Aller au contenu principal
Publicité
© Philippe Pache

François Silvant, la dernière scène

Publié mercredi 5 septembre 2018 à 09:13
.
Publié mercredi 5 septembre 2018 à 09:13 
.
Chaque jour, un photographe sélectionne et raconte les coulisses d’une image qui l’a marqué.
Publicité

Découvrez toutes les images marquantes, insolites, inattendues, dures, drôles, touchantes, commentées par des photographes professionnels. ---->


Philippe Pache
François Silvant dans sa loge, Montreux Festival du rire décembre 2007. 
Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits. WWW.PHILIPPEPACHE.COM (mettre le lien vers le site)

L’ANALYSE DE PHILIPPE PACHE
Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits.

«Ce sera sa dernière loge, la dernière fois qu’il monte sur scène»

Soirée de gala du Festival du rire de Montreux. Je suis mandaté à la fois pour l’Illustré et TV8. François Silvant présente sur scène les artistes de la soirée, chaque fois avec un personnage différent. Il n’arrête pas de se changer. Je passe toute la soirée dans sa loge, avec son habilleur.
Je sors juste quand il se déshabille et se rhabille. Il souffre et chaque mouvement est douloureux… Il est déjà très malade… Il souffre mais ne se plaint pas… Il se réjouit de boire quand même une coupe de champagne après le spectacle, une pas plus, à cause de tous les médicaments qu’il prend contre la douleur. Ce sera sa dernière loge, la dernière fois qu’il monte sur scène, il ne le savait pas… Moi non plus… Il avait encore des espoirs de guérison, il en parlait beaucoup mais il est mort quelques mois plus tard.

Suivez PHILIPPE PACHE
Web: www.philippepache.com
Instagram: philippepache61


Niels Ackermann / Lundi13
Vendanges à Shabo, Ukraine, octobre 2016.
lundi13 / © Niels Ackermann / Lundi13
 

L’ANALYSE DE NIELS ACKERMANN

Co-fondateur de l’agence Lundi13, ses reportages en Ukraine et en Suisse lui ont valu de nombreuses récompenses et expositions.

«Bon vivant, Saakashvili ne s’est pas fait prier pour participer aux récoltes dans des vignes à l’état douteux»

Avec mon camarade d’aventure Sébastien Gobert, nous nous sommes rendus à Shabo, une ancienne colonie de vignerons vaudois près d’Odessa. Un français qui se fait qualifier de marquis nous a invité à venir voir sa collection de Lénines pour notre projet sur la décommunisation. Le butin était bien maigre: une peinture et un petit buste comme ceux qu’on trouve dans n’importe quel marché aux puces local. Mais le marquis avait une autre surprise pour nous. En pleins démêlés avec la justice avec son business viticole, il avait appelé à la rescousse Mikhail Saakashvili, l’ancien président Géorgien devenu gouverneur de la région d’Odessa après la révolution. Bon vivant, Saakashvili ne s’est pas fait prier pour participer aux récoltes dans des vignes à l’état douteux.

C’était en octobre 2016. Entre-temps, Saakashvili s’est vu priver de sa nationalité Ukrainienne par son ancien ami le président Petro Poroshenko. L’Ukraine n’autorisant pas la double nationalité, le président déchu est devenu un apatride

Suivez Niels Ackermann sur:
Web: www.nack.ch et www.lundi13.ch
Instagram: @nielsack et @lundi_13


Didier Martenet
16 mars 2018, 14h36 à Genève, arrestation d'un dealer supposé par la task force drogue. 
 

L’ANALYSE DE DIDIER MARTENET

Photographe pour L’illustré

«J’ai constaté que sa posture trahissait une grande nervosité»

Quelques jours durant nous avons suivi la task force drogue et la BRA à Genève. Le reportage n’a jamais paru: l’ambiance tendue au sein du service ne nous a pas permis de suivre les équipes en continu. Malgré tout, nous avons participé à l’arrestation de plusieurs dealers supposés. Alors que je cherchais à photographier les mains de celui-ci, pour éviter d’avoir, encore une fois, à anonymiser le visage des suspects, j’ai constaté que sa posture trahissait une grande nervosité. La photographie révèle ce que son visage, impassible, ne montre pas: la peur, le stress, l’angoisse.


Keystone / WALTER BIERI
Keystone-ATS. Les joueurs de l’équipe nationale Manuel Akanji, Steven Zuber, Breel Embolo, Admir Mehmedi, Denis Zakaria et Kevin Mbabu assistent à une conférence de presse de la Fédération suisse de foot le 4 septembre 2018.
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

«Le nombre de joueur fut tel qu’ils ne trouvèrent pas tous un siège»


Un des feuilletons de l’été a peut-être trouvé son épilogue cette semaine. Qui n’a pas entendu parler de l’affaire de la célébration de nos trois joueurs de l’équipe suisse sous forme d’aigle bicéphale lors de la coupe du monde de football en Russie? Après un long silence et de grosses erreurs de communication, ce mardi les trois joueurs incriminés ont donné une conférence de presse afin de présenter leurs excuses. Celle-ci s’est déroulée en présence de tous leurs coéquipiers et le nombre de joueur fut tel qu’ils ne trouvèrent pas tous un siège. Ni une, ni deux, ils s’installèrent par terre sur la douce moquette de l’hôtel 4 étoiles. Situation cocasse que Walter n’a pas manqué d’immortaliser, là encore un bon photographe ne doit jamais oublier d’avoir un regard aux alentours de ce sujet et ainsi partager ce genre de scène «backstage» au grand public.


Suivez Walter Bieri photographe Keystone-SDA
Web: www.keystone.ch


Keystone / GIAN EHRENZELLER
Keystone-ATS: Le samedi 1er septembre 2018, Andreas Engler et son fils Flurin participent au premier jour de la «Bündner Hochjagd», organisée à Bondo. Cette chasse du canton des Grisons est la plus importante de Suisse. 
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

«Gian a réussi à montrer en image que tout bon chasseur doit être un as du cache-cache»

Quelques fois le manque de contraste dû à l’absence de soleil peut être un plus! Sur ce cliché cela permet au lecteur de devoir chercher du regard le sujet et ainsi trouver peut-être des choses improbables. Le premier chasseur sur la droite est lui très vite démasqué ce qui n’est pas le cas de son collègue se trouvant à l’ombre des branches. Gian a réussi à montrer en image que tout bon chasseur doit être un as du cache-cache afin de repérer les animaux sans les faire fuirent. Ceci en plus sans montrer d’armes et sans apport de lumière extérieur.

Suivez Gian Ehrenzeller photographe Keystone-SDA
Facebook: @gian.ehrenzeller


Keystone / LAURENT GILLIERON
KEYSTONE-ATS. Entraînement deux mois avant le départ de la course de la Route du Rhum, le mardi 4 septembre 2018, dans le port ouest de Lorient.
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

«Petite règle importante pour la photographie nautique, il faut faire très attention de maintenir l’horizon parfaitement droit!»

Cette image a été effectuée lors d’un entrainement du jeune navigateur helvétique Alan Roura à Lorient. Son service de presse a organisé une sortie en mer afin que quelques médias puissent effectuer des images (photo et vidéo) et également pour que les journalistes puissent ressentir les sensations de la course au large. Lors de ce genre de «séance photo» avec plusieurs médias dans un endroit confiné il est toujours très difficile de ne pas retrouver d’autres collègues sur l’image car les images seraient inutilisables en archive afin d’illustrer la course en solitaire. Ceci demande un brin d’organisation mais reste possible si tout le monde joue le jeu. Cette image a été prise à l’aide d’un objectif grand angle, ce qui amène un certain dynamisme et permet également de pouvoir observer une bonne partie du bateau malgré le peu de recul possible. Petite règle importante pour la photographie nautique, il faut faire très attention de maintenir l’horizon parfaitement droit!

Suivez Laurent Gilliéron photographe Keystone-ATS
Web: www.laurentgillieron.ch
Instagram: keygillieron
Facebook: @gillieron


Keystone / URS FLUEELER
KEYSTONE-ATS. Championnat suisse d'avions de modèle F4C, dimanche 2 septembre 2018 à Alpnach dans le canton d'Obwald.

DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

«La question de mise à l’échelle est primordiale»

Les championnats suisses de modèles réduits se sont déroulés dans le canton d’Obwald le week-end dernier. Les engins télécommandés sont tellement semblables à leurs grands frères de taille réelle qu’il est extrêmement difficile de montrer cette différence d’échelle de grandeur sur une photographie. La question de mise à l’échelle est donc primordiale. Sur cette image Urs a réussi ceci à merveille. La personne tirant le chariot avec l’hélicoptère télécommandé est en même temps le point repère qui permet de se rendre compte de cette grandeur mais il est également l’acteur principal d’un moment incongru qui permet à ce cliché de sortir du lot.

Suivez Urs Flüeler photographe Keystone-SDA
Web: www.keystone.ch


Découvrez les images de la semaine 26
Découvrez les images de la semaine 27
Découvrez les images de la semaine 28
Découvrez les images de la semaine 29
Découvrez les images de la semaine 30
Découvrez les images de la semaine 31
Découvrez les images de la semaine 32
Découvrez les images de la semaine 33
Découvrez les images de la semaine 34
Découvrez les images de la semaine 35

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré