1. Home
  2. CôtéNature
  3. Herbe de la Saint-Jean ou «chasse-diable»: le millepertuis et ses vertus

SECRETS DE PLANTES

Herbe de la Saint-Jean ou «chasse-diable»: le millepertuis et ses vertus

Traditionnellement cueillie au solstice d’été, l’herbe de la Saint-Jean soigne les douleurs du corps et apaise les blessures de l’âme.

Partager

Conserver

Illustration millepertuis

«Hypericum perforatum» se récolte de juin à août.

Wikipedia Commons

Le soleil interne. C’est ainsi que mon beau-père, Claude Roggen, le druide de Domdidier, a baptisé le millepertuis. Cette appellation image parfaitement l’effet thérapeutique de la plante, porteuse de lumière. Le «chasse-diable» est utilisé depuis l’Antiquité pour dissiper la mélancolie et les humeurs noires. Aujourd’hui encore, l’usage de «l’arnica des nerfs» est largement connu dans le traitement des dépressions légères à modérées.

En cas de coup de blues, la tisane de millepertuis permettra de remonter la pente; les composants de la plante font réagir les récepteurs de la sérotonine, l’hormone du bonheur. Le millepertuis est également recommandé lors de troubles du sommeil. Il faut toutefois veiller à ses interactions avec certains traitements médicamenteux.

Réputée pour éloigner les mauvais esprits, cette plante était brûlée à l’heure de célébrer le solstice d’été, à la fête de la Saint-Jean. Le millepertuis a conservé cette parenté avec le prophète Jean Baptiste, dont on célèbre la naissance le 24 juin. Appelé Johanniskraut en allemand et St. John’s wort en anglais, le millepertuis porte le nom d’«herbe de la Saint-Jean» dans presque toutes les langues à travers l’Europe.

Mais comment reconnaître le millepertuis perforé (Hypericum perforatum), l’espèce utilisée en phytothérapie? En latin, perforatum signifie «percé». Lorsqu’on observe les feuilles du millepertuis à la lumière du soleil, elles semblent criblées de mille petits trous. Il s’agit en réalité de glandes translucides dans lesquelles la plante collecte ses déchets, des corps gras pour la majorité.

Autre signe distinctif des feuilles du millepertuis: elles sont bordées de petits points noirs, qu’on retrouve également sur les pétales jaunes. L’«herbe à mille trous» se récolte de juin à août, par beau temps. Le meilleur moment de la journée est vers midi, soit après la rosée et avant les heures trop chaudes. Pour s’assurer qu’il s’agit de la bonne plante, on pourra écraser un bouton encore fermé entre ses doigts: si la peau se couvre de carmin, c’est du millepertuis.

La responsable de cette coloration est l’hypéricine, un puissant principe actif. Cette substance végétale contient des pigments rouge foncé qui donnent sa teinte écarlate à l’huile de millepertuis.

>> Lire aussi la première chronique de Cathy Roggen-CrausazLa primevère: fleur clé qui dit coucou au printemps

Pour apaiser les peaux agressées

Appréciée pour les massages et son effet antidouleur, l’huile de millepertuis soulage également les brûlures légères et cicatrise les plaies. Voici la recette pour préparer une huile de soin au millepertuis. D’abord, récolter des boutons encore fermés et les placer dans un bocal en verre. Remplir d’huile (olive ou colza), jusqu’à couvrir les boutons. Ne pas fermer le bocal de manière hermétique, mais le protéger des poussières au moyen d’un tissu, qu’on maintiendra avec un élastique.

Laisser macérer trois semaines à la lumière du jour. Remuer régulièrement la préparation, puis filtrer. La conserver dans un flacon opaque. Attention! L’huile de millepertuis est photosensibilisante: il ne faut pas s’exposer au soleil durant les vingt-quatre heures qui suivent son application, au risque de voir apparaître des taches sur la peau.

>> Découvrez l'atelier de Cathy et Emmanuel Roggen: Connaître les plantes médicinales et préparer un baume du druide

Logo du Magazine CôtéNature
.

Votre magazine CôtéNature est disponible en kiosque ou sur notre boutique en ligne au prix de 5 chf.

Par Cathy Roggen-Crausaz publié le 5 juillet 2022 - 08:55