Aller au contenu principal
Publicité
© Getty Images

Meghan & Harry: so happy!

Publié jeudi 18 octobre 2018 à 09:10
.
Publié jeudi 18 octobre 2018 à 09:10 
.
L’annonce était attendue avec fébrilité, elle est tombée lundi: Meghan et Harry attendent 
leur premier bébé. Chouchou des sujets 
de la couronne, Harry sera à n’en pas douter
 un papa poule. Et Meghan une mère investie.
Publicité

Harry l’avait dit, il a tenu parole. Lors de la première interview officielle donnée avec Meghan au printemps dernier, le prince de 34 ans avait déclaré que le couple fonderait une famille «dans un futur proche». Très proche, puisque l’annonce officielle du palais de Kensington est tombée ce lundi sur Twitter: «Leurs Altesses Royales le duc et la duchesse de Sussex sont très heureuses d’annoncer que la duchesse attend un bébé pour le printemps 2019.» Le sens du timing des Windsor doit une nouvelle fois être salué: Harry et Meghan ont attendu la fin des festivités du mariage de la princesse Eugenie avec Jack Brooksbank, survenu trois jours plus tôt, pour annoncer la nouvelle.


Le couple devrait donc accueillir son premier enfant fin avril, moins d’un an après son propre mariage, célébré le 19 mai. La presse britannique espère très fort que le bébé naîtra le 23 avril, jour de fête nationale, saint George étant le patron de l’Angleterre. Et, accessoirement, jour de naissance du petit Louis, le dernier-né de William et Kate.

Getty Images
L’arrondi de son ventre dans cette tenue Jason Wu avait frappé les esprits le 6 septembre dernier.


L’âge de Meghan, 37 ans, explique sans doute que le couple n’a pas voulu tarder. Et on comprend mieux pourquoi l’Américaine s’est envolée seule au mois d’août pour aller passer trois jours au Canada, où elle avait vécu plusieurs années pour le tournage de sa série Suits et où réside l’une de ses plus proches amies. Ce genre d’escapade ne sera bientôt plus possible.


Pour l’heure, tout se passe bien. Après un contrôle des trois premiers mois rassurant, Meghan n’a pas hésité à embarquer pour l’Australie avec son époux. Le couple a atterri lundi à Sydney et s’envolera ensuite pour la Nouvelle-Zélande, dans ce qui constitue sa première tournée officielle.


Avant d’être annoncée au commun des mortels, l’heureuse nouvelle a été partagée par les futurs parents avec les autres membres de la famille royale lors du mariage d’Eugenie. Dans cette même chapelle Saint-Georges du château de Windsor où 18 millions de Britanniques, et des millions d’autres téléspectateurs dans le monde, les avaient regardés échanger leurs vœux. On a ainsi pu voir Meghan en grande discussion avec Anne, la tante de son époux, et le couple saluer chaleureusement la reine d’Angleterre, qui avait l’air particulièrement détendue et satisfaite sur les photos officielles du mariage d’Eugenie. Quelques minutes après le communiqué du palais de Kensington, Buckingham n’a pas manqué à son tour de partager la «grande joie» de la reine d’Angleterre, de son époux le duc d’Edimbourg, de Charles et Camilla ainsi que de Kate et William.


La seule qui pourrait être agacée par le tapage médiatique serait éventuellement Sarah Ferguson, la mère d’Eugenie. Bannie il y a des années de la cour après son divorce d’avec Andrew, elle s’était montrée triomphante vendredi, levant le poing face à la foule amassée à Windsor, avec son aînée Beatrice la surveillant de près. Depuis, elle noie Twitter sous un déluge d’images du mariage de sa fille.

AFP
Harry saluant la reine au mariage de sa cousine au château de Windsor, le vendredi 12 octobre. Meghan porte du Givenchy et a ouvert son manteau.

Bref moment d’agacement
On attribuera aux hormones le très bref moment d’irritation montré par Meghan envers son époux, tant le couple rayonne de bonheur à chacune de ses apparitions en public. Alors que la cérémonie n’avait pas débuté, la jeune femme, visiblement agacée par une remarque de Harry alors qu’elle parlait à Zara Phillips, s’est tournée vers lui pour lui répondre avec des gestes appuyés avant de lever les yeux au ciel et de reprendre sa conversation, un sourire poli aux lèvres. L’experte en langage corporel Judi Jame a analysé la scène pour le tabloïd The Sun. «Meghan a un peu l’air d’une mère avec un enfant pas sage. […] En réaction, Harry se frotte le visage, fronce le nez et claque des lèvres impatiemment en s’enfonçant dans son siège et en regardant ailleurs.» Dieu soit loué, au sortir de la messe, les jeunes mariés se sont de nouveau montrés aussi câlins et attentionnés l’un envers l’autre qu’à l’accoutumée.

DUKAS
C’est au mariage de la princesse Eugenie que les jeunes époux ont annoncé la nouvelle à la famille royale. Meghan serait enceinte de 12 semaines. Kate, proche du couple, partage leur bonheur.

Futur papa gâteau
Nul doute que le bébé sera choyé par un papa gâteau. Les engagements humanitaires de Harry, au Royaume-Uni auprès d’enfants malades et en Afrique notamment, ont montré à quel point le fils de Lady Diana avait un contact facile avec les enfants. Lorsque Barack Obama a rendu visite à William et Kate pour un dîner informel, le petit George, autorisé à rester debout pour saluer l’illustre hôte, s’était d’ailleurs plaint du calme inhabituel de son oncle, a ensuite raconté Michelle Obama. «C’est si adorable de voir [Harry] avec son neveu. Tout du long, [George] n’a cessé de répéter: «Oncle Harry, pourquoi es-tu si silencieux? Pourquoi es-tu si calme?» Laissant imaginer combien Harry est un tonton rigolo.

Il se dit que Meghan n’a pas l’intention d’engager une nanny. Sa mère, Doria Ragland, avait été aperçue en septembre sortant de séances de coaching sur les soins à donner aux nouveau-nés, près de chez elle, en Californie. Elle serait prête à quitter les Etats-Unis pour venir s’occuper de son premier petit-enfant. Elle est très proche de Meghan, qui est sa seule fille. Dans un communiqué, la future grand-mère s’est dite «très heureuse de cette merveilleuse nouvelle».

Quant au père de Meghan, Thomas Markle, qui n'a pas été inclus dans le communiqué officiel et n'a pas parlé à sa fille depuis son mariage, il a fièrement déclaré que «Meghan sera une excellente mère». Toujours selon le Sun, il espèrerait fortement jouer un rôle dans la vie de son futur petit-enfant. La demi-sœur de Meghan, Samantha, qui s'était montrée insultante envers elle à maintes reprises ces derniers mois, a elle annoncé vouloir tirer un trait sur les conflits passés. «Je veux que Meghan soit contente, tranquille et qu'elle ait la paix. [...] J'espère que mon père sera inclus. S'il est exclu, je vais être fâchée.» 

AP
A un match de polo le 26 juillet dernier à Windsor. Leur enfant devrait naître un mois avant leur premier anniversaire de mariage, le 19 mai.

Les cousins comme voisins
Mais Meghan et Harry ont d’autres chats à fouetter. A leur retour, ils vont pouvoir préparer une nurserie digne de ce nom – les paris sur le sexe et le prénom du futur cinquième arrière-petit-enfant de la reine vont déjà bon train – dans leur résidence du palais de Kensington. Le couple vit encore dans le cottage de Nottingham où Harry habitait déjà en solo, mais s’apprête à emménager dans l’appartement 1 du palais, qui vient d’être rénové à hauteur de 1,8 million de francs. Un «appartement» de 21 pièces qui leur permettra d’avoir Kate et William comme voisins directs. De quoi permettre à George, Charlotte et Louis de Cambridge de jouer avec leur futur(e) cousin(e) de Sussex en toute quiétude.


 

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré