1. Home
  2. Actu
  3. Gastronomie: Du popcorn suisse, l’idée ne manque pas de sel

Gastronomie

Du popcorn suisse, l’idée ne manque pas de sel

Constance Legrain (30 ans) est la première Suissesse à s’être lancée dans le maïs soufflé local. Avec Be! Popcorn, elle propose des saveurs salées et sucrées parfois étonnantes.

Partager

Conserver

La Vaudoise Constance Legrain et son Be! Popcorn local.

Darrin Vanselow

Personne n’a jamais pensé produire du popcorn en Suisse, alors pourquoi ne pas essayer? C’est l’idée qui a germé dans la tête de Constance Legrain. Du champ à Cottens (VD) jusqu’aux étagères d’environ 70 épiceries fines en Suisse, en passant par la fabrique à Savigny (VD), le cheminement de son maïs local est suivi à la trace.

Après un séjour aux Etats-Unis puis en Irlande, la jeune Vaudoise se lance le pari fou de créer son propre popcorn. «Il existe un côté amusant et ludique qu’on peut allier à la gastronomie», explique l’épicurienne de 30 ans.

En 2017, elle saute le pas de l’entrepreneuriat et se sert de ses contacts noués lors de ses études à l’Ecole hôtelière de Lausanne pour proposer le concept à de grands chefs. Ceux-ci répondent présent; Constance investit les cuisines du Duo Créatif, à La Tour-de-Peilz (VD), pour expérimenter ses premières recettes. Puis elle commence à travailler avec Le Monde des Epices, à Payerne (VD), grand fournisseur d’arômes pour les étoilés comme Anne-Sophie Pic, à Lausanne.

Dans des automates ou en ligne, 4000 paquets au minimum sont distribués chaque semaine. «Nous pouvons aussi faire du popcorn personnalisé, même si parfois tout n’est pas possible...» explique la curieuse. Pas de popcorn au foie gras alors, mais au gruyère, au curry ou encore au caramel et au pain d’épice pour les amateurs de sucré. Comptez 6 francs pour un paquet, un prix qui peut tempérer les enthousiasmes...

Mais Constance mise sur l’histoire. «Nous prenons le temps d’expliquer notre travail, fait quasiment intégralement à la main», poursuit l’entrepreneuse. Fière d’avoir atteint son objectif, Constance vise encore plus haut. Prochaine étape, déménager dans un entrepôt plus spacieux et, pourquoi pas, décliner son popcorn en barres de céréales.

Par Meryl Brucker publié le 28 mars 2021 - 11:11