1. Home
  2. Actu
  3. Avec Kokoro Lingua, les enfants apprennent l’anglais autrement

les romands ont du talent

Avec Kokoro Lingua, les enfants apprennent l’anglais autrement

Depuis 2016, le programme de la Neuchâteloise Nathalie Lesselin permet aux enfants du monde entier d’échanger entre eux afin d’acquérir les bases de l’anglais. La méthode cartonne.

Partager

Conserver

La Neuchâteloise Nathalie Lesselin a crée le programme d'apprentissage Kokoro Lingua

Kokoro Lingua est un programme d’apprentissage ludique de l’anglais pour les enfants du monde entier. Il a été créé par la Neuchâteloise Nathalie Lesselin.

Julie de Tribolet

Kokoro Lingua, c’est avant tout un rêve. Voilà comment Nathalie Lesselin décrit son projet créé à Cortaillod, dans le canton de Neuchâtel. Il s’agit d’un programme d’apprentissage de l’anglais pour les plus jeunes, entre 3 et 8 ans. Sa spécificité? Les professeurs ne sont autres que… des enfants.

Une vingtaine de jeunes anglophones enseignent à des milliers d’élèves leur langue maternelle par le biais de vidéos et de jeux comme le Memory. «Kokoro signifie l’âme, le cœur en japonais, raconte la fondatrice. Et c’est ça, Kokoro Lingua: inciter les enfants à échanger et à se connecter de cœur à cœur tout en apprenant.»

Adolescente, la Carcoise d’origine française nourrit un amour inconditionnel pour les langues et cultures étrangères. A 16 ans, elle découvre Kokoro de Natsume Soseki, un écrivain japonais. Subjuguée, elle finit ses études économiques et s’installe au Japon pendant cinq ans.

Pourtant, ce n’est que bien des années plus tard, en 2016, qu’elle décide de se défaire de sa carrière commerciale. Victime d’un grave accident, Nathalie change de vie et s’intéresse à l’éducation des enfants. «Ils ont un potentiel incroyable et il est trop souvent gâché. Je voulais apporter ma pierre à l’édifice et changer cela», explique-t-elle. Kokoro Lingua est né. Cinq ans plus tard, 150'000 enfants du monde entier participent au programme: des Suisses, des Français, mais aussi des Japonais ou encore des Péruviens.

Une réussite saluée aux quatre coins du globe. En 2018, le projet s’est vu récompensé par le prestigieux Concours Lépine. Deux ans plus tard, il remporte le GESS Education Award. Malgré toutes ces victoires, Nathalie Lesselin reste humble. «Ces élèves sont fiers d’apprendre. Ils prennent confiance en eux et s’ouvrent au monde. C’est notre plus belle victoire.»

>> Plus d'informations sur www.kokorolingua.fr

>> Vous connaissez une ou un Romand qui a un talent particulier? Signalez-le nous à courrier@illustre.ch.

Par Eléonore Deloye publié le 23 avril 2022 - 09:26