Aller au contenu principal
Publicité
© DUKAS

Prince Charles, sa vie en 70 anecdotes

Publié mercredi 14 novembre 2018 à 09:12
.
Publié mercredi 14 novembre 2018 à 09:12 
.
A l’occasion de l’anniversaire du prince Charles, 70 faits, souvent insolites, concernant celui que l’on surnomme le roi de l’ombre.
Publicité

1.A sa naissance, le 14 novembre 1948, il pèse 3 kg et 345 g. La reine Elisabeth l’allaite pendant trois mois.

2.Il est baptisé à 4 ans dans la music room de Buckhingam par l’archevêque de Canterbury avec de l’eau du Jourdain.

3.Il a 5 ans lors de son premier voyage officiel à Malte, où le prince Philip sert dans la Navy.

Getty Images
Avec Anne, sa cadette de deux ans, le 28 septembre 1952 dans les jardins du château de Balmoral.

4.Enfant timide, solitaire, moqué par son père, il est victime de harcèlement notamment au lycée-pensionnat de Gordonstoun, dans le nord de l’Ecosse, où ses camarades le battent avec des pantoufles et l’affublent du surnom de Fatty («le gros»).

5.Il est le premier héritier en titre à fréquenter une école publique et à avoir un diplôme universitaire de l’Université de Cambridge.

6.Contrairement à sa mère, qui n’a eu droit à un timbre qu’au moment où elle est devenue reine, Charles, héritier de naissance, figure depuis tout petit sur des timbres postaux. Dernier en date, celui où il pose avec ses deux fils à l’occasion de ses 70 ans.

imago stock&people
Il a fait du théâtre dans sa jeunesse, interprétant Shakespeare ou ce personnage atypique lors de la revue de l’Université de Cambridge.

7.A 13 ans, il a joué le roi Richard III dans la pièce de Shakespeare.

8.Au même âge, il tue son premier cerf lors d’une chasse à courre.

9.Il joue du piano et du violoncelle après avoir assisté, enfant, avec sa grand-mère, à un concert de la grande violoncelliste Jacqueline du Pré.

10.A 14 ans, il défraie la chronique en commandant dans un pub un cherry brandy, ce qui entraînera le licenciement de son garde du corps, qui était son meilleur ami. Une catastrophe à ses yeux.

11.A 17 ans, il passe six mois en Australie.

12.Durant son adolescence, on lui fixait ses oreilles avec du ruban adhésif double face. Il a toujours refusé de se faire opérer.

13.Il est intronisé prince de Galles par sa mère le 1er juillet 1969 au château de Caernarfon.

Tim Graham/Getty Images
Sur la plage de Bondi à Sydney, en 1981. Jeune, il a vécu six mois en Australie.


14.Il a 91 employés à son service, dont un préposé à la pose du dentifrice sur sa brosse à dents.

15.On lui prête une parenté avec le comte Dracula. Il s’est dit fier d’être le descendant d’un vampire et «d’avoir un petit pieu dans le pays».

16.Il a écrit un conte de fées, The Old Man of Lochnagar.

17.Anna Karénine de Tolstoï est le seul roman lu en entier par le prince. Il ne lit que des essais ou des livres d’histoire.

18.Il peint des aquarelles toujours avec la même passion.

19.Il aurait demandé à être éloigné le plus possible de Donald Trump à table lors de sa visite en 2017 à Londres.

UK Press via Getty Images
Passionné d’aquarelle, il s’essaie à reproduire le paysage de la station de Klosters (GR).

20.Au restaurant, il fait mettre les restes de nourriture dans un doggy bag.

21.Il a choqué ses sujets en déclarant au téléphone à Camilla Parker Bowles qu’il rêvait d’être à la place de son tampon hygiénique.

22.Il parle le gallois et l’utilise parfois dans ses discours.

23.Il boit du thé darjeeling avec du lait et du miel.

24.Il adore l’humour des Monty Python.

25.Lors d’un séjour en Afrique, les Massaïs lui ont offert le titre de «gardien des vaches».

26.Il a écrit secrètement à plusieurs premiers ministres pour tenter d’influer sur leurs actions notamment en matière écologique. Un courrier baptisé «lettres de l’araignée noire», en référence à son écriture manuscrite.

27.Il est un grand-père gâteau pour George et Charlotte, leur lisant Harry Potter pendant des heures en imitant toutes les voix.

28.Epris d’ésotérisme, il a fait construire un sanctuaire dans son jardin de Highgrove House obéissant à des principes géométriques sacrés. «Illumine nos ténèbres, je t’en conjure, ô Dieu» est écrit au fronton dans une vieille langue celtique. Il parlerait aux plantes de son jardin mais aussi aux morts.

29.Par fidélité au Tibet et au dalaï-lama, il a toujours refusé de rencontrer un officiel chinois et ne s’est pas rendu à Pékin pour les Jeux olympiques.

30.Il est pilote d’avion à réaction et d’hélicoptère.

31.Il a fait de la pub pour le matelas d’un marchand gallois en se couchant dessus.

32.Son plat préféré: les œufs brouillés.

33.Ses bœufs de la race angus aberdeen portent une cloche suisse.

34.Ses toilettes sont recouvertes de cuir blanc.

35.Il a visité le tunnel du Lötschberg en 2000 avec des bottes en caoutchouc prêtées par Adolf Ogi.

36.Il dort volontiers tourné sur le côté gauche.

37.Quand il plante un arbre, il a la manie de secouer chaque branche pour lui souhaiter bonne chance.

38.Il produit dans ses nombreux domaines de la limonade, des biscuits et des saucisses.

39.Il est membre du renommé White’s Club de Londres, où il a enterré sa vie de garçon.

DUKAS
Le 1er juin 1989 avec Diana, William et Harry lors de vacances en Sicile, près de Tresco.

40.Il garde l’eau de son bain pour arroser les plantes de son jardin.

41.Précurseur, il a fait convertir en 2008 son Aston Martin au bioéthanol.

42.Il appelle les gratte-ciel des «bosses de pus».

43.Il adore la musique disco et a même mixé une chanson électro, Lick.

44.Son philosophe préféré est Platon, dont il admire le concept du roi philosophe, les hommes sages au pouvoir.

45.Passionné de botanique et de jardinage, il recommande aux agriculteurs de parler à leurs légumes.

46.Il a planté un arboretum pour George de Cambridge, le fils de William, nommé le Bois de George.

47.Il a déjà visité 100 pays à travers le monde.

48.Il est magicien à ses heures et membre du Cercle de magie de Londres.

49.Il a joué activement au polo jusqu’en 2005.

50.Il a fait une apparition dans la série britannique Coronation Street.

51.Il rêve parfois de Diana sous la forme d’un dragon. Le symbole du pays de Galles est le dragon rouge.

52.Il a sa propre marque de whisky: Barrogill. Une partie des bénéfices sert à soutenir des villages isolés du nord de l’Ecosse.

53.A l’université, il a étudié l’archéologie, l’anthropologie et l’histoire.

54.Il prend une douche froide tous les matins.

55.Il adorait sa grand-mère maternelle, qui l’a initié à l’art et à la musique et, surtout, le câlinait beaucoup.

Getty Images
Avec sa mère le 2 septembre dernier, lors du Braemar Highland Gathering, une compétition sportive écossaise.

56.Le prince a créé Poundbury, dans le comté du Dorcet, une ville modèle chère à ses vues écologiques.

57.Une grenouille équatorienne en voie de disparition porte son nom: Hyloscirtus princecharlesi.

58.Défenseur actif de l’environnement depuis cinquante ans, il est l’auteur d’Harmonie, un livre voulu, dit-il, comme «un appel à la révolution».

59.Plongeur, il est allé observer l’épave du Mary Rose, le bateau du roi Henri VIII.

60.Son mariage avec Diana, en juillet 1981, a été le plus coûteux du monde avec 112 millions.

61.Il fâche les médecins en 2004 en prenant parti pour un traitement anti-cancer à base de café. «Les scientifiques ne savent pas tout», dit-il.

62.L’an passé, il est pris d’un fou rire incontrôlable avec Camilla, son épouse, lors d’un chant entonné par des Inuits au Canada.

63.Selon certains Anglo-­Israélites, il descend du roi David.

64.Il est amiral de la Royal Navy et maréchal de l’armée britannique.

65.Le 18 septembre 2013, il est devenu l’héritier du trône le plus âgé, dépassant ainsi son aïeul le roi Guillaume IV.

66.L’arrière-arrière-grand-père de Charles, Edouard VII, a eu une liaison avec Alice Keppel, l’arrière-grand-mère maternelle de Camilla Parker Bowles.

67.L’actrice Emma Thompson est une de ses amies. Elle a longtemps essayé de lui faire changer de coiffure. Peine perdue.

68.Il est opposé à l’interdiction de la burqa ou du niqab. Pour lui, c’est une violation des droits de l’homme.

69.Il commence sa journée par une série d’exercices conçus à l’origine pour les pilotes de l’aviation royale du Canada afin d’assouplir leur dos.

70.Il ne déjeune jamais et évite de boire trop d’eau durant les manifestations officielles pour éviter d’aller aux toilettes.

 


 

DUKAS
 

«Elisabeth II ne renoncera jamais à sa couronne!»

Stéphane Bern, célèbre chroniqueur des têtes couronnées*, évoque avec nous la situation du prince Charles, plus vieil héritier en titre des monarchies européennes. Il en est certain: la reine Elisabeth n’abdiquera jamais!

 

Est-ce que la reine pourrait abdiquer en faveur de Charles, comme le suggère une récente biographie?

La reine n’abdiquera pas, elle restera reine jusqu’à son dernier souffle. En revanche, des aménagements sont possibles du fait que, avec les années à venir, elle va être de plus en plus recluse au château de Windsor et donnera donc à son fils de plus en plus de responsabilités. Pour autant qu’il ne décède pas avant elle. Charles effectuera tous les voyages à sa place et remettra les décorations. Mais c’est elle qui signera jusqu’au bout les lois comme souverain en titre.

Le fait qu’il a été désigné chef du Commonwealth, après sa mère, participe de cette démarche?

Tout à fait. Mais elle l’a affirmé, être reine est un métier pour la vie. Elle tiendra cette promesse. Elle ne fera pas comme le roi des Belges ou l’empereur du Japon. Je ne crois pas non plus qu’elle instaurera une régence officielle en faveur de Charles.

Cette longue attente aurait-elle émoussé l’envie de Charles d’être roi?

Non, il a été formé pour le devenir. Quand, depuis tout petit, on vous prépare à un certain rôle, vous attendez qu’il arrive. C’est évidemment plus difficile quand ce rôle vous est échu au moment où la plupart des gens prennent leur retraite. Et psychologiquement, c’est assez compliqué de savoir que vous n’aurez le job qu’au moment où votre mère mourra. C’est très freudien, il faut tuer le père, en l’occurrence la mère… Mais il a fait selon moi contre mauvaise fortune bon cœur en tirant le meilleur parti de sa situation d’héritier. Pour le moment, il peut dire tout ce qu’il pense, il peut jeter des pavés dans la mare, avoir des positions plus ou moins controversées…

Comme lorsqu’il refuse de rencontrer un dignitaire chinois par fidélité au dalaï-lama?

Oui. Le jour où il devient roi, il est sourd, aveugle et muet tout à la fois, il ne peut plus se permettre ce genre d’attitude. La seule chose qu’il a dit vouloir changer, c’est qu’il ne veut plus être le défenseur de la foi, mais des différentes fois qui existent au sein du royaume en dehors de la religion anglicane.

Selon un sondage, 22% seulement des Britanniques aimeraient le voir devenir roi, la majorité lui préférant nettement William. Pourrait-il abdiquer en faveur de son fils?

Le grand avantage de la monarchie sur les régimes républicains, c’est que vous n’avez pas le choix. Il y a quelques années, ils étaient 80% à vouloir Charles comme roi, aujourd’hui les derniers sondages plébiscitent Harry. On ne devient pas roi en fonction de sa popularité mais de sa naissance.

Gamma-Keystone via Getty Images
1er juillet 1969, Charles est intronisé prince de Galles par sa mère. Il parcourt avec elle en carrosse les rues près du château de Caernarfon.

Mais pour inscrire la monarchie dans la modernité, pourrait-il le faire s’il se trouvait trop vieux?

Il peut abdiquer, rien ne l’en empêche, contrairement à Elisabeth II qui a fait le serment de ne jamais abdiquer. Mais, vous savez, le mot abdication est banni du vocabulaire à la cour depuis Edouard VIII.

Vous avez rencontré Charles? Quelles sont les qualités qui feraient de lui un bon roi?

C’est un homme charmant mais surtout un grand humaniste. Il aime les gens. La reine est une grande professionnelle, certes, mais ce n’est pas quelqu’un qui manifeste ses émotions alors que le prince, lui, est un émotif, quelqu’un qui a de vrais sentiments, qui s’intéresse à vous, avec de réelles qualités humaines. Le fait qu’il a eu une adolescence contrariée, qu’il n’a pas vécu des choses très tendres, notamment avec son père, qu’on l’a mis dans un collège où il ne voulait pas aller, l’a rendu plus proche des gens et de leurs problèmes.

On parle beaucoup du futur statut de Camilla, portera-t-elle le titre de reine?

Oui, je le pense. Reine consort, naturellement. A partir du moment où elle est mariée civilement et religieusement à Charles, il n’y a aucune raison qu’elle ne soit pas reine. Je ne vois pas ce qui pourrait l’empêcher.

L’opinion publique? Elle fut la maîtresse détestée au temps de Lady Di…

L’opinion publique britannique est très égalitariste. Elle râle, elle proteste, mais une fois que les gens montent sur le trône, elle accepte.

Quel nom de roi choisira-t-il?

Ce sera à mon avis Charles III ou George VII, en hommage à son grand-père George VI qu’il adorait. En même temps, quand vous avez passé 70 ans à vous faire appeler Charles, difficile de changer.

Que pense Elisabeth de son fils?

Elle l’admire beaucoup, elle lui a aussi manifesté plusieurs fois sa reconnaissance en public. Elle ressent aussi les manques dont Charles a souffert, elle s’en veut, peut-être, de l’avoir obligé à épouser Diana. Elle est heureuse, je crois, de le voir s’épanouir dans ses activités. A Poundbury, la ville écologique modèle érigée par le prince, elle a fait un discours élogieux en faveur de son action. Il ne faut pas oublier qu’elle est reine depuis l’âge de 25 ans, ce qui veut dire qu’elle n’a jamais porté un seul projet de A à Z toute seule, contrairement à Charles. Au travers de ses nombreuses fondations, il a réussi à faire des choses incroyables.


* Nouveau livre: «Secrets d’histoire», Editions Albin Michel.

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré