1. Home
  2. Actu
  3. Tout(e) un(e) Roman(de): Billie Bird, guette de la grève des femmes 2019

Tout(e) un(e) Roman(de)

Billie Bird, guette de la grève des femmes 2019

Perchée sur la cathédrale, la chanteuse lausannoise Billie Bird a lancé la grève féministe en endossant un rôle réservé exclusivement aux hommes depuis le Moyen Age, celui de guet. Un moment historique.

Billie Bird

L'artiste Billie Bird est militante et a participé à la grève des femmes 2019 en endossant le rôle de guette pour lancer le début de la manifestation. 

Studio Avalanche

«Quelques semaines avant le 14 juin 2019, date de la grève des femmes, j’ai été contactée par une amie syndicaliste, très active au sein du collectif Grève féministe Vaud. Elle m’a proposé de faire la guette et de crier les heures de minuit à 2 h du matin pour lancer la manifestation. Un peu prise au dépourvu, j’ai accepté sans vraiment prendre conscience de ce qui m’attendait.

Dans l’histoire de Lausanne, c’était la première fois que le rôle de guet était proposé à une femme. J’ai été choisie, car j’étais artiste, liée à la ville et évidemment militante. La lutte contre les inégalités, c’est quelque chose de très important pour moi. Je viens d’un milieu hyper-populaire. J’ai grandi en foyer avec des personnes aux parcours complexes. J’ai vécu un peu dans la marge avec une maman malade, en marge elle aussi. Ces thèmes résonnent en moi et m’accompagnent dans ma vie. Au quotidien.

Le rendez-vous avait été fixé à 22h15. Je fais la connaissance des trois autres guettes retenues: l’architecte de la ville, une femme du Bureau de l’égalité et une syndicaliste, déjà présente à la grève de 1990. Chacune placée à un point cardinal de la passerelle. L’ascension débute à peine que déjà des personnes se massent au pied de la cathédrale. Il y a de l’électricité dans l’air, de la tension. Je monte, monte, monte. Je sens ce moment historique. Il est partout. Il est dans l’air moite. Il est dans les murs de cette cathédrale séculaire qui s’apprête à être témoin d’un changement sociétal. Enfin des femmes dans ce lieu! Et elles vont prendre la place des hommes.

Arrivée au sommet, je suis au bout du rouleau! Le guet «officiel» nous accueille dans son refuge, une sorte de petit salon qu’on pourrait trouver dans un chalet. Très cosy, tout en bois. On prend l’apéro, nous sommes une dizaine dans ce tout petit espace: les quatre guettes, une personne du collectif, celle qui coordonne l’action, un pompier et des journalistes. J’ai même été prise en photo avec la petite lanterne du guet et mon t-shirt violet, un cliché qui a traversé les frontières. Un ami m’a vue dans la presse italienne!

C’est un joyeux bordel, on rigole et on attend 23 heures, heure à laquelle nous crierons la fameuse formule: «C’est la guette, il a sonné onze.» Je suis un peu tétanisée, mais quand l’heure vient, on se lance! On voit cette foule impressionnante à nos pieds, on crie de toutes nos forces et là, c’est l’explosion! Les gens hurlent, les casseroles tintent, la grève féministe est lancée! J’ai eu le soufflé coupé par l’émotion. Il s’est passé quelque chose de très fort ce soir-là. On était toutes et tous ensemble. Pas que des femmes, mais des personnes trans*, intersexes, non binaires. Des hommes aussi. Des personnes qui souffraient mais qui étaient là pour faire la nique au patriarcat. Pour dire que ça n’allait plus. De voir, d’un coup, cette masse de pairs hurler a été grisant, bouleversant, renforçant. Lausanne a depuis ouvert le poste de guet de la cathédrale à des candidatures féminines. Je suis fière de ma ville.

Ça a été un déclic. Je me suis dit: «Maintenant, je veux des changements dans ma vie.» Cette puissance collective féminine et féministe m’a donné de l’amour et de la confiance. La foi, aussi. Je me suis sentie extrêmement privilégiée de vivre ce moment. D’être une figure du lancement de cette grève féministe historique. J’en étais presque un peu gênée. Je suis juste une artiste. Mais cela constitue l’un des moments les plus marquants de mon existence et rien que de l’évoquer, j’en ai encore des frissons.»


Les prochains concerts de Billie Bird
 

Billie Bird se produira avec le projet «Constellations» au Paris Jazz Festival le 15 août et pour la première fois au Cully Jazz Festival le 21 août. D’autres dates sont prévues en septembre à Coire, à Winterthour et à La Chaux-de-Fonds. Infos sur www.billiebird.net

Concerts
DR
Par Alessia Barbezat publié le 04.08.2021