1. Home
  2. Actu
  3. Innovation spatiale: Une prouesse: premières pousses sur du sol lunaire!

Innovation spatiale

Une prouesse: premières pousses sur du sol lunaire!

Des chercheurs de l’Université de Floride œuvrant pour la NASA ont réussi à faire croître des plantes sur des échantillons de substrat lunaire ramenés par trois missions Apollo il y a cinquante ans. Une prouesse qui pourrait marquer une étape essentielle pour de futures missions spatiales habitées.

Partager

Conserver

Plantes lune

Robert Ferl et Anna-Lisa Paul, spécialistes en sciences horticoles.

Credits: UF/IFAS photo by Tyler Jones

Un jalon dans l’espace
La Lune restera-t-elle une «magnifique désolation», selon le célèbre mot de Buzz Aldrin, deuxième homme à poser le pied sur notre satellite en juillet 1969? Pas sûr. Préservés de toute contamination depuis cinquante ans, 12 grammes de sol lunaire, ou régolithe, ont suffi à une équipe de chercheurs de l’Université de Floride, à Gainesville, dirigée par les Prs Robert Ferl et Anna-Lisa Paul (photo), spécialistes en sciences horticoles, pour faire pousser des plantes! Une première.

Leur étude, publiée dans la revue Communications Biology, ouvre la perspective d’une possible agriculture lunaire, jalon «essentiel pour les objectifs d’exploration humaine» dans l’espace, souligne Bill Nelson, patron de la NASA. L’intérêt est double: produire de la nourriture et de l’oxygène. Le programme Artemis de la NASA, en cours, vise à ramener des hommes sur la Lune en 2025 déjà, puis d’installer une base pérenne sur notre satellite d’ici à 2030.

Plantes lune

Un gramme de substrat lunaire additionné de laine de roche et d’une solution nutritive aqueuse a permis à une graine d’arabette des dames (Arabidopsis thaliana) de pousser. 

Credits: UF/IFAS photo by Tyler Jones

Prémices d’agriculture lunaire
Un gramme de substrat lunaire, additionné de laine de roche et d’une solution nutritive aqueuse – cet ultime apport justifiant la recherche en cours de glace au pôle Sud de la Lune –, a permis de faire germer une graine d’arabette des dames (Arabidopsis thaliana), une cousine du brocoli ou du chou-fleur, courante au bord de nos routes. L’arabette est un organisme modèle en biologie, au génome entièrement séquencé. L’opération a été répétée douze fois. Si chaque plante a poussé, certaines ont montré des signes de stress (croissance ralentie, décoloration).

L’origine de chaque échantillon de régolithe ou substrat lunaire, recueilli autour des sites d’alunissage des missions Apollo, s’est révélée cruciale. Ainsi le «terreau» ramené par Apollo 12 et 17 a-t-il mieux favorisé la croissance de wla plante que celui d’Apollo 11. Fascinant, non?

 

Plantes lune

La récolte ApolloAu total, 382 kilos de roches, poussière, sable et carottes ont été ramenés de la Lune par les missions Apollo 11, 12 et 17 entre 1969 et 1972.

Nasa

Dépourvu de matière organique, le sol lunaire ne contient ni humus ni vers, mais pour l’essentiel de la poussière de roches et des sels. Il est cependant composé des mêmes minéraux que les sols terrestres. En parvenant à compenser, en intérieur, le manque d’eau, de soleil et d’air, on peut fertiliser le régolithe!

Par Blaise Calame publié le 12 juin 2022 - 08:01