Aller au contenu principal
Publicité
© AFP

Ronaldo: fou de montres suisses!

Publié samedi 10 novembre 2018 à 05:47
.
Publié samedi 10 novembre 2018 à 05:47 
.
Elle est entièrement sertie de 474 diamants et 91 rubis, et coûte 1,2 million de francs. La star de la Juventus a porté pour la première fois, il y a deux semaines, sa nouvelle montre créée par l’horloger genevois Franck Muller.
Publicité

C’est la dernière folie de Cristiano Ronaldo, son dernier coup de cœur, en fait, dans une histoire d’amour qui dure depuis longtemps. Quintuple Ballon d’or et star désormais de la Juventus de Turin, après plusieurs années au Real Madrid, le footballeur portugais arborait au poignet, le lundi 22 octobre, lors d’une conférence de presse à Manchester, une montre hallucinante qui a fait sensation.

Une montre éblouissante, étincelante, brillante! Un chef-d’œuvre de la haute horlogerie helvétique, avec son mouvement à grandes complications ainsi que son cadran et son bracelet sertis de 474 diamants et 91 rubis. Son nom: 7008 T INV C INV. Une montre conçue et fabriquée par la manufacture genevoise Franck Muller, à Genthod, qui a coûté à la star la coquette somme de 1,2 million de francs.

«Cristiano Ronaldo est un grand amateur de montres, explique Vartan Sirmakes, actionnaire et patron des montres Franck Muller, et il a une passion pour notre marque. Il apprécie beaucoup les grandes complications – nous avons créé la montre la plus compliquée du monde, Aeternitas – et il a un goût prononcé pour les diamants. Il nous a déjà acheté entre 20 et 30 montres. Comme il est Portugais, il passe toujours par notre revendeur au Portugal.

© Fred Merz | lundi13
Responsable du département des complications chez Franck Muller, Patrice Couston a assemblé entièrement la montre de la star...

Il aime porter nos montres, comme il l’a fait par exemple l’été dernier, pendant sa tournée en Chine avec son équipe, et il en offre aussi autour de lui, à sa femme, à ses amis. Mais nous n’avons pas de contrat de sponsoring avec lui, il achète nos montres simplement parce qu’il les aime.»

Joueur exceptionnel, Cristiano Ronaldo aime donc les objets exceptionnels et il a les moyens de se les offrir, son revenu annuel étant estimé à 94 millions d’euros: 30 millions de salaire à la Juve, le reste en primes, droits à l’image et sponsoring. Revanche sur son enfance pauvre à Funchal, sur l’île de Madère, la star exhibe désormais sa richesse avec toute la fierté et l’arrogance du nouveau riche. La montre au luxe ahurissant, c’est aussi son nouveau statut social.

© Fred Merz | lundi13
...On aperçoit, sur l’établi, les premières esquisses de la montre,

«Cristiano Ronaldo, en fait, a acheté deux montres en même temps, explique Vartan Sirmakes, celle qu’il portait l’autre jour et une autre, du même prix, mais avec un boîtier d’un style différent, Cintrée Curvex, le style caractéristique de notre marque. Il nous a commandé les deux montres au début de l’année dernière et il les a reçues début décembre. Il les a eues pour Noël. Il nous a dit qu’il était très content, que les montres étaient très belles.» C’est le distributeur portugais qui lui a livré ses achats, Ronaldo n’est pas venu en personne chez Franck Muller à Genthod.

Mais pourquoi Cristiano Ronaldo a-t-il attendu presque une année pour s’afficher publiquement avec sa nouvelle montre Franck Muller? Peut-être parce qu’il était empêtré dans une affaire de fraude fiscale, en Espagne, et qu’il voulait éviter d’aggraver les choses en affichant des signes extérieurs de richesse. Au final, il a dû d’ailleurs payer une amende de 18,8 millions d’euros pour régler le problème.

«Je pense qu’il se sent plus décontracté à Turin, qu’il n’a pas la même pression des médias et des supporters», explique Vartan Sirmakes, qui est aussi un grand fan de foot. Ancien actionnaire du Servette puis président du Stade nyonnais depuis 2015, il a aussi joué au foot, à un niveau très modeste, comme libéro. Mais il adore l’attaquant Ronaldo qui, à 33 ans, continue de transpercer les défenses avec la même rage de vaincre et la même efficacité. De quoi parlent-ils quand ils se rencontrent parfois, au hasard de leurs agendas aussi surchargés l’un que l’autre?

© Fred Merz | lundi13
Le sertissage des diamants (extraits en Afrique du Sud) et des rubis a été réalisé ensuite chez un artisan spécialisé.

«A chacun son métier, dit Vartan Sirmakes en riant. Lui, il marque des buts, nous, nous faisons de belles montres. On s’est vus au mois de mars, avant la Coupe du monde, au Stade de Genève. Le Portugal a perdu 3 à 0 contre les Pays-Bas. Quelques jours plus tôt, on avait sponsorisé un match à Zurich entre le Portugal et l’Egypte. Le Portugal avait gagné 2 à 1 grâce à deux buts de Ronaldo et c’est Salah qui avait marqué pour l’Egypte. Cristiano Ronaldo nous a invités récemment à venir dans sa loge pour un match de la Juve, à Turin. Il faut maintenant qu’on fixe une date.»

«Etonne-moi!» disait Diaghilev, le maître des Ballets russes, au jeune Jean Cocteau, en 1912. Eh bien, c’est un peu ce que Cristiano Ronaldo attend de Vartan Sirmakes. «Notre challenge, c’est de l’étonner, explique le patron de Franck Muller. Il aime porter une belle montre qui lui fait plaisir et que les gens remarquent. C’est lui qui nous commande une montre, sans nous fixer un budget. Il nous laisse une totale liberté de création. Nous savons ce qu’il aime, en particulier sa grande passion pour les diamants, et nous imaginons un modèle qui puisse lui plaire. On a toute une équipe de designers, on échange des idées, on lui montre des esquisses. Entre les premiers dessins et la livraison de la montre, il faut compter environ une année.»

Sa nouvelle montre achetée l’année dernière, Cintrée Curvex, à 1 150 000 francs, que la star n’a pas encore portée publiquement.

Quand il était au Real Madrid, en 2012, Cristiano Ronaldo, surnommé CR7, avait déjà demandé à Vartan Sirmakes de créer pour lui une série limitée: sept montres qu’il voulait offrir à ses proches. Un Calendrier Perpétuel Bi-Retro Chrono! Sur le cadran noir laqué, son chiffre fétiche, le 7, est incrusté en diamants; au dos, sa silhouette stylisée et sa signature. Une montre à grande complication, bien sûr, hyper-sophistiquée, somptueuse, mais à un prix beaucoup plus raisonnable, si l’on ose dire, que ses dernières acquisitions: 90 000 francs seulement.

Quand il avait reçu cette série de montres, Cristiano Ronaldo avait eu l’occasion de rencontrer Franck Muller, le cofondateur de la marque qui ne joue plus un rôle opérationnel dans l’entreprise. CR7 se l’était jouée philosophe: «Toute ma vie tourne autour du temps et tout ce que je fais dépend de lui. Même sur un terrain de football, tout est décidé en une fraction de seconde. Lorsque nous devons défendre le résultat, chaque minute semble être une heure. J’ai déjà quatre ou cinq montres Franck Muller, mais je n’avais pas un Calendrier Perpétuel dans ma collection.

La CR7, une série de sept montres achetée en 2012, avec la silhouette et la signature de Ronaldo.

Le fait que Franck Muller m’a dédié cette collection exclusive la rend encore plus spéciale. Tous les deux, nous croyons en nos compétences et en notre potentiel. Ma carrière a pour but d’atteindre de plus hauts sommets et de perpétuer mes exploits. Je sens que cette montre incarne parfaitement nos valeurs.»

Cristiano Ronaldo a déjà commandé sa prochaine montre. La star du Real Madrid est devenue la star de la Juventus. Cristiano le Madrilène est devenu Cristiano le Turinois. Tout a changé pour lui: l’équipe, le stade, les copains, le pays, la sensibilité, l’atmo­sphère, la langue. C’est un autre environnement aussi, plus relâché, plus facile, avec des supporters italiens qui l’ont adopté et adulé immédiatement, alors que les fans espagnols n’avaient jamais basculé tout à fait dans l’adoration absolue.

Vartan Sirmakes et son équipe veulent créer une montre qui exprime ce changement de vie. La prochaine montre de la star aura sans doute des diamants à profusion, elle coûtera sans aucun doute très cher, mais elle devrait surtout suggérer, par son inspiration, par son esprit, que Ronaldo a un nouvel amour: la Juventus.

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré