Main Image
Instagram
«Je suis un rêveur qui, après cinq minutes, se réveille pour réaliser ses songes», dit Sebalter.
Chanson

Le nouvel album du Tessinois Sebalter

17 janvier 2017

Le chanteur et juriste tessinois sort 
Awakening, CD du renouveau. 
Un nouvel élan et de nouvelles amours...

C’est qui Sebalter? Le public a découvert ce charmant chanteur et violoniste en 2014. Sebastiano Paù-Lessi de son vrai nom, 31 ans, fut un très bon candidat suisse à l’Eurovision Song Contest.

Est-ce que ça marche pour lui? C’est l’artiste tessinois qui s’exporte le mieux. Sebalter a décidé, après le succès de son single Hunter of Stars et l’album Day of Glory, de reprendre le «droit chemin»: il est juriste. 


Et alors? «L’inspiration artistique ne se commande pas. Après une pause en 2015, elle est revenue au printemps dernier.»

Pourquoi on parle de lui? Le 20 janvier, il sort son nouvel opus: Awakening (distr. Phonag). Le titre signifie «éveil» en français. Sebalter vit de nouvelles amours à Bellinzone. «Celui que je chante est tourmenté. Ma compagne, elle, est une enthousiaste énergique.» En privé, pour elle, il est Seba ou trésor.

La musique remonte à quand? Enfant, son meilleur ami amena un violon en classe et joua Frère Jacques. «J’avais 6 ans. En rentrant à la maison, j’ai dit à mes parents: 
«Je veux en jouer.» Ils écoutaient Vivaldi, Leonard Cohen, 
Donovan, Cat Stevens.»

Son style? Pop-électro-folk, chanté en anglais. Le disque débute avec le pire des sons: celui du réveille-matin. «Clin d’œil au changement», rit-il. Le très joli single 
Weeping Willow tourne déjà en radio.

Et le droit? Sa facette rationnelle rejoint l’émotionnelle. «J’œuvre dans le domaine musical 
de la propriété intellectuelle.»

D’autres passions? Jogging en montagne et en forêt. «La nature m’inspire!» Di. D.