1. Home
  2. CôtéNature
  3. Natures mortes: Cueilleurs passionnés, Lea et Ruedi créent des femmes-fleurs

Natures mortes

Cueilleurs passionnés, Lea et Ruedi créent des femmes-fleurs

Des tiges qui enlacent, des herbes qui battent comme des cils, des gentianes qui forment une jupe: Lea Steudler et Ruedi Guggisberg composent des photos faites de fleurs et de feuilles.

Natures mortes: composition de femmes à partir de fleurs, d'herbes et de feuilles

Ruedi Guggisberg et Lea Steudler récoltent des fleurs, des feuilles, des branches, etc. tout au long de l'année afin de composer des natures mortes poétiques, des «femmes-fleurs».

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

On y est! Ils ont visiblement déniché le lieu idéal pour se lancer dans leur délicate création: pas de vent, pas en plein soleil. Reste à positionner le plateau et à le recouvrir de papier blanc. Lea Steudler se met à y disposer les fleurs et les feuilles préalablement récoltées tandis que Ruedi Guggisberg fait déjà quelques essais avec son appareil photo. Et que le chien terrier Arvo s’est trouvé de quoi faire une sieste à l’ombre. Mais ce tableau idyllique est trompeur, le danger arrive de la droite, en silence, obstiné et incroyablement rapide: quand les fourmis débarquent et prennent possession de la scène, il ne reste plus qu’à détaler, trouver un autre endroit et recommencer à zéro.

Malgré tout, si le travail au grand air procure un immense plaisir aux deux artistes, produire des femmes-fleurs chez soi, à l’atelier, pose moins de problèmes. A condition que les trouvailles ne soient pas humides de rosée. L’idéal, c’est l’automne, avec des fleurs et feuilles déjà séchées.

Le duo composé de Ruedi Guggisberg et Lea Steudler agencent les fleurs et feuilles trouvées afin de les photographier

Le duo composé de Ruedi Guggisberg et Lea Steudler agençant et photographiant les fleurs et feuilles récoltées.

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

Ce qu’offre la nature
Les matériaux naturels sont parfaitement authentiques. Et c’est bien là que réside la gageure du travail de Lea Steudler et de Ruedi Guggisberg. Il arrive qu’une composition ne soit tout simplement pas à la hauteur de telle fleur, herbe ou feuille. C’est ce qui est arrivé avec un pavot bleu qui fleurissait dans le jardin paradisiaque d’une amie sur les rives du lac de Thoune: le tableau floral n’émouvait pas, il produisait un effet d’ennui. Le duo attendra ainsi la prochaine floraison de la beauté bleue pour réessayer.

L’histoire a commencé il y a un peu plus de trois ans. Lea Steudler et Ruedi Guggisberg se sont vu confier le mandat par l’un de leurs clients, actif dans la mode. C’est lui qui a lancé l’idée de créer des personnages faits de fleurs et de feuilles. Il en est né un projet de cartes illustrées où la nature est le personnage principal. Rien d’étonnant, après tout, elle est une championne des formes, des structures et des combinaisons de couleurs. Un trésor littéralement inépuisable qui obéit au rythme des saisons. La seule limite réside dans le format des cartes à créer.

Natures mortes: composition de femmes-fleurs à partir de fleurs et de feuilles

Nature morte: une composition très poétique faite à base de roses et de rameaux de rose sauvage de Chine («Rosa omeiensis»). 

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

Voilà bientôt trente ans que les deux créatifs vivent et travaillent sous le même toit. Ils ont acheté leur maison de Gunten (BE) en 1994. C’est là que naissent leurs idées de graphisme, de communication visuelle, de création de vitrines de magasin. Et bien sûr de photographie. Le processus de création est toujours commun. Il débute souvent à la table du petit-déjeuner et dure facilement jusqu’au brossage de dents vespéral.

Natures mortes: composition de femmes-fleurs à partir de fleurs et de feuilles

Nature morte: Madame Chic est de sortie dans une jupe-ballon en «Hosta» aux boutons de joubarbe et sac à main de physalis.

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

La concrétisation du projet repose sur les aptitudes particulières de l’un et de l’autre: le travail avec la pincette pour disposer les plantes au millimètre est clairement signé Lea Steudler. Fille de couturière, elle a le regard habitué à discerner les moindres détails. Aujourd’hui encore, elle examine une pièce de vêtement d’abord de l’intérieur, sans se laisser éblouir par l’aspect éventuellement tape-à-l’œil de l’extérieur. Elle puise son inspiration chez le couturier belge Dries Van Noten ou dans le chef-d’œuvre de Marcel Proust «A la recherche du temps perdu».

Natures mortes: composition de femmes-fleurs à partir de fleurs et de feuilles

Lea Steudler puise son inspiration dans le monde de la mode et de la couture. Ici, Lady Water s'habille d'oseille des pieds à la tête.

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

Cueilleurs passionnés
Les premières femmes-fleurs ont vu le jour dans le cadre d’une série sur les fleurs alpestres que Lea Steudler et Ruedi Guggisberg ont produite dans une cabane de montagne à 1700 mètres d’altitude. Sur l’alpage de Giesene, au-dessus de Kandersteg (BE), ils ont cueilli des gentianes jaunes et en ont fait leur sujet préféré. Chaque fleur, chaque tige, a trouvé sa juste place du premier coup. Cela dit, ça ne réussit pas toujours. Il arrive que, après plus de quatre heures de labeur, Lea Steudler et Ruedi Guggisberg le reconnaissent: ça ne donne rien. D’autres fois, c’est tout simplement une rafale de vent qui anéantit le travail. Quand ce ne sont pas les vaches qui s’intéressent de trop près aux créations des deux artistes...

Natures mortes: composition de femmes-fleurs à partir de fleurs et de feuilles

Nature morte: Madame Pic risque le tout pour le tout avec sa tenue en araucaria. Une branche figure le corps, des écailles de pive les yeux et deux rondelles la coiffure.

Lea Steudler / Ruedi Guggisberg

Une fois le travail achevé, les fleurs et les plantes ne sont pas bêtement jetées: elles sont séchées et arrangées en emballage-cadeau. En ce moment, le couple travaille avec ardeur sur une série hivernale. Et il a déjà déniché le gui qui servira à réaliser son rêve. Et à faire son bonheur.

>> Les cartes de femmes-fleurs peuvent être commandées à l’adresse www.guggisberg-steudler.ch à partir de 2 francs pièce.

CôtéNature
.
Par Bettina Bono publié le 19 avril 2022 - 09:00