Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Le changement climatique toujours moins lent

Publié vendredi 15 février 2019 à 08:42
.
Publié vendredi 15 février 2019 à 08:42 
.
Le climat a toujours varié depuis que la terre existe. Mais le réchauffement actuel est inédit par ses causes et sa rapidité. Rappel en chiffres des différences entre les variations climatiques du passé et le réchauffement actuel, ainsi que quelques données suisses sur ce phénomène inquiétant.
Publicité

Ce sont surtout les variations de l’orbite terrestre autour du soleil qui expliquent les énormes, mais très lentes, variations climatiques que la Terre a toujours connues.

Les climatosceptiques contestent les causes humaines du réchauffement en rappelant que la Terre a toujours connu des variations climatiques. Le réchauffement en cours serait lui aussi naturel. Or, ces cycles naturels sont soit d’une extrême lenteur, soit plus rapides mais moins durables. Les cycles de longue durée avec des variations de température moyenne comprises dans une fourchette de 10°C sont dus aux variations de l’orbite terrestre autour du Soleil. Leur lenteur laisse le temps à la vie de s’adapter.

Quant aux catastrophes ponctuelles (éruptions volcaniques massives, chute d’une énorme météorite), elles provoquent des hivers de plusieurs années en obscurcissant l’atmosphère, mais permettent un retour à la normale.

En revanche, la hausse actuelle n’est pas due à un tel accident ni à une variation d’irradiation solaire. Les seules variables pouvant expliquer cette hausse fulgurante par rapport à l’échelle du temps géologique sont d’origine humaine: les activités industrielles – dont les émissions de GES altèrent l’atmosphère comme jamais depuis au moins un million d’années – la déforestation, l’agriculture et l’élevage intensifs. La quasi-totalité des scientifiques n’isolent aucune autre raison à ce réchauffement, dont la rapidité interdit au vivant de s’adapter et dont les causes sont difficiles, sinon impossibles à rectifier.

 
 

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré