Aller au contenu principal
Publicité
© Oliver Oettli

Des étudiants fribourgeois accélèrent le futur

Publié mercredi 22 mai 2019 à 10:32
.
Avec le soutien de
Publié mercredi 22 mai 2019 à 10:32 
.
Un concours organisé par UBS et la Haute Ecole de gestion Fribourg (HEG-FR) a réuni des étudiants autour de la conception de projets technologiques innovants. Présentation des cinq équipes nommées et de leurs thèmes, en attendant que les vainqueurs soient désignés.
Publicité

Stimuler l’innovation, la créativité et la création d’entreprise au sein de la communauté étudiante, voilà l’objectif du Concept Space+ Innovation Challenge, organisé par UBS et la Haute Ecole de gestion Fribourg. Avec à la clé des prix et prestations d’une valeur de 50 000 francs pour les meilleurs travaux.

Les étudiants des établissements fribourgeois avaient deux mois pour remettre leurs projets au jury composé de spécialistes. Des projets qui devaient s’inscrire dans l’un de ces quatre domaines: Financial Innovation, Social Innovation, Foodtech Innovation et Smart Living Innovation.

Vendredi passé, les cinq meilleurs dossiers, sur vingt-quatre présentés, ont été désignés. Les vainqueurs seront connus le 28 mai: vous les découvrirez dans notre prochaine édition.


ERUPT E-SPORT BAR

Socialiser les adeptes d'e-sport

Blaise Kormann
Dario Kvasnicka du projet Erupt e-sport bar.

Dario Kvasnicka, Université de Fribourg, 23 ans.

Celles et ceux qui pra- tiquent les jeux sur ordi- nateur ont une image qui leur colle à la peau: celle de geeks asociaux, enfermés chez eux, dans un monde virtuel. Dario Kvasnicka et Matthew Wildhaber (absent sur la photo), eux-mêmes gamers, veulent casser ce cliché. Ils ont conçu un lieu public où joueuses et joueurs peuvent pratiquer leur passion, mais aussi partager leurs expériences et un verre, bavarder, se ren- contrer «dans la vraie vie».


CHIC-FRITEAM

Heptabox, un semainier connecté

Blaise Kormann
Jocelyn Mauron,Jeanne Moënnat et Michel Sahli (de g. à dr.) du projet Chic-Friteam.

Jocelyn Mauron, HEIA-FR, 22 ans, Jeanne Moënnat, HEG-FR, 24 ans, et Michel Sahli, HEIA-FR, 23 ans.

Avec leurs camarades Stefania Sergi, Gaël Abdalla et Daniel Eicher (absents sur la photo), ils réunissent des compétences en économie d’entreprise, en informatique, en électronique et en mécanique. Ce qui leur a permis de conce- voir un semainier connecté, utile tant pour le patient, qui est alerté sur ses prises de médicaments, que pour les professionnels de la santé, qui peuvent suivre et analyser ces prises. Des prototypes de l’Heptabox ont déjà été testés.


EDU SIGNES

Une appli en langue des signes

Blaise Kormann
Alicia Schaller et Diane Uehlinger du projet Edu Signes.

Alicia Schaller, HETS-FR, 28 ans, et Diane Uehlinger, HEG-FR, 24 ans.

Diane et Alicia sont amies depuis longtemps et elles communiquent par la langue des signes puisque Diane est sourde. Avec Nikita Conde Raz (absente sur la photo), elles ont imaginé une application qui permettrait de suivre des leçons en langue des signes dans plusieurs matières. Cela faciliterait l’apprentissage de ces matières (français, mathématiques, histoire, etc.), non seulement pour les enfants sourds, mais également pour les adultes.


RENTIA

Demande de location en un clic

Blaise Kormann
Lucia Damian du projet Rentia.

Lucia Damian, HEG-FR, 27 ans.

A la recherche d’un appartement, Lucia Damian a été confrontée aux difficultés inhérentes à la constitution d’un dossier de candidature à l’intention des gérances et des propriétaires. Elle a donc imaginé une plateforme numérique qui permettrait d’envoyer son dossier en un seul clic, pour plusieurs locations si nécessaire. Un gain de temps énorme tant pour les futurs locataires que pour les agences de location, et une économie de papier substantielle.


TECHSCAPE

Les escape rooms au service des RH

Blaise Kormann
Alexandre Guillet et Joris Macia du projet Techspace.

Alexandre Guillet, HES-SO, 26 ans, et Joris Macia, HES-SO, 26 ans.

Amateurs d’escape rooms, les deux étudiants en ont conçu et installé une dans la HEG de Fribourg. Cette expérience leur a donné l’idée de créer un logiciel capable d’analyser le comportement des utilisateurs d’une escape room, en train de chercher des indices et d’interagir. Ces analyses pourront donner de précieuses indications aux responsables des ressources humaines des entreprises et compléter les dossiers de candidature à un emploi.


Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré

Découvrez votre nouveau magazine L'illustré et profitez d'une offre d'abonnement exceptionnelle!