Main Image
Reuters
Jennifer Lawrence figure parmi les meilleures actrices américaines du moment. Elle s'est battue pour en arriver là.
Hollywood

10 révélations sur Jennifer Lawrence

08 décembre 2016

A 26 ans, Jennifer Lawrence figure parmi les actrices les plus puissantes d’Hollywood, pourtant pour elle, rien n’était gagné au départ, quand elle montait à cheval avec ses frères dans la ferme que ses parents exploitaient dans le Kentucky. La jeune femme a su exaucer ses rêves les plus fous, avec une réussite certaine il faut bien le dire.

Elle n’a pas que des admirateurs, loin s’en faut, mais il faut reconnaître que l’Américaine Jennifer Lawrence a réussi en quelques années seulement à se hisser parmi les actrices les plus populaires du moment. Le personnage de Katniss Everdeen, qu’elle interprète dans la saga Hunger Games y est pour beaucoup. Déjà récompensée d’un oscar, à 26 ans, cette jeune femme originaire du Kentucky figure parmi les stars féminines les mieux payées d’Hollywood, mais elle ne se la joue pas. Dans ses interviews, elle apparaît très terre à terre, très humaine, très rigolote aussi. Le grand public l’apprécie, mais la connaît-il? Pas si bien que ça.


Jennifer Lawrence sait être ultrasexy, comme ici lors de sa nomination aux oscars pour "Joy" en février dernier. Photo: Reuters

1. Elle a failli refuser le rôle de Katniss Everdeen

Sans la franchise Hunger Games, Jennifer Lawrence serait toujours une inconnue, c’est à peu près certain. Le personnage de Katniss Everdeen en a fait une héroïne féminine moderne, une icône célébrée jusque dans le Livre Guinness des Records. Pourtant tout cela a failli ne jamais arriver. Quand elle se voit proposer le rôle, Jennifer Lawrence tergiverse. Elle demande un délai de 3 jours pour se décider. Elle craignait qu’un tel rôle, dans une grande saga commerciale, mette sa vie personnelle sens dessus dessous. Elle savait combien Kristen Stewart avait souffert après avoir incarné Bella Swan dans Twilight et ne voulait pas connaître le même sort. Jennifer Lawrence a finalement dit oui aux Hunger Games et sa vie n’a plus jamais été la même...

2. Elle a été la plus jeune actrice sélectionnée pour deux oscars

Jennifer Lawrence plaît à l’Académie des oscars, aucun doute là-dessus. Elle obtient sa première nomination pour son rôle dans Winter’s Bone à 20 ans tout juste, ce qui en fait alors la deuxième plus jeune actrice de l’histoire à avoir eu cet honneur pour l’oscar de la meilleure actrice. En 2012, elle épate à nouveau la galerie grâce à son personnage dans Happiness Therapy et se retrouve une nouvelle fois en lice pour l’oscar de la meilleure actrice, ce qu’aucune femme avant elle n’avait réussi si jeune. Et cette fois, Jennifer Lawrence se voit décerner la précieuse statuette!

3. Elle n’a jamais suivi de cours de comédie

Les mauvaises langues diront que c’est son talon d’Achille. Quoi donc? Le fait que Jennifer Lawrence n’a jamais suivi de cours de comédie. Elle a réussi à témoigner du talent dans des films de genres très différents (comédies, drames, films d’horreur, etc.) et pourtant, quand elle était au lycée, elle ne faisait même pas partie de la troupe de théâtre de son collège. Pendant longtemps, ses seules expériences d’actrice se limiteront aux rôles de clown ou de ballerine qu’elle offrait à son papa, à la maison, ou encore aux scènes bibliques reproduites dans l’église de sa paroisse, dans le Kentucky. Cela ne l’empêchera pas d’être repérée par un chasseur de tête lors de vacances familiales à New York...

4. Elle ne s’est pas ménagée pour le rôle de Winter’s Bone

Dans Winter’s Bone, sorti en 2010, Jennifer Lawrence incarne une adolescente évoluant dans un milieu modeste, Ree Dolly, qui prend soin de sa mère, psychologiquement instable, et de ses jeunes frères et soeurs. Ce personnage lui vaudra sa première nomination à l’oscar de la meilleure actrice. Pourtant au départ, la réalisatrice Debra Granik n’était pas convaincue. Elle estimait que Jennifer était trop jolie pour le rôle. Pour l’épater, l’actrice va s’imposer une véritable épreuve physique en marchant jour après jour 13 blocs dans la neige pour rejoindre le lieu de tournage à New York. Pendant des semaines, elle ne se lavera pas non plus les cheveux. Ces mesures extrêmes finiront par l’imposer dans le rôle de Winter’s Bone.

5. Elle a obtenu son bac avec deux ans d’avance

L’attirance pour le métier d’actrice, devenue rapidement une vraie passion, alliée à l’intérêt que, très tôt, des chasseurs de tête vont lui manifester scelleront le sort de Jennifer Lawrence. Elle sera actrice ou ne sera pas. La jeune femme était pressée de faire ses preuves, pressée de réussir. Ses parents ne pouvaient ignorer ses désirs, mais de leur point de vue, il était essentiel que Jennifer décroche son bac d’abord. Elle fut retirée de l’école publique et c’est seule, à la maison, à Los Angeles, qu’elle redoubla d’effort pour obtenir son bac par correspondance, ce qu’elle parvint à obtenir avec deux ans d’avance sur le cursus normal. Jennifer Lawrence s’est donné seule les moyens de réussir une carrière.

6. Elle a passé de nombreuses auditions pour de grands rôles, sans succès

La presse de cinéma, aux Etats-Unis, adore Jennifer Lawrence qu’elle a toujours trouvée excellente, dans chacun de ses rôles. La jeune femme s’est à ce point fondue dans les différents personnages qu’elle a interprétés qu’on a peine à imaginer aujourd’hui quelqu’un d’autre en Katniss Everdeen par exemple. Pourtant, au départ, ce n’était pas gagné. Jennifer Lawrence a auditionné en vain pour plusieurs grands rôles, dont celui de Bella Swan dans Twilight, celui de Lisbeth Salander dans Millenium et celui de Jules dans SuperGrave.


Jennifer Lawrence lors de la première du film "Passengers" à Paris le 29 novembre dernier. Photo: Reuters

7. Elle porte un tatouage sur la main

A l’exception peut-être de ses admirateurs les plus acharnés, qui aura remarqué le tatouage qu’elle porte sur une main? Il s’agit du symbole chimique de l’eau, autrement dit H2O. Pourquoi un tel tatouage? Pour lui rappeler tout simplement de boire davantage de flotte, comme elle s’en est expliquée dans le magazine Vogue:  “Je n’ai jamais été le genre de fille à me faire tatouer une phrase importante ou une devise. Avec ce symbole, j’ai trouvé le moyen de me rappeler constamment quelque chose d’essentiel, à savoir de bien m’hydrater.” Mouais, bon, why not...

8. En 7ème année, elle était la plus bavarde

Si vous assistez un jour à une interview de Jennifer Lawrence, vous serez frappé de constater à quel point l’actrice américaine est bavarde. C’est un vrai moulin à paroles. Rien ne l’arrête. Cela fait partie de son charme. Et apparemment, cela ne date pas d’hier, puisqu’en septième année scolaire déjà, l’un de ses profs l’avait épinglée en cours en indiquant sur le bulletin à l’attention de ses parents: “La plus bavarde”. Jennifer Lawrence ne garde pas un très bon souvenir de son enfance où son hyperactivité et son anxiété profonde n’étaient pas très appréciées par ses camarades de classe.

9. Elle a grandi dans une ferme

Jennifer Lawrence a grandi dans un milieu modeste, on l’a dit, niché au fin fond du Kentucky, l’un des Etats fermiers des Etats-Unis. En réalité, elle a vécu les premières années de son enfance dans une ferme où l’on élevait des chevaux, non loin de Louisville. Ses parents s’occupaient d’étalons au pédigrée incertain, parce qu’ils coûtaient beaucoup moins chers que ceux à l’ascendance noble. Jennifer a appris à monter très jeune, entourée de deux frères qui la considéraient comme un vrai cow-boy. Elle a aussi avoué à l’animateur David Letterman qu’une chute de cheval avait gravement déformé sa colonne vertébrale.

10. Elle a été modèle avant de devenir actrice

Les mordus de cinéma ont maintenant l’habitude de la voir à la une des magazines et cela paraît naturel, mais il faut savoir que ses premières couvertures de presse, Jennifer Lawrence les a obtenues en tant que mannequin. Elle ne les a cependant pas collectionnées, n’exagérons pas, mais elle en a aussi laissé passer, parce que son but était clair dès le départ: la jeune femme ne se rêvait pas modèle, elle se voyait actrice. L’un de ses premiers jobs en tant que mannequin fut de poser pour la firme Abercrombie & Fitch, mais elle fut dégoûtée de ne retrouver aucune de ses photos dans le catalogue de la marque. Jennifer avait posé pour une série de photos où elle jouait au foot. On lui expliqua qu’elle avait pris son rôle trop à coeur et que sur les images, elle était trop agressive, trop engagée et pas assez féminine. Pas de doute, cette fille-là était une actrice!