Aller au contenu principal
Publicité
© Julie de Tribolet

Alain et Muriel Berset, zoom intime 

Publié lundi 6 août 2018 à 08:50
.
Publié lundi 6 août 2018 à 08:50 
.
Chaque jour, un photographe sélectionne et raconte les coulisses d’une image qui l’a marqué.
Publicité

Découvrez toutes les images marquantes, insolites, inattendues, dures, drôles, touchantes, commentées par des photographes professionnels. ---->


Julie de Tribolet
Dimanche 15 janvier 2017, 18h30: A Berne, Alain Berset et son épouse se préparent avant de recevoir le Président Xi Jinping.
Photographe à L'illustré

L’ANALYSE DE JULIE DE TRIBOLET

«Nous avons eu la sensation rare d’être dans la sphère privée du président»

Dans son bureau de l’Inselgasse, à Berne, Alain Berset et son épouse, Muriel finissent de se préparer pour le grand souper de gala donné en l’honneur du président chinois, Xi Jinping. C’était le début d’un reportage de quatre jours, mais le journaliste Yan Pauchard et moi connaissions bien Alain Berset. C’est la confiance qu’il nous accordait qui nous a permis de le suivre dans ces moments très intimes, où il plaisante, complice, avec son épouse. Nous les avons trouvés très naturels. Ils ont beaucoup d’humour et nous avons eu la sensation rare d’être dans la sphère privée du président de la Confédération suisse, comme si nous étions avec des copains.


Jean Revillard / Rezo
Arrestation d’un dealer vers la place Chauderon à Lausanne le 7 novembre 2015
Anna Pizzolante
Jean Revillard, photographe de l'agence Rézo, Genève.

 

L’ANALYSE DE JEAN REVILLARD

 «J’aime prendre à l’insu, cela me laisse une certaine liberté»

Il est en pleurs, il crie, il vient de se faire interpeller pour possession de boulettes de cocaïne. Nous sommes en novembre. Nous sommes à Lausanne. Je suis commandité par le défunt magazine Hebdo pour photographier le quotidien d’un poste de police municipale un samedi soir. C’est un exercice délicat. Je suis entre les gendarmes et les voleurs. Je me faufile discrètement dans les méandres sordides de la petite délinquance. A tout moment les protagonistes peuvent me demander demande d’arrêter la prise de vue. Alors je me fait discret, je me fait oublier. Je prends des photo à l’insu.

J’aime prendre à l’insu, cela me laisse une certaine liberté. La plupart des grandes images du photojournalisme se sont faites ainsi. Le grand Robert Franck porte rarement l’oeil à l’objectif, il déclenche à la main. Cette technique porte même un nom, on appelle ça la « Street Photography ». Nous sommes tous des admirateurs de ces photographes qui prennent des scènes de rue à l’insu de leurs personnages. Et pourtant, souvent dans les écoles, on nous fait croire que c’est interdit. C’est faux.

Moi j’essaie d’avoir mon éthique. Je ne dois pas créer de dommages , et puis c’est toujours intéressant finalement de rencontrer l’autre. Quand mes images sont dans l’appareil, dans la mesure du possible je me présente, je partage les photographies je regarde comment le modèle réagi. C’est ce qui s’est passé ce soir là, quand tout s’est calmé, quand le dealer s’est arrêté de pleurer, je lui ai montré l’écran et il m’a dit ok.


Darrin Vanselow / GettyImages 08
Lewis Hamilton, coureur automobile de F1, dans un studio de la RTS, à Genève, en 2008. 
Darrin Vanselow
Photographe éditorial indépendant, bourlingueur d'origine américaine qui adore la Suisse.

L’ANALYSE DE DARRIN VANSELOW

«Quand Lewis Hamilton arrive, la pression est à son comble»

Mandaté par Getty's Image pour réaliser une photo du coureur automobile Lewis Hamilton dans un studio de la RTS à Genève, j'ai découvert que je n'avais qu'une poignée de minutes pour réaliser une photo destinée à servir d'affiche géante pour une campagne de publicité Reebok en Hollande. Sur place, il y a le responsable de la campagne, des publicistes, des personnes de la RTS et tout le monde est sur les dents, à moitié paniqués car Lewis Hamilton est en retard et doit absolument prendre un vol. On me crie dessus "quel est ton plan, que comptes-tu faire?". J'imagine une séquence rapide où le coureur doit faire des pompes, sur un bras, "marine style". Le responsable des relations publiques s'étrangle, il est persuadé que Lewis ne pourra pas y arriver. On prend un assistant pour faire la doublure image en attendant l'arrivée de la star. Le type tremble face à l'effort, il doit utiliser ses deux bras. Quand Lewis Hamilton arrive, la pression est à son comble. Je lui explique en anglais ce qu'on attend de lui, hop, ni une, ni deux, il me dit "no problem" et effectue des pompes rapides, comme un vrai GI. Pas une goutte de sueur, en souriant, face à l'objectif! Un triomphe!

Suivez DARRIN VANSELOW
Web: www.darrinvanselow.com
Instagram: darrin.vanselow 

 


PETER KLAUNZER
KEYSTONE - ATS. Le président de la Confédération s'assoit après son discours du 1er août sur la prairie du Grütli, mercredi 1er août 2018.

 

JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Les politiciens suisses sont facilement accessibles»

Peter a la chance de pouvoir suivre le Conseiller fédéral Alain Berset pendant son année présidentielle, au plus près de son activité de Président de la Suisse. C’est donc tout naturellement qu’il l'a suivi durant son périple du 1er Août, Fête nationale suisse. Il s’est  rendu avec lui sur la fameuse prairie du Grütli, théâtre du folklore et de l’histoire suisse, située au bord du lac des Quatre-Cantons. Il est courant de dire que les « politiciens » suisses sont facilement accessibles que ce soit pour la population ou pour les représentants des médias. Cette image le montre très bien ! Nous pouvons également voir qu’une dame a la gentillesse d’offrir au Président Alain Berset un coussin pour s’asseoir.

Suivez Peter Klaunzer, photographe Keystone-SDA
Facebook:peter.klaunzer


 

KEYSTONE/ URS FLUEELER
KEYSTONE - ATS. Des jeunes hommes plongent dans le lac des Quatres Cantons à Beckenried, canton de Nidwald, Suisse, le lundi 30 juillet 2018. Les prévisions météo européennes prévoient de très hautes températures pour les prochains jours.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Urs a capturé un classique de l'été»

A l’approche de l’été, il y a des sujets qui se répètent chaque année, encore plus maintenant à cause du réchauffement climatique. Il faut donc illustrer la chaleur, voire la canicule, sévissant en Suisse. Dans ce but, Urs s’est rendu au bord du lac des Quatre-Cantons à Beckenried dans le canton de Nidwald. Il a réussi à capturer avec son appareil photo ce que l’ont peut nommer un classique de l’été: des personnes sautant depuis un pont ou un plongeoir dans une étendue d’eau.

Photographe:
Suivez Urs Flueeler, photographe Keystone-SDA
Web: www.ursflueeler.ch


 

Samuel Golay
KEYSTONE-ATS. Le Français Robin Georges plonge depuis la falaise dans la rivière Maggia lors de la coupe internationale de WHDF, le samedi 28 juillet 2018, à Ponte Brolla, dans le sud de la Suisse.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Samuel a dû se placer tout proche du bord»

Chaque été le Tessin est le théâtre d’une compétition de plongeon dans la Vallée Maggia à Ponte Brolla. Entre les falaises rocheuses les athlètes n’ont pas froid aux yeux ! Ils s’élancent depuis les hauteurs en faisant des saltos avant de finir dans l’eau froide de la rivière de montagne. Pour le photographe aussi c’est un challenge ! Il ne faut pas avoir le vertige ! Car pour avoir une belle photo Samuel a dû se placer tout proche du bord de la roche de ce cirque naturel.

Suivez Samuel Golay, photographe Ti- Press/Keystone-ATS
Facebook: @samuel.golay


KEYSTONE/ CHRISTIAN MERZ
KEYSTONE-ATS. La lune rousse se lève derrière les Saentis (2502m, Alpstein, Appenzell), la nuit de la plus longue éclipse lunaire totale du 21ème siècle.
JEAN-CHRISTOPHE BOTT
Jean-Christophe Bott, photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

L’ANALYSE DE JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Photographe professionnel depuis 10 ans de l’agence Keystone-ATS

«Christian a eu une belle opportunité» 

Beaucoup de monde attendait avec impatience la plus longue éclipse de Lune du XXIe siècle, certaines personnes ont eu plus de chance que d’autres, car les nuages ont joué les trouble-fêtes pour certains. Christian a eu une belle opportunité. Avec sa longue optique il s’est placé en contre-bas du Säntis dans les Préalpes appenzelloises. Pour un photographe de presse, c’est toujours important de pouvoir « placer » son sujet dans une échelle de grandeur. Grâce à la station météorologique perchée sur la montagne, l’importance de la taille de la lune est encore plus marquée.

Suivez Christian Merz, photographe Keystone-SDA
Webwww.christianmerz.com
InstagramChristianmerz.fotografie 
Facebook: christian.merz


 

 

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré