Aller au contenu principal
Publicité
© Blaise Kormann

Les dinos font leur show à Genève!

Publié vendredi 17 août 2018 à 09:02
.
Publié vendredi 17 août 2018 à 09:02 
.
Dix-huit dinosaures grandeur nature réunis dans une vaste arène pour raconter leur fabuleuse histoire, de leur apparition sur terre à leur disparition totale il y a 65 millions d’années. Un grand show son et lumière pour un spectaculaire voyage dans le temps.
Publicité

Approchez mesdames, messieurs  et tous les enfants : ouvrez grand vos yeux et vos oreilles ! Venez découvrir la plus extraordinaire ménagerie de dinosaures jamais présentée en public ! Aussi vrai que les vrais , grandeur nature ! Vous admirerez le platéosaure, 3 mètres de haut, 9,5 mètres de long ; allez frémir devant le Torosaurus, 4 m de haut , 9 m de long et une mâchoire de 600 dents! Quelqu’un osera-t-il défier du regard notre Tyrannosaure rex, 7m de haut, 13 mètres de long et des pattes de coureurs ?

Dans une arène géante, nos dix-huit dinosaures vont vous raconter la fabuleuse histoire des plus grands, des plus lourds, des plus féroces animaux que la terre n’a jamais portés ! Après des tournées triomphales dans le monde entier, pour la première fois à Genève : Walking with dinosaurs !

Habillage d’un utahraptor. Tous les dinosaures sont recouverts de mousse et de tissu; les plus gros sont animés grâce à des vérins et à des moteurs électriques commandés par des microprocesseurs. 


Quel chemin parcouru par ces extraordinaires créatures! Depuis la Pangée, le continent unique sur lequel les premiers d’entre eux font leur apparition il y a 220 millions d’années jusqu’à ce jour de 1824, quand un original, un britannique, ecclésiastique et géologue, auquel on a confié l’identification d’une grande mâchoire pourvue de quelques dents, décrète qu’elle appartient à un reptile géant... Quand quelques mois plus tard, un autre paléontologue britannique, Gideon Mantell, découvre une dent géante qu’il attribue à cause de sa ressemblance à celle d’une iguane, à un iguanodon : une fabuleuse course à la découverte est aussitôt lancée.

Blaise Kormann
Un torosaure de 4 m de haut avec une tête de 2,5 m. Entre ses pattes, la cabine de pilotage dans laquelle se glisse son conducteur.

Renaissance des fossiles

Ces dernières années, pas une semaine sans qu’une annonce spectaculaire comme cette découverte début juillet en Argentine d’un nouveau spécimen trois fois plus grands qu’on les pensait à l’époque, n’enrichisse le bestiaire et les connaissances. Des traces de pas, des œufs, des nids, des vertèbres et des squelettes entiers complètent, fossile après fossile, un tableau de chasse qui semble infini.

Depuis le début des années 60, on assiste même à une véritable « Renaissance des dinosaures », alimentée, par des centaines de livres, de BD, de film à grand spectacle. Depuis l’adaptation en 1925 du roman « Le monde perdu » d’Arthur Conan Doyle, les dinosaures n’ont jamais cessé de fasciner les cinéastes. En 1993, le succès du Jurassic Park imaginé par Steven Spielberg et le romancier Michael Crichton voit se développer une série dont le cinquième volet, «Jurassic World: Fallen Kingdom» triomphe actuellement sur grand écran. Moins romancée, « Sur la terre des dinosaures » (titre anglais : Walking with dinosaurs »), une série documentaire produite par la BBC et diffusée pour la première fois en 1999, a beaucoup fait pour la découverte et la vulgarisation de l’univers des dinosaures; les six épisodes décrivant les mœurs et le quotidien des plus célèbres d’entre eux, comme le ferait un documentaire sur la girafe ou le rhinocéros. Le spectacle Walking with dinosaurs reprend cette belle idée donnant aux images de synthèse 3D une existence palpable et un vrai volume.

Blaise Kormann
Deux marionnettistes animent les créatures. La personne à gauche s’occupe des grands mouvements de la tête et de la queue, celle à droite de faire bouger les yeux et la bouche avec un joystick ainsi que des cris et des hurlements avec un clavier.

Commandes bluetooth

Fin-juin, dans une vaste aréna de la banlieue de Glasgow en Ecosse, la troupe employant une cinquantaine de personnes répète ce grand spectacle didactique dirigé par Scott Faris. Vétéran de Broadway, le metteur en scène a dirigé Bette Midler à Las Vegas et, avec cinquante chevaux, la version américaine d’Apassionata .C’est dire que l’homme ne craint pas les grands effets : rock symphonique à fond, quand sous un light show éblouissant se provoquent un stégosaure et un tyranosaure rex, un ankylosaure ou deux utharaptors. Même vu de près, même à les toucher le «réalisme» de ces marionnettes géantes est confondant. Pour les plus petites, un animateur comme Matt Oliver, se glisse à l’intérieur d’une carapace pesant 39 kilos et la fait galoper et tournoyer, de la tête à la queue, avec une aisance qui fait totalement oublier ses véritables jambes !

Patrick Murphy
Naissance d’un dinosaure sous les yeux émerveillés de sa mère. 

Pour les plus grands modèles comme le plateosaure, l’allosaure ou le brachiosaure, trois personnes assurent l’animation. La première, dissimulée entre les jambes de la créature, assure le pilotage de ses déplacements. Installés en hauteur derrière la régie, deux marionnettistes se partagent les mouvements de la tête, du cou et de la queue au moyen d’un bras articulé, et les plus fins, des yeux et de la langue au moyen d’un joy stick et d’un petit clavier pour activer les différents hurlements. En tout neuf manipulateurs peuvent se retrouver ainsi à faire vivre trois énormes dinosaures. Tous reliés par bluetooth, ils sont remplis de microprocesseurs, de vérins et de moteurs hydrauliques. Ajoutez des décors grandioses de jungle tropicale et le grand voyage dans le temps est assuré.

Patrick Murphy
Combat de géants entre un stégosaure, un herbivore reconnaissable à ses énormes écailles dorsales, et un redoutable tyrannosaure rex, 7 m de haut et 13 m de long, dans cette extraordinaire mise en scène de la vie et de la disparition des plus…

Alors Madame, messieurs, les enfants, vous voilà prévenus : transportés dans 21 camions semi-remorques, les dinosaures arriveront à Genève le 19 septembre prochain. Grand spectacle assuré tous les jours jusqu’au 23.

WALKING WITH DINOSAURS LE SPECTACLE LIVE

Arena, Genève, 8 représentations du mercredi 19 au dimanche 23 septembre 2018.
Res. Ticketcorner. dinosaurlive.com

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré