Reuters
L'application Pokemon Go mêle réalité virtuelle et images réelles.
Téléphonie

L’action Nintendo n'en finit pas de grimper grâce à Pokemon Go

12 juillet 2016

Après avoir bondi de près de 25% lundi, l’action du groupe japonais Nintendo a encore grimpé en flèche mardi à la Bourse de Tokyo grâce à l’application Pokemon Go. En 3 jours, cette dernière a permis à l’action Nintendo de croître de 41%. Fou!

Même si les Japonais sont réputés pour leur sérieux et leur discrétion, il est à peu près sûr que le type en charge du dossier Pokemon Go, du nom de l’application gratuite développée pour smartphones, va avoir droit à une sacrée fête. Il y a de quoi! Imaginez qu’en 3 jours seulement, suite à l’introduction en Australie et aux Etats-Unis de cette appli gratuite pour téléphones portables, la valeur de l’action Nintendo a bondi de plus de... 41%! Une performance digne d’un jeu vidéo précisément, sauf que là, on est bien dans la vie réelle. Les actionnaires du groupe Nintendo ont la banane et on les comprend.

Dès l’ouverture de la Bourse de Tokyo mardi, l’action Nintendo a encore grimpé de près de 8%. La veille, au terme d’une troisième séance à la hausse, elle avait bondi de 24,5%.

Une vraie folie entoure l’introduction de l'application Pokemon Go, un jeu mêlant réalité virtuelle et images réelles. Une folie dont les experts n’avaient pas imaginé le potentiel phénoménal et l’effet domino sur la Bourse.

Une surprise d’autant plus inattendue que la firme Nintendo n'est pas le développeur du jeu. Elle a seulement soutenu sa filiale The Pokemon Company et les studios Niantic.