Mark Henley/Panos Pictures
Pour réussir tout ce qu’il entreprend, Joachim Son-Forget, marié et père de deux enfants, dort 5 heures par nuit.
Politique

Joachim Son-Forget se bat pour les Français de Suisse

13 juin 2017

Enfant abandonné, médecin au CHUV, candidat aux législatives françaises, il est aussi claveciniste.

C’est qui, Joachim Son-Forget? Il est, à 34 ans, multiple et surdoué. Il a été placé dans un orphelinat après avoir été abandonné dans la rue, en Corée du Sud, à l’âge de 3 mois. Six mois plus tard, il était adopté par une famille française, les Forget. Il a grandi à la campagne, près de Dijon.

Que fait-il? JSF est médecin radiologue spécialiste du cerveau en Suisse, au CHUV (VD). Il pourra, s’il le souhaite, demander la nationalité suisse dans deux ans. Il est venu vivre ici en 2008. Il est également chercheur en neurosciences à l’EPFL, claveciniste de talent et brillant candidat aux législatives françaises sous la bannière de La République en marche!.

Pourquoi on parle de lui? Il a fait campagne auprès des Français de Suisse, la plus large communauté en dehors de l’Hexagone: 200 000 personnes et 130 000 votants.

Quand s’est-il engagé? A Paris, fin avril 2016, lors d’un dîner du Club XXIe Siècle, lequel défend l’égalité des chances, la méritocratie et la diversité.

Et? Ce soir-là, en rencontrant Emmanuel Macron encore ministre, il a cru en lui. «Son profil faisait écho à mon parcours. Il venait à peine de créer En marche!, j’ai été séduit. En plus, il est pianiste, ça aide.»

Le courant a passé? JSF a créé de toutes pièces et lancé En marche! suisse: 1500 adhérents et 15 comités dans tout le pays. Candidat aux législatives, il est arrivé en tête au premier tour avec 64,93%.

La suite? Il représentera les Français de Suisse à l’Assemblée nationale s’il confirme son excellent score le week-end prochain.