Aller au contenu principal
Publicité
© KEYSTONE/ENNIO LEANZA

UNE IMAGE, UNE HISTOIRE

Publié mardi 17 juillet 2018 à 11:45
.
Publié mardi 6 mars 2018 à 09:16, 
modifié mardi 6 mars 2018 à 11:45.
Chaque jour, un photographe sélectionne et raconte les coulisses d’une image qui l’a marqué.
Publicité
KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Keystone-ATS: Le dimanche 15 juillet 2018, effervescence à l’un des Check-in de l’aéroport de Zurich.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
 

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Elle est réussie uniquement par le fait que certaines personnes ne bougent pas»

En ces jours de grand départ en vacances, comment donner une dynamique à une image de personnes en file d’attente? Ici Ennio a simplement augmenté le temps de pose, ce qui a permis aux personnes bougeant de laisser leurs traces floues sur l’image et ainsi d’illustrer parfaitement l’affluence dans un aéroport. Cette technique a permis de dynamiser une image qui aurait pu être très statique. Dans ce cas, elle est réussie uniquement par le fait que certaines personnes ne bougent pas, il est donc possible de remarquer les valises rouges et bleues immobiles et ainsi de comprendre la situation photographiée.

Suivez Ennio Leanza photographe Keystone-SDA
Instagram: stadttaube


KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Keystone-ATS: Jay Kay, le chanteur du groupe anglais Jamiroquai, sur la scène de l'auditorium Stravinski le samedi 14 juillet 2018, à l'occasion de la 52e édition du Montreux Jazz Festival.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
 

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Sur ce cliché, une fois n’est pas coutume, les LED font toutes la différence»

Depuis quelques années, des projecteurs de technologie LED sont utilisés pour l’éclairage de scène. Ceci pour le plus grand malheur des photographes, en effet le rendu de certaines couleurs LED est difficilement reproductible par un capteur d’un appareil photographique numérique. Sur ce cliché, une fois n’est pas coutume, les LED font toutes la différence. Le masque du chanteur éclairé de l’intérieur par des lumières LED chaudes (rouge), ainsi que la fumée éclairée elle par de la lumière froide (verte) en contre-jour. Ceci dans un axe entre l’angle de l’image et la tête de l’artiste crée une ambiance surréaliste et en fait une photographie de concert atypique.

Suivez Jean-Christophe Bott photographe Keystone-ATS
Instagram: bottjc
Facebook: @jeanchristophe.bott

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré