1. Home
  2. Actu
  3. Les Romands ont du talent : Avec Strimly, les artistes ont désormais leur plateforme de streaming en direct

Les Romands ont du talent 

Avec Strimly, les artistes ont désormais leur plateforme de streaming en direct

Cinq multi-entrepreneurs basés en Valais ont imaginé Strimly, une plateforme numérique qui propose du contenu en direct et cherche à encourager les artistes et créateurs.

Strimly

Pour utiliser «Strimly», c’est très simple, il suffit de se connecter sur son smartphone ou son ordinateur, de se créer un compte et de choisir parmi les différents événements proposés.

SEDRIK NEMETH@

Imaginez payer votre ticket d’entrée pour un événement… en ligne! C’est ce qu’ont inventé les cinq entrepreneurs à la tête de Strimly, une plateforme de streaming qui diffuse des vidéos en direct et rémunère les créateurs de contenus grâce à un accès payant. L’idée émerge en 2020, alors que Franck Giovagnoni et Thierry Mottiez cherchent un nouveau projet à lancer.

>> Lire aussi: «Quand tu es Suisse et que tu veux réussir dans la musique, il faut être un peu entrepreneur»

«On a 1500 idées à la seconde», démarre Thierry, qui a observé que les artistes, sportifs et créateurs de contenus qui utilisent des plateformes comme YouTube «n’ont pas toujours les outils pour monétiser leur travail». «Il s’agit d’accompagner les créateurs de contenus, quel que soit leur domaine», poursuit Christian Desclouds, qui a rejoint le projet avec Nicolas Premand et Nicolas Fazio. Ensemble, ils réunissent leurs économies et donnent de leur temps en marge de leurs jobs respectifs pour monter la plateforme. Le tout d’abord en Suisse, mais pourquoi pas à l’international par la suite. «Cela peut aller du concert de hard rock au cours de cuisine», explique Franck.

Pour utiliser Strimly, c’est très simple, il suffit de se connecter sur son smartphone ou son ordinateur, de se créer un compte et de choisir parmi les différents événements proposés. Ensuite, d’acheter un billet pour l’événement auquel on souhaite participer, «à hauteur de 5 ou 10 francs, cela dépend du prix qu’a fixé le créateur», poursuit Christian. Un prix à payer qui permet de faire vivre aussi la plateforme, puisque Strimly récupère une marge d’environ 25% sur chaque billet vendu, «ce qui garantit l’absence de publicité», précise Thierry.

>> Lire également: Une application pour tisser des liens sur son campus

Si pour l’instant d’autres fonctionnalités sont encore à développer pour ce projet lancé officiellement en août, Strimly espère à long terme monter des partenariats avec des lieux culturels pour rediffuser leurs spectacles, et rêve un jour de faire concurrence aux géants du streaming…

Par Meryl Brucker publié le 17.09.2021