EMI
L'album "Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band" des Beatles est sortie le 1er juin 1967, il y a exactement 50 ans.
Anniversaire

L’album "Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band" a 50 ans

01 juin 2017

Voici pile un demi-siècle, le 1er juin 1967, les Beatles donnaient naissance au rock progressif en sortant Sgt Pepper's Lonely Hearts Club Band, leur huitième album, un morceau de bravoure qui, aujourd'hui encore, flatte les sens.

«La célébrité et le succès ne nous excitaient plus (...) On avait donné environ 1400 concerts», rappelle le regretté George Harrison dans The Beatles Anthology pour planter le décor de Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band, leur huitième album, mais le premier album-concept, un disque qui fait date dans l’histoire de la musique notamment parce qu’il marque la naissance de ce que l’on appellera ensuite le rock progressif.

Avec cet album, le rock devient un genre musical respectable. C’est l’été du Flower Power, le summer of love, de Londres à San Francisco. Les Fab Four ont laissé tomber la marijuana pour s’essayer aux acides. Le LSD leur inspirera Lucy in the Sky with Diamonds, l’un des tubes que contient l’album. George Harrison emmène le son des Beatles en Inde, il y a des cordes, des instruments à vent, de la fanfare, en plus des traditionnelles basse-guitare-batterie.

Patchwork épatant, mélodiquement proche de la perfection, Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band s’installe durablement dans la collection de disques des jeunes gens de l’époque, mais pas seulement. Cinquante ans plus tard, il reste incroyablement inventif. Les sessions d’enregistrement ont fait office de laboratoire à ciel (c)ouvert. John Lennon et Paul McCartney sont encore capables de travailler ensemble. Il s’agit en réalité du dernier album des Beatles conçu par le groupe en entier. Le reste n’est que littérature.

Ce qu’on retient surtout de ce disque miraculeux, hormis ses chansons merveilleuses, c’est sa pochette, qui coûtera au groupe 3000 livres, cent fois plus cher qu’à l’habitude. Elle a été imaginée par Jann Haworth et Peter Blake qui remporteront en 1967 – c’est bien la moindre des choses – le Grammy Award de la meilleure pochette de disque. Cette pochette réunit plusieurs dizaines de portraits de célébrités (voir détail ci-dessous).

Certaines tronches ont été gommées au dernier moment. Ainsi Gandhi a-t-il disparu. Il devait figurer à la droite de l’écrivain Lewis Carroll, mais le patron de la maison de disques EMI, Sir Joe Lockwood, a estimé qu’avec sa tête, l’album ne serait pas pressé en Inde, ce qui l’aurait privé d’un marché considérable. John Lennon souhaitait voir Jesus Christ représenté, mais comme un an plus tôt, il avait suscité une polémique planétaire en affirmant que désormais, les Beatles étaient plus célèbres que le Christ lui-même, le label a préféré s’abstenir d’en remettre une couche.

Adolf Hitler devait lui aussi apparaître sur la pochette, mais après réflexion, il a été sagement décidé de le faire disparaître… pour de bon. Inutile de remuer de mauvais souvenirs!

On ajoutera que les bobines de Sophia Loren et Marcello Mastroianni étaient, elles aussi, prévues, mais il faut croire que le cinéma à l’italienne ne plaisait pas à tout le monde chez EMI...

Reste que l’on identifie une foule de célébrités sur la pochette de Sgt Pepper’s Lonely Hearts Club Band:

montage-beatles_0.png
1. Sri Yukteswar Giri (un gourou indien). 2. Aleister Crowley (spécialiste des sciences occultes). 3. L’actrice Mae West. 4. Le comédien Lenny Bruce. 5. Le compositeur Karlheinz Stockhausen. 6. Le comédien W.C. Fields. 7. Le psychiatre Carl Jung. 8. L’écrivain Edgar Allan Poe. 9. L’acteur et danseur Fred Astaire. 10. L’artiste H.L. Menken. 11. Une Vargas Girl (création de l’artiste Alberto Vargas) 12. L’acteur Huntz Hall. 13. L’architecte Simon Rodia. 14. Le chanteur Bob Dylan. 15. L’illustratrice Audrey Beardsley. 16. Sir Robert Peel, Premier ministre britannique au XIXe. 17. L’écrivain Aldous Huxley. 18. Le poète Dylan Thomas. 19. L’écrivain Terry Southern. 20. Le chanteur Dion DiMucci. 21. L’artiste Wallace Berman. 22. L’acteur Tony Curtis. 23. Le comédien Tommy Handley. 24. L’écrivain William S. Burroughs. 25. L’actrice Marilyn Monroe. 26. Sri Mahavatar Babaji (un gourou indien). 27. L’acteur Stan Laurel. 28. L’artiste Richard Lindner. 29. L’acteur Oliver Hardy. 30. Le philosophe Karl Marx. 31. L’écrivain H. G. Wells. 32. Sri Paramahansa Yogananda (un gourou indien). 33. Lawrence d’Arabie. 34. L’ancien Beatle Stuart Sutcliffe. 35. Une deuxième Petty Girl. 36. Le comédien Max Miller. 37. Une troisième Petty Girl, création de l’artiste George Petty. 38. L’acteur Marlon Brando. 39. L’acteur Tom Mix. 40. L’écrivain Oscar Wilde. 41. L’acteur Tyrone Power. 42. L’artiste Larry Sell. 43. L’explorateur Dr David Livingstone. 44. L’acteur et champion olympique Johnny Weissmuller. 45. L’écrivain Stephen Crane. 46. Le comédien Issy Bone. 47. George Bernard Shaw. 48. Alexander Graham Bell. 49. Le footballeur Albert Stubbins. 50. Sri Lahiri Mahasaya (un gourou indien). 51. L’écrivain Lewis Carroll 52. Le boxeur Sonny Liston. 53. La statue de cire de George Harrison. 54. La statue de cire de John Lennon. 55. La statue de cire de Ringo Starr. 56. La statue de cire de Paul McCartney 57. Le physicien Albert Einstein, presque invisible 58. L’acteur Bobby Breen 59. La chanteuse et actrice Marlene Dietrich 60. Soekarno, président de l’Indonésie 61. L’actrice Diana Dors, superbe 62. L’actrice Shirley Temple.

A écouter et réécouter, la chanson A Day in the Life, présente sur l'album Sgt Pepper's Lonely Heartzs Club Band des Beatles. Un chef d'oeuvre absolu: