1. Home
  2. CôtéNature
  3. Nature et Jardin: La Fête de la tulipe, à Morges, une tradition qui en met plein les yeux

Nature et Jardin

La Fête de la tulipe, à Morges, une tradition qui en met plein les yeux

Voilà plus de cinquante ans que, à Morges, s’épanouissent plus de 100'000 tulipes. Ce qui devait d’abord être un événement unique s’est mué en une tradition qui, chaque printemps, emplit de bonheur tous les amoureux des fleurs.

La Fête de la Tulipe à Morges dans le canton de Vaud

Champs de tulipes durant la Fête de la Tulipe à Morges dans le Canton de Vaud.

Stöh Grünig

A Morges, le printemps explose de toutes les couleurs. Plus de 100 000 tulipes se laissent admirer dans le sublime parc de l’Indépendance, au bord du Léman. Inauguré en 1898 pour les 95 ans de l’indépendance vaudoise, le lieu forme un décor parfait pour cette célébration bigarrée: les vieux arbres majestueux, les sentiers, le lac avec le Mont-Blanc à l’arrière-plan...

Chaque année, des milliers de personnes font le déplacement pour s’en mettre plein les yeux. Jacques Cartier, lui, est jardinier retraité. Pendant les six semaines de la Fête de la tulipe, il se promène tous les deux ou trois jours avec sa compagne à travers le parc. Comme aujourd’hui. «Je n’aurais jamais pensé que cette fête perdurerait aussi longtemps», dit-il en s’asseyant sur le mur du quai tout en laissant son regard errer sur les plantations. Sa famille a largement contribué à la naissance de la Fête de la tulipe. Son père possédait à Morges un commerce de semences et d’outillage de jardin et avait pour ami un sélectionneur de tulipes néerlandais qui cherchait à populariser la fleur en Suisse. Ce qui tombait bien, puisque la Société vaudoise d’horticulture cherchait simultanément un décor adéquat pour fêter ses 50 ans.

Vue aérienne de la Ville de Morges.

Le parc de l’Indépendance jouxte la vieille ville de Morges, spécialement décorée durant la Fête de la tulipe.

Stöh Grünig

Et c’est ainsi que, en 1970, les premiers oignons de tulipes ont été enfouis dans le parc et, l’année suivante, Morges célébrait sa première Fête de la tulipe sous le nom de «Morges à l’heure hollandaise». «L’engouement des visiteurs fut énorme», se rappelle Jacques Cartier, qui avait 27 ans à l’époque. Prévue comme une manifestation unique, la fête suscita rapidement des appels à la rééditer. Un comité d’organisation fut créé, au sein duquel il œuvra une vingtaine d’années. «Au fil des ans, la fête a peu changé. Il y a aujourd’hui plus d’accompagnement, mais l’argument est demeuré le même: des tulipes dans un parc historique.»

Pour un jardinier comme lui, l’objectif reste donc atteint. La tulipe, c’est sa passion. «C’est ma fleur, j’aime ses origines asiatiques, j’aime que l’on puisse en cultiver autant de variétés», s’extasie le retraité de 78 ans, qui conserve chez lui toute une collection d’accessoires destinés aux tulipes. Et il reste fasciné par l’histoire de cette fleur, passion horticole née il y a des siècles.

En savoir plus:
Saviez-vous que la tulipe était jadis une fleur rare, réservée aux familles les plus riches? Découvrez toute son histoire, les différentes variétés ainsi que des conseils pour les planter dans votre jardin dans CôtéNature, en kiosque dès le 6 avril.
La Fête de la tulipe 2022 a lieu du 18 mars au 8 mai. Le thème des floralies sera «Des chiffres et des lettres».

CôtéNature
.
Par Caroline Zingg publié le 5 avril 2022 - 11:15