Aller au contenu principal
Publicité
© Getty Images

Cheveux, les coupes en quatre

Publié mardi 3 mars 2020 à 08:51
.
Publié mardi 3 mars 2020 à 08:51 
.
Comment choisir sa coiffure ce printemps? Laissez-vous inspirer par les podiums et adaptez vos envies à votre crinière. Voici donc quatre propositions, à vos couleurs et vos ciseaux!
Publicité
Lauren Mustoe/BFC/Getty Images
Mannequi pour De La Vali à la Fashion Week de Londres, le 16 février.

Audacieux: Bicolore

Tout est dans la couleur puisque la coupe est assez traditionnelle: des cheveux mi-longs sans frange avec une coupe légèrement dégradée. Le côté bicolore très marqué est assez fascinant mais difficile à la réalisation.

Si l’on veut que cela soit bien fait, seul un bon coloriste peut réaliser ce «montage», car il faut que les deux teintes se répondent sans s’annuler, que cela soit autour du visage ou de dos, car elles sont nettement définies. Pour l’entretien et le soin, il faut faire un distingo entre les deux parties et mettre clairement l’emphase sur la partie décolorée.

Variation: carré court et flou

C’est probablement la coiffure de ce printemps-été 2020, car elle s’adapte à tous les styles de visages et, surtout, elle est protéiforme. En effet, si votre coupe est floue, c’est-à-dire dégradée sur le devant, vous pouvez jouer avec un front dégagé ou une frange pluvieuse.

Autre possibilité, une coiffure sixties à la Dita Von Teese, qui prend certes du temps mais peut faire de l’effet. La condition sine qua non est d’avoir les cheveux fins, légers et abondants pour qu’ils soient assez souples pour prendre la forme souhaitée et, surtout, la garder! C’est une coupe qui demande peu d’entretien mais de nombreux lavages, car lorsqu’ils ont cette longueur, les cheveux se graissent vite. Il faut donc investir dans un shampoing sec pour avoir un fini impeccable. Sinon, des sprays qui donnent une allure naturelle sont parfaits pour avoir un «wavy» presque spontané.

Getty Images for NYFW: The Shows
Mannequin pour Cinq à Sept à la Fashion Week de New York, le 7 février.

Frangée: mixte

Que cela soit sur cheveux flous, frisés ou raides, la frange est toujours là. Certaines l’aiment courte à la Jeanne d’Arc, d’autres plus longue à la Jane Birkin.

Et celles qui ont les cheveux bouclés ne sont pas forcément prêtes à renoncer à leur petit paillasson, mais cela demande beaucoup d’efforts. Enfin, la frange doit souvent être impeccable, donc l’utilisation d’un shampoing sec localisé est parfois bienvenue.

Frisée: double jeu

Les cheveux frisés, c’est un choix. Soit ils le sont naturellement et on décide de les garder tels quels, soit on décide de les raidir. Pour cela, on fait appel au coiffeur pour faire un lissage japonais, le plus définitif, ou brésilien, qui est un peu plus léger. Autre possibilité: le faire à la maison avec un fer à lisser à vapeur avec des plaques de céramique pour ne pas abîmer les cheveux. Il existe par exemple le BaByliss Lisseur Steam Shine ou le Steampod de L’Oréal Professionnel.

Getty Images
Mannequin pour De La Vali à la Fashion Week de Londres, le 16 février.

Mais que les frisées se rassurent, la tendance actuelle est de garder ses boucles. On recommande toutefois aux femmes qui ont les cheveux raides et les veulent frisés de ne pas faire de permanente, car, malgré les progrès réalisés, vos cheveux risquent de beaucoup souffrir, et parfois même jusqu’à la racine. Il faut donc se faire des boucles avec un instrument ad hoc. Et le nec plus ultra reste de les relever en un petit chignon sur la tête, qu’il soit domestiqué et laqué ou un peu plus flou mais tout de même sur le sommet du crâne.


Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré