Aller au contenu principal
Publicité

Comment gérer ses enfants à la maison au temps du confinement?

Publié mardi 31 mars 2020 à 13:53
.
Publié mardi 31 mars 2020 à 13:53 
.
Comment bien réussir le confinement avec ses enfants? Le psychiatre Nahum Frenck a répondu à vos questions
Publicité

Le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) poursuit sa progression à travers le monde poussant plus de trois milliards de personnes à rester chez elles. De quoi bouleverser nos vies quotidiennes et transformer nos rapports avec nos proches.

Comment aborder le sujet du coronavirus avec les enfants? Faut-il le faire en toute transparence? Existe-t-il des façons efficaces pour occuper leur temps? Comment lutter contre la tentation des écrans? Cette étape peut-elle être une opportunité pour réinventer nos familles? Quid du couple?...

Pour en discuter, nous avons ouvert le dialogue avec Nahum Frenck, psychiatre et thérapeute de famille. Ses réponses à vos questions sont à consulter ci-dessous.

Devons-nous chercher à expliquer des choses qui se passent à nos enfants, ou plutôt attendre qu’ils nous demandent eux mêmes des informations sur cette pandémie? Privilégiez-vous la transparence totale? C’est à dire, ne pas cacher ce qui se passe, sans faire de l’alarmiste, juste du réalisme. (Benoit)

Plutôt attendre qu’ils vous demandent. C’est inexplicable ce qui arrive. A partir de l’adolescence vous pouvez être un peu plus réaliste, bien que...

A partir de quel âge un enfant peut-il totalement comprendre ce que veut dire la transmission de la maladie? (V.3)

Il n’y a pas d’âge. Vous comprenez-vous totalement la chose? Moi pas non plus!

Quels sont les risques du confinement sur la santé mentale de nos enfants? Existe-t-il des choses positives que nous pourrions en tirer? (Rennens)

Aucun risque, ils développeront l’imaginaire plus que nous.

Le confinement est-il un risque selon vous pour les enfants? Je crains que les violences envers les enfants se développent... (V.3)

Pour certains enfants, et adultes cela pourrait être un risque!

Que répondre quand on me demande sans arrêt: «C’est quand que cela se termine?». Répondre tout le temps je ne sais pas, n’est pas une réponse pour mes enfants. (Ben)

Dites leur que ça sera quand on pourra sortir sans veste! Qu’ils regardent le thermomètre, 24-25.

Avez-vous des idées d’activités en famille idéales pendant le confinement? (Nadine)

Vous pouvez vous inspirer par internet. Des jeux, des activités physiques. Et il ne faut pas négliger le fait que lorsqu’un enfant s’ennuie et on ne donne pas de réponse à son ennui, il deviendra plus créatif!

J’aimerais bien votre avis autour de la présence des animaux en ces situations. Je vois beaucoup de personnes dire que leur situation est rendue nettement plus simple, par rapport ce confinement du fait qu’ils ont un chat, ou un chien. Qu’en pensez-vous? (Veronique)

Les animaux ont une fonction apaisante, ils ne s’angoissent pas. 

Est-il préférable de respecter un rituel chaque jour, pour éviter de s’éparpiller? On se lève à 7h, on travaille à 8h, on fait une pause à 10h, on mange à 12h etc. Au contraire, un bon de chaos organisationnel est-il préférable? (Fabien)

Rien ne vous empêche de programmer des activités et dans le cadre de cette programmation prévoir un moment de “carnaval”, je préfère ce mot à chaos!

Comment organiser les journées à la maison avec les enfants? Y-a-t-il des bonnes pratiques? (Marie)

Diversifier les activités! En début de journée faire un programme écrit qui dit comme elle se déroulerait. Les enfants adorent pouvoir prévoir.

Y-a-t-il selon vous des bonnes recommandations pour bien occuper ses enfants pendant le confinement? (Greg)

Diversifier les activités! En début de journée faire un programme écrit qui dit comme elle se déroulerait. Les enfants adorent pouvoir prévoir.

Cette crise pousse nos enfants à se retrouver encore plus devant les écrans qu’avant. Ce n’est pas forcément très positif pour eux... Ne pensez-vous pas qu’ils risquent d’être encore plus addicts qu’auparavant? (Marie)

C’est vous qui gérez les écrans! C’est cela que l’on appelle l’encadrement parentale.

Cette crise risque-t-elle selon vous de transformer le modèle de la famille dans notre société? (Julie)

J’espère bien qu’elle transformera notre société, elle était bien malade.

Mon enfant adore faire du sport, c’est difficile aujourd’hui de lui faire comprendre qu’il ne peut pas aller voir ses amis pour faire cela, en groupe. Pour lui, cette pandémie n’est pas très grave. Des conseils pour lui faire comprendre? (Marie)

Cela dépend de l’âge de votre enfant. Nous devrions renoncer à leur faire comprendre! Il y a des situations dans lesquelles on gagne à dire «C’est comme cela et point, tu comprendras plus tard». 

Les enfants sont de vraies éponges. Est-il parfois impossible de détecter leur mal être par rapport à la situation? Mes enfants semblent bien vivre la situation, ils me disent que tout va bien; Pourtant cela bouleverser quand même fortement leur quotidien. (Hervé)

Ne cherchez pas la petite bête. Ne coupez pas les cheveux en quatre. Accueillez ce qu’ils disent au premier degré.

J'ai du mal à m'entendre avec le père de mes enfants. Cette situation est très lourde à peser sur nos épaules car les enfant sont au milieu et comprennent nos difficultés. Que conseillez-vous dans ce type de cas? (Hervé)

Faire la différence entre le père et le conjoint! C’est la même personne mais des rôles différents. Généralement les conflits sont d’ordre conjugal.

Quels sont les impacts réels du confinement sur les enfants? (Julien)

Ils peuvent apprendre l’autonomie, la solidarité, la réciprocité y otras palabras olvidadas.

J'ai 2 enfant de 4 et 6 ans. Comment leur expliquer ce qui se passe actuellement sans le angoisser? (Marie)

D’abord vous pourriez vous désangoisser vous même en transformant l’angoisse en soucis, puis leur transmettre votre sérénité.

Comment voyez-vous le retour à la normale? Cela me semble un peu facile pour les enfants de faire les cours sur ordinateurs, limite en pyjama. Pensez-vous qu'ils se motiveront facilement par la suite lorsqu'on va leur exposer le parfois difficile retour à la réalité? (Lionel)

Le retour à la normale se passera de la même façon que lorsque vous rentrez de Londres. Là, vous avez conduit à gauche, au début c’était difficile, mais vous vous êtes habitués. Vous rentrez en Suisse, vous roulerez à droite, cela sera difficile au début mais vous vous habituerez.

Dois-je rester forcément dans la même pièce que mes enfants lorsque ceux-ci travaillent pour les surveiller? Ce n'est pas simple... (Marc)

S’ils en ont besoin restez auprès d’eux pour les aider, autrement ils seront contents que vous «leur lachiez les baskets».

Comment gérer un enfant hyperactif qui refuse le confinement? Pour lui c'est très difficile de rester enfermé toute la journée. Même impossible... (Julie)

Il n’y a pas de recette! La meilleure façon de faire c’est de faire des jeux symboliques. Par exemple jouer que vous êtes sur un bateau et c’est lui qui conduit. Faire une cabane et jouer aux indiens etc.

N'y-a-t-il pas un vrai risque de voir nos enfants devenir encore plus addicts aux écrans avec cette période? (Jean)

Bien sûr le risque existe c’est pour cela que c’est du devoir des parents de bien cadrer cette activité et la limiter à des courts moments.

Message de conclusion de la discussion:

Carpe diem! Soyez souples avec humour et amour!

 

 

Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré