Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Gym familiale à la maison

Publié jeudi 2 avril 2020 à 17:42
.
Publié jeudi 2 avril 2020 à 17:42 
.
Faciles et même amusants à apprendre, les cinq tibétains sont des exercices que l’on peut pratiquer à n’importe quel âge pour être en forme toute la journée. Même confiné…
Publicité

Nul ne sait si l’histoire est vraie ou fut inventée par Peter Kelder, un insolite globe-trotteur américain qui publia, juste avant la Seconde Guerre mondiale, un ouvrage intitulé The Eye of Revelation. Il y raconte sa rencontre avec un mystérieux colonel Bradford, revenu du Tibet après avoir découvert, au sein d’une lamaserie perchée au milieu de l’Himalaya, la «fontaine de jouvence» sous la forme de cinq rites dont le secret aurait été jalousement gardé depuis des siècles. Traduit en 17 langues, l’ouvrage ne le fut en français qu’en 1995 et connut un succès immédiat. Il faut dire qu’il ne promettait rien de moins que «de rester jeune quel que soit votre âge, faisant l’expérience des fantastiques pouvoirs de régénération qui sont en vous». Mais plus que ces promesses un brin chimériques, le fantastique succès des cinq tibétains tient surtout à la simplicité des exercices proposés et à leurs bienfaits ressentis par tous ceux qui les ont pratiqués régulièrement (j’en suis…). Car il suffit pour cela de rester pieds nus au saut du lit et de prendre quelques minutes chaque jour pour enchaîner une série de cinq exercices ou rituels. Le but: augmenter votre énergie, régulariser votre poids et votre transit, améliorer votre forme psychique et soulager certaines douleurs articulaires. Surtout, en cette période où certains sont contraints à la sédentarité alors que d’autres triment comme de beaux diables, les cinq tibétains sont un formidable booster de la vitalité.

Shutterstock
 

1. Le derviche tourneur
Se tenir debout en tendant les bras horizontalement dans le prolongement des épaules, puis tourner sur soi dans le sens des aiguilles d’une montre jusqu’à avoir une sensation de léger vertige. Au début, un adulte lambda est capable de tourner une demi-douzaine de fois avant de chanceler et de devoir s’asseoir pour entamer le deuxième rite. Au fur et à mesure qu’on le pratique, l’énergie du corps s’accroît et on peut faire le mouvement un plus grand nombre de fois.

Shutterstock
 

2. Le clic-clac
Allongez-vous sur un tapis ou une couverture pliée plusieurs fois pour être confortable. Placez vos mains de chaque côté du corps, paumes à plat contre le sol, chaque main étant légèrement tournée en direction de l’autre. Mettez le menton bien en contact de la poitrine, puis soulevez les jambes tendues, si possible jusqu’à la verticale, avant de les redescendre, toujours tendues vers le sol. Attention, le bas du dos doit impérativement rester collé au sol, même si on n’arrive pas à mettre les jambes d’équerre. Détendez-vous un moment et répétez le mouvement.

Shutterstock
 

3. L’arc
Mettez-vous à genoux sur le tapis en plaçant les mains le long des cuisses, puis inclinez la tête aussi loin que possible en avant, de sorte que le menton prenne appui sur la poitrine. Penchez-vous ensuite le plus loin possible en arrière en levant la tête et en tirant le menton en arrière. Penchez-vous de nouveau vers l’avant et recommencez.

Shutterstock
 

4. Le pont
C’est l’exercice le plus difficile à effectuer de la série. Asseyez-vous sur le tapis avec les jambes tendues, puis placez les bras le long du corps en appuyant les mains sur le sol. Mettez le menton bien en contact avec la poitrine. Levez ensuite le corps du sol en laissant tranquillement descendre la tête et en pliant les genoux de sorte que le bas des jambes soit vertical ainsi que les bras. Le reste du corps, des genoux aux épaules, se trouve alors à l’horizontale.

Shutterstock
 

5. Le chat
Placez les mains sur le sol à une distance de 60 centimètres, puis tendez les jambes avec les pieds également écartés de 60 centimètres, tête en arrière. Levez ensuite les hanches aussi haut que possible en vous appuyant sur les orteils et sur les mains, le menton en contact avec la poitrine. Laissez ensuite le corps tranquillement revenir à la position de départ, en remontant la tête et en la poussant vers l’arrière aussi loin que possible.

Ces rites peuvent être pratiqués matin ou soir, ou matin et soir. Mais il vaut mieux, au départ, s’abstenir le soir, au risque d’avoir du mal à s’endormir. Commencez progressivement par trois répétitions, puis cinq, puis sept… jusqu’à 21 répétitions de chaque exercice (si vous y arrivez…). L’essentiel est de pratiquer tous les jours à votre rythme, la «ritualité» de ces débuts ou fins de journée étant un gage de santé. Vous risquez d’ailleurs d’être surpris de la manière dont vous progressez. Si vous êtes fatigué un jour, réduisez simplement le nombre de répétitions. Il est très important de constamment contrôler sa respiration pendant les exercices: inspirez en phase d’extension et expirez en phase de repos. Reste que, dans son livre, le colonel Bradford, par la plume de Peter Kelder, dévoilait également un sixième rite «permettant de retrouver radicalement l’apparence de la jeunesse». Cette pratique, inspirée du tantrisme et du taoïsme, vise à s’abstenir de toute relation sexuelle afin de «transmuter et élever son énergie de reproduction». Mais avouons que, en ces temps de restriction de nos mouvements, ce n’est peut-être pas le moment de se priver de galipettes sous la couette…

>> Recommandations: Ne pratiquez pas ces exercices si vous êtes enceinte, en cas de douleurs lombaires ou cervicales, de hernie hiatale, d’hypertension ou si vous avez eu un infarctus récemment.


Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré