Getty Images
Concert incertain

Israël: le groupe Radiohead sous pression

25 avril 2017

Des dizaines d'artistes, dont le parolier des Pink Floyd Roger Waters, enjoignent le groupe de Thom Yorke à renoncer à se produire à Tel Aviv. Question de cohérence.

 

Le chanteur Thom Yorke, connu pour ses prises de position de gauche, et son groupe, Radiohead, doivent-ils maintenir le concert qu’ils ont prévu de donner à Tel Aviv, en Israël, le 19 juillet prochain? Il s’agira, en principe, du dernier concert de leur tournée, qui les a vus jouer à Coachella (Californie) dernièrement et qui comprendra aussi le festival britannique de Glastonbury.

waters_et_mason_160217_london.jpg
Roger Waters s'est souvent distingué par ses prises de position contre l'Etat d'Israël. Photo: Getty Images

Radiohead a joué par le passé au profit des droits des Tibétains, Amnesty International et la lutte contre le changement climatique. Il n’y a donc aucun doute sur le fait que Radiohead est un groupe engagé. Peut-il dès lors ignorer l’appel au boycott lancé par les militants palestiniens, qui estiment que l’intransigeance de leurs geôliers israéliens a assez duré? Pour plusieurs dizaines d’artistes, parmi lesquels on retrouve quelques grands noms, comme Roger Waters (Pink Floyd), Radiohead doit renoncer à ce concert en Israël.

"Puisque Radiohead fait campagne pour la liberté des Tibétains, nous nous demandons pourquoi il refuserait de défendre un autre peuple sous occupation étrangère, peut-on lire dans une lettre publique adressée à Thom Yorke et son groupe. En vous demandant de ne pas jouer en Israël, les Palestiniens vous ont demandé de faire un petit pas pour aider à faire pression sur Israël pour mettre fin à ses violation des droits humains et du droit international. Assurément, si prendre position contre la politique de la division, de la discrimination et de la haine signifie quelque chose, cela veut dire s'y s'opposer partout - et cela doit inclure ce qui arrive chaque jour aux Palestiniens."

Parmi les signataires, on retrouve Roger Waters, le compositeur de The Wall, qui s’est toujours montré très critique envers l’État hébreu, le prix Nobel de la paix Desmond Tutu, les romanciers Alice Walker et Hari Kunzru, ainsi que les musicien Thurston Moore (Sonic Youth) et Nick Seymour (Crowded House).

Stevie Wonder, Carlos Santana et Lauryn Hill ont été sensibles à l’appel des militants palestiniens et ont renoncé à jouer en Israël, mais d’autres, tels Paul McCartney, les Rolling Stones, Elton John et Bon Jovi, s'y sont produits ces dernières années.

Que fera le groupe Radiohead, qui n’est plus retourné en Israël depuis 2000? Thom Yorke et sa bande devront bientôt trancher.