Aller au contenu principal
Publicité
© Julie de Tribolet

Far West made in Jura

Publié lundi 1 octobre 2018 à 09:14
.
Publié lundi 1 octobre 2018 à 09:14 
.
Chaque jour, un photographe sélectionne et raconte les coulisses d’une image qui l’a marqué.  
Publicité

Découvrez toutes les images marquantes, insolites, inattendues, dures, drôles, touchantes, commentées par des photographes professionnels. ---->


julie de tribolet
Georges Wenger, le chef du restaurant du Noirmont et son épouse Andrea en promenade dans les Franches-Montagnes, 13 août 2018.
 

L’ANALYSE DE JULIE DE TRIBOLET
Photographe à L'illustré

«Des chevaux avaient encerclé notre voiture»

Je faisais le portrait de Georges et d'Andrea Wenger qui se réjouissaient de leur retraite toute proche. Nous venions de faire des photos de cueillette de champignons. Nous étions garés au bout du village. Des chevaux avaient encerclé notre voiture, créant cette scène quelque peu surréaliste, avant de repartir en trottinant entre les maisons.
Georges Wenger nous a alors expliqué le système des pâturages communaux des Franches-Montagnes où dans la plupart des communes, jusqu'en 1970, les animaux étaient libres de paître où bon leur semblait.
Quelques communes font perdurer ce système, par ailleurs abandonné à cause des nombreux accidents de voiture. Derrière une photo un peu bizarre, se cache une scène hors norme et un paysage qui raconte la liberté des hommes et des bêtes. 


 

 

© Jean Revillard/Rezo.ch
Chasse à l’hippopotame, Gabon, vers 1930.
Anna Pizzolante
Jean RevillardFondateur l’agence Rezo.ch, il est une des grandes voix de la photographie documentaire suisse aux multiples récompenses. www.rezo.ch (mettre en lien)

L’ANALYSE DE JEAN REVILLARD
Fondateur de l’agence Rezo.ch, il est une des grandes voix de la photographie documentaire suisse aux multiples récompenses.

Les années 30

«Sous le voile noir de l’appareil, un photographe se concentre»

J’ai une passion, la collection d’ouvrages anciens sur l’Afrique coloniale. On trouvait ces bouquins bon marché dans les gares. Ils offraient du rêve au voyageur rentrant vers la province en Michelines. Ces pages vantaient les mérites de la colonisation et ses expéditions incertaines dans la forêt tropicale.
Cet été, j’ai déniché un trésor « Voyage au Gabon » d’un certain Vidal. L’intérêt du bouquin c’est qu’il est illustré, chasses destructrices, éléphants morts, colons fiévreux transbahutés en chaise à porteur, arbres lacérés pour la culture du latex. De cet effroyable inventaire, on dégote la perle rare, un énorme hippopotame entouré par des pygmées. On espère l’animal endormi, mais il est mort. Son corps est inerte, enfoui dans les sables du fleuve.
Il est photographié à la chambre en bois. Autour de la bête, on ordonne à ces anges éberlués de ne plus bouger. Sous le voile noir de l’appareil un photographe se concentre.

Suivez Jean Revillard
Web: www.rezo.ch
Instagram: @jean_revillard
Twitter: @JRevillard
Facebook:@Jean Revillard


 

Philippe Pache
Enfant lisant au Petit Théâtre, Lausanne, 26 septembre 2018.
Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits. WWW.PHILIPPEPACHE.COM (mettre le lien vers le site)

L’ANALYSE DE PHILIPPE PACHE
Photographe libre, peintre de lumière et chasseur de beauté connu pour ses nus et ses portraits.

Le spectacle est terminé

«Quelle branche préfères-tu à l'école buissonnière?»

Samedi dernier, dans les jardins du Petit Théâtre de Lausanne, le spectacle est fini. On reste un peu dans le jardin pour se défouler après avoir été collé sur son siège durant une heure … Quand on est un enfant, on court, on monte aux arbres ou on lit … et quand on est malin, on fait les deux choses à la fois …
Moi, la bande dessinée, c’est ma branche préférée … L’enfance sera toujours l’enfance …

Suivez PHILIPPE PACHE
Web: www.philippepache.com
Instagram: philippepache61


Keystone / ANTHONY ANEX
KEYSTONE - ATS. Le conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann annonce sa démission à la presse le mardi 25 septembre 2018 à Berne.
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

Une conférence de presse très très sage

«Il a réussi à montrer la «mise en scène» de cette conférence de presse»

Les photographes Keystone-SDA basés à Berne couvrent quotidiennement les conférences de presse des conseillers fédéraux, presque toujours dans la même salle de presse officielle du parlement helvétique.

Cependant, la conférence de presse d’un sage annonçant son départ reste un événement inhabituel, celle-ci étant convoquée dans l’urgence et ne connaissant pas le sujet en avance.

Ici Anthony a réussi à prendre du recul et il a ainsi réussi à montrer la « mise en scène » de cette conférence de presse. La symétrie des drapeaux, le geste et la présence des journalistes écoutant sagement Johann Schneider-Ammann rendent cette photo originale.

Suivez Anthony Anex photographe Keystone-ATS
Web:  anthonyanex.com 
Instagram: a_anex 
Facebook: @anthony.anex


 

Keystone / PETER KLAUNZER
KEYSTONE-ATS. Alain Berset, Président de la Confédération avec le Président français Emmanuel Macron lors de la 73e session de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York, le 25 septembre 2018. 
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

Complices jusqu'au bout des doigts

«Nous avons la chance de pouvoir découvrir les coulisses du pouvoir»

Peter, photographe Keystone-SDA basé à Berne, suit depuis le début de l'année les principales activités et voyages du Président de la Confédération Alain Berset.
Cette semaine l’a mené à New-York au siège des Nations Unies.
Grace à ce cliché backstage, nous avons la chance de pouvoir découvrir les coulisses du pouvoir. Plus qu’une image esthétique, elle a le mérite de montrer la complicité entre deux Présidents sans fioritures ou autres accessoires.
 
Suivez Peter Klaunzer photographe Keystone-SDA
Facebook: @peter.klaunzer


Keystone / VALENTIN FLAURAUD
KEYSTONE-ATS. Le violoniste virtuose suisse italien Fabrizio von Arx pose avec son violon Stradivarius nommé "Angel" à Montreux, Suisse, le lundi 24 septembre 2018. 
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

Il pèse 8 millions de francs, mais qui est «Angel»?

«Il ne supportait pas le rafraîchissement survenu en ce début de semaine»

Valentin avait comme mandat d’effectuer un portrait du violoniste et son violon à 8 millions de francs. Cette image se voulait décalée du monde traditionnel de la musique classique. La première idée fut de le photographier au bord du lac sur fond de montagnes.
Cependant la météo est venue jouer les trouble-fêtes, le violon ne supportant pas le rafraîchissement survenu en ce début de semaine. Décision a été prise d’effectuer ce portrait à l’intérieur. Ne restait plus qu’à trouver une idée originale! Celle-ci est arrivée en toute fin de séance après une petite heure de shooting. Valentin a simplement pensé à placer son sujet devant sa source de lumière (octogone lumineux servant à diffuser la lumière de son flash). L’ombre chinoise qui en résulte couplée au fond noir et a la forme blanche rendent ce cliché simple, propre, beau et original.
 
Suivez Valentin Flauraud photographe freelance Keystone-ATS
Web: www.vfpix.com
Instagramvflpix
Facebook: @valentin.flauraud


 

Keystone / MARTIAL TREZZINI
KEYSTONE-ATS. Un drone et son pilote photographiés lors d'une course de la Swiss Drone League, ce dimanche 23 septembre 2018 au Comptoir Suisse à Beaulieu, Lausanne.
DR
Laurent Gilliéron

L’ANALYSE DE LAURENT GILLIÉRON

Photographe professionnel depuis 20 ans et chef photographe adjoint de l’agence Keystone-ATS

Des drones prêts à tout

«Le capteur numérique de nos appareils photos modernes n’est pas calibré pour ça»

Après les courses d’athlétisme, de Formule 1 ou de bateaux à voiles, est venu le temps des courses et championnats de drones! Pas évident de photographier ces engins pas plus gros qu’un fer à repasser (mais un brin plus légers) slalomant entre des portes lumineuses à des vitesses folles.

Malgré tout, Martial a ici réussi à prendre en compte la faible lumière et à en faire une image agréable principalement due au rendu des couleurs inhabituellement colorées. Pas toujours évident, sachant en plus que le capteur numérique de nos appareils photos modernes n’est pas calibré pour rendre correctement ces couleurs « fluorescentes ».

Suivez Martial Trezzini, photographe Keystone-ATS
Web www.martialtrezzini.ch


 

Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré