1. Home
  2. Actu
  3. Dans les coulisses de l’ATELIER Broderie: Broderie: On a découvert l’art de piquer au bon endroit sans faire trop de nœuds

Dans les coulisses de l’ATELIER Broderie

Broderie: On a découvert l’art de piquer au bon endroit sans faire trop de nœuds

Les deux ateliers broderie organisés pour nos lecteurs ont connu un joli succès. Chacun est reparti avec un t-shirt brodé de ses mains et avec la satisfaction d’avoir créé une pièce unique.

Atelier Broderie
Natacha Ribeiro

«On va de gauche à droite et on tient notre tambour à l’horizontale. La position idéale: le pouce tient le fil et le tire vers le bas, les doigts sont à l’arrière.» L’atelier broderie a commencé et Valérian Felder donne les premières consignes. Ils sont huit autour de la table à écouter consciencieusement. But de l’opération? Repartir avec un t-shirt brodé avec une phrase de son choix.

>> Découvrez tous nos futurs ateliers et inscrivez-vous!

Mais, auparavant, il va falloir se familiariser avec les deux points essentiels à toute broderie: le point de tige et le point de nœud. Les sept femmes et le seul homme réunis autour de la table ont reçu leur tambour, encerclant un bout de tissu qui va servir de brouillon à leur future œuvre. Il s’agit de s’exercer sur un carré, un L, un O et un I. Le fil est fin; il faut s’y reprendre à deux fois et plus pour arriver à piquer comme l’explique encore Valérian, afin de former une belle tresse de tissu.

ATELIER_Valérian Felder_DEBRIEFING

Le petit tambour pour s'entrainer à faire des points réguliers.

Elisa Blondel


De 2 à 3 millimètres entre chaque point, l’aiguille ressort juste à l’avant de la ligne tracée. «Pour clôturer son point, c’est très simple: on pique au bout de sa ligne, on passe derrière, on fait glisser aiguille sur l’avant-dernier fil et on forme une petite boucle qui permet de faire un triple nœud de clôture.» Cynthia va écrire sur son t-shirt «Force et courage» en l’honneur de sa fille, Carla dessine un petit cône de volcan avec le mot «Etna», pour Susane ce sera «Abracadabra», Marine arborera «Kiscica», son petit nom en hongrois, Erwin a choisi «Ictus» et ce sera «Un ange passe» pour Caroline.

ATELIER_Valérian Felder_DEBRIEFING
Elisa Blondel

Il est déjà temps d’apprendre le point de nœud, «plus technique mais plus satisfaisant», précise Valérian. «Tendre le fil, appuyer l’aiguille dessus, l’index saisit le fil et tourne deux fois autour de l’aiguille, on recule, on pique et ça se fixe.» Un point bien utile pour le chapeau du I. Ses élèves s’y reprennent à plusieurs fois et découvrent au passage le petit truc pour «voyager dans sa broderie», comme le dit poétiquement le maître des points. «On doit être joli recto verso. Le moins possible de fils à l’arrière de votre chef-d’œuvre. Il faut apprendre à serpenter avec son fil derrière sa broderie pour limiter le nombre de nœuds.» Pour certains, un nouveau hobby est né.

Par Patrick Baumann publié le 15 mars 2022 - 08:57