1. Home
  2. Actu
  3. Du sirop d'érable, du sucre et du goût naturels: Happy Maple

Alimentation

Happy Maple: le sirop d'érable d'une Suissesse

Avec sa marque Happy Maple, la Suissesse Sophie Raynaud propose un sirop d’érable qui sucre naturellement les plats et fait voyager de l’autre côté de l’Atlantique.

ROMAND TALENT Happy Mapple

La marque propose trois produits aux goûts et intensités différents: du délicat, du riche ou du robuste.

François Wavre | lundi13

«On associe souvent le sirop d’érable aux crêpes ou aux gaufres, mais lorsque j’habitais au Canada, j’ai découvert que son utilisation était encore plus riche!» s’exclame Sophie Raynaud, qui, avant de s’installer à Pully, a vécu en Allemagne, à Paris et à Toronto. En 2020, elle cofonde la marque Happy Maple pour démocratiser ce produit sucré et au goût boisé qui ne fait pas partie de la culture locale. «Pourtant, on peut l’utiliser pour caraméliser naturellement ses plats ou vinaigrettes, boissons chaudes, soupes et marinades», précise celle qui a travaillé plus de vingt ans dans la publicité.

Avec son produit récolté et embouteillé directement au Canada puis exporté en Suisse, Sophie s’inscrit dans la tendance du manger sain et de la consommation locale. Friande des collaborations avec d’autres marques et adepte de l’événementiel, l’entrepreneuse a notamment récemment organisé des ateliers «brunch and yoga» qui consistent à proposer un menu concocté avec du sirop d’érable dans chaque préparation. «Ce qui attire aussi les sportifs, ce sont les bienfaits de l’érable, comme ses apports en potassium, zinc, ou encore ses vertus antioxydantes», ajoute celle qui se consacre à environ 50% au projet à côté de son activité de maman et s’entoure également de quelques personnes qui travaillent pour la marque. Niveau budget, compter 22 francs pour une grande bouteille et 42 francs pour un trio de trois petites bouteilles dégustation, qui propose une gamme d’intensité et de sucrosité différente selon le temps de récolte du sirop.

Pour commercialiser son produit en Suisse romande, qui commence aussi à s’étendre au bassin alémanique, Sophie fait appel à plusieurs boutiques ainsi qu’à des cafés et des restaurants qui revendent son sirop d’érable. Entrepreneuse, on vous dit.

>> Pour découvrir sa boutique en ligne: Happy Maple

Par Meryl Brucker publié le 5 novembre 2021 - 09:03