1. Home
  2. Actu
  3. Podcast: Dans la peau d’un détective privé

Podcast

Dans la peau d’un détective privé

Dans ce nouvel épisode d'«Immersif», nous avons rejoint un détective privé et son équipe lors d’une filature à Genève, une levée de doute dans le jargon de la profession. Notre cible a-t-elle un comportement suspicieux? Avec qui parle-t-elle? Où va-t-elle? L’épisode «En planque» s’infiltre dans le quotidien d’un mordu de l’opérationnel.

Détective privé en mission

Etre patient, un mot d'ordre dans la profession.

Shutterstock

«Si vous voulez être bon dans ce métier, il faut être débrouillard et trouver des solutions», pose d’entrée de jeu le détective privé que nous avons enregistré cet hiver lors d’une filature à Genève. Il préfère ne pas dévoiler son nom pour s’exprimer plus librement. Notre reportage sonore, c’est l’occasion d’en apprendre davantage sur un métier de plus en plus sollicité, y compris dans une Suisse supposée «tranquille». «Faire appel aux services d’enquêteurs privés est primordial», assure notre intervenant, précisant que, en cas de litige, ils sont neutres pour collecter des preuves à déposer aux autorités. «A un moment donné dans sa vie, tout le monde a besoin de nous», ajoute celui qui exerce ce métier depuis plus de vingt ans.

Pour répondre à une demande croissante dans notre pays, il y a plusieurs agences spécialisées, concentrées sur Genève et Zurich, les pôles économiques. Il faut savoir que, aujourd’hui, la majorité des enquêtes sont liées à des fraudes. Rien que dans la Cité de Calvin, il y a plus de 250 inscrits dans le registre des détectives, mais beaucoup sont inactifs. Pour y remédier, l’Association suisse des professionnels de l’investigation et du renseignement économique (ASPIRE) souhaite créer une liste mise à jour. Son président, Alexis Pfefferlé, précise que seulement une trentaine de ces détectives vivent de cette activité, dont dix seraient «dignes de confiance». «Prenez la culture anglo-saxonne, c’est dans leurs mœurs. Toutes les études d’avocats ont un professionnel attitré et compétent. Le marché est ultra-compétitif. Quand quelqu’un goûte aux services d’un détective de qualité, il revient. En Suisse, les mentalités évoluent doucement», explique-t-il. 

>> Découvrez tous nos podcasts sur L'illustré audio

Un propos validé par l’équipe genevoise que nous avons suivie. En 2022, il existe d’ailleurs des profils selon les besoins de chaque client: des experts en sécurité pour les cas de cybercriminalité, des fiscalistes pour les enquêtes financières ou encore des spécialistes des renseignements commerciaux. «Les nouvelles technologies ont profondément modifié notre façon de travailler», rappelle le détective à notre micro. Pour découvrir quelques-unes de ses meilleures anecdotes (parfois dignes d’un film) et pour en savoir davantage sur une trajectoire professionnelle où l'imprévu côtoie l'adrénaline, rendez-vous sur notre podcast disponible sur Illustré Audio. «Si vous vous faites repérer par une cible, c’est un crash!» finit avec ardeur notre spécialiste des filatures.

Par Jade Albasini publié le 9 mars 2022 - 09:49