dizaine de jeunes Romand(e)s. Parmi ces médaillé(e)s d’or, signalons la victoire du caviste valaisan Maxime Bagnoud, dont L’illustré avait fait le portrait le 5 septembre dernier dans un grand dossier sur l’apprentissage. Parmi les autres concurrents francophones qui ont eu l’honneur de recevoir leur médaille des mains du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann, signalons l’exceptionnel double sacre de Jérémie Droz, 19 ans, de Blonay (VD). Formé à l’Ecole des métiers de Lausanne, ce virtuose et champion romand en titre a décroché l’or en menuiserie et en ébénisterie.

Sur le même sujet

Mais le principal gagnant de cette manifestation organisée à la perfection reste le concept d’apprentissage. Car des milliers de jeunes visiteurs de ces SwissSkills ont des idées plus claires sur leur avenir professionnel depuis la semaine passée.

STEFAN WERMUTH
Les constructeurs de routes Julien Berbier, de Rocourt (JU), et Eric Estevez, de Tavannes (BE), sur la plus haute marche. Les Vaudois Florent Dupasquier et Tiago Da Cruz en bronze.
Manu Friederich
Jour de gloire pour André Viegas Machado (2e depuis la gauche), de Charrat (VS), qui a reçu l’or de Johann Schneider-Ammann.
Manu Friederich
Le magicien du bois, Jérémie Droz (3e depuis la g.), de Blonay (VD).
KARL-HEINZ HUG
Maxime Bagnoud durant l’épreuve du filtrage.
KARL-HEINZ HUG
La cuisinière genevoise Delphine Rossetti se classe héroïquement cinquième malgré une fâcheuse indigestion.
KARL-HEINZ HUG
Quatrième, le vitrier lausannois Besian Toqani manque le podium pour un souffle.
KARL-HEINZ HUG
Seul Romand et seul garçon de sa spécialité, le créateur de vêtements Guillaume Karlen se classe 9e.
KARL-HEINZ HUG
Le constructeur de bateaux Robin Maeder, de Bevaix (NE), finit 6e.

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré