Helen Sobiralski/Universal Music
Une passoire ou une casserole en guise de casques: le duo Yello, en promo, ne se prend pas au sérieux. On le rebaptiserait volontiers Helmet Underground.
Musique

Pour son grand retour, le groupe Yello va découvrir... la scène!

05 octobre 2016

Les dandys pop zurichois sont de retour avec les tout premiers concerts de leur carrière à 71 ans.

C’est qui Yello? C’est le groupe suisse, synthé pop, chic et fun, des années 80. A la fin des années 70, il se compose de Boris Blank – cet as du collage possède une bibliothèque sonore de 100 000 sons – et Carlos Perón. Dieter Meier, fils d’industriel millionnaire, les rejoint au chant avec sa voix caverneuse caractéristique. Les Zurichois gominés et moustachus Blank et Meier, 71 ans aujourd’hui, firent carrière en duo et connurent leur premier succès avec l’album Solid Pleasure et le single saccadé Bostich.

Pourquoi on parle d’eux? 2016 sonne l’heure du retour. Toy est leur treizième album. Excepté une apparition dans un cinéma en 1978, Yello va se produire pour la première fois de son histoire sur une scène. Ce sera à Berlin.

Ils sont timbrés? Oui! Le 17 novembre La Poste émettra un timbre à l’effigie du groupe. Ce sont des as du marketing. Leurs titres Oh Yeah et The Race firent les délices de la pub, du cinéma et de nombreuses émissions de télé.

Lequel est le plus dingue? Dieter Meier, plus extraverti, a gardé la fibre industrielle et s’est lancé, notamment, dans le business du chocolat. Il fut membre de l’équipe nationale suisse de golf et joueur de poker pro.

Jamais à côté de la plaque? Même commémorative. Le 22 mars 1972 à Kessel, en Allemagne, il installa une plaque stipulant qu’il s’y trouverait, à la même date, entre 15 h et 16 h en 1994.

Et? Il tint parole.

Découvrez ci-dessous la vidéo de Electrified II, un titre extrait de Toy, nouvel album du groupe Yello: