1. Home
  2. Actu
  3. Fait divers: «Chris était un mec en or»

Fait divers

«Chris était un mec en or»

Quatre mille personnes se sont réunies dimanche à Genève pour marcher contre la violence et rendre hommage à Chris, 22 ans, tué dans le parking d'un centre commercial une semaine plus tôt.

Partager

Conserver

file73u3azfimzd56clb1xm
Témoignage de sympathie dans le parking du quartier genevois des Charmilles où a été mortellement touché Chris. Darrin Vanselow

Ils étaient 4000. A Genève, dimanche, la famille et les proches de Chris, mais aussi des amis d’amis et des anonymes, ont marché de la place des Vingt-Deux-Cantons au parking du centre commercial Planète Charmilles. Ils marchaient contre la violence et rendaient hommage à Chris, poignardé dans le sous-sol le 19 janvier au petit matin. Ils marchaient pour que plus jamais n’arrive un tel drame.

«Personne ne doit endurer cela»

«On pense toujours que ce drame n’arrive qu’aux autres, souffle Manuel, le père de la victime. Il faut que justice soit faite, sévèrement et rapidement, même si cela ne me ramènera pas mon fils, je pense aux autres enfants et aux autres parents. Personne ne doit endurer cela, la douleur est la plus insupportable qui m’ait été donné à vivre.» La famille est en première ligne et la marche est silencieuse. Ils se prennent dans les bras, s'embrassent. L’émotion est immense. Les proches portent un t-shirt blanc à l’image d’un Chris souriant, chemise blanche gonflée par le vent et une inscription en portugais: «Pour toujours dans nos cœur».

Le sentiment d'incompréhension est perceptible. L'auteur présumé de l'acte mortel, R., était déjà connu des services de police pour avoir participé à un passage à tabac dans le quartier de Saint-Jean qui a fait deux blessés graves en 2017, l'un étant aujourd'hui lourdement handicapé. Mineur à l'époque de ces précédents faits, R. a été remis en liberté après plusieurs mois de détention.

«Cette solidarité fait chaud au coeur»

Arrivée devant le mémorial, la famille se recueille et les membres de la foule déposent tour à tour fleurs, bougies et petits mots au pied du mur. «Nous pensions que nous serions 300 ou 400 et voir toute cette solidarité fait chaud au cœur, nous dit Merouane, le meilleur ami de Chris. C’était un mec en or.» La foule est priée de quitter les lieux et de laisser la famille se recueillir.


publié le 28 janvier 2019 - 16:29