1. Home
  2. Actu
  3. Théâtre: Il était une, deux ou trois fois un conte à l’origine des contes

Théâtre

Il était une, deux ou trois fois un conte à l’origine des contes

La pièce «Le conte des contes» est jouée en mars et en avril à Renens et à Carouge. Découvrez lors de ces représentations, une vingtaine de célèbres contes adaptés afin de former une pièce qui vous transportera dans le monde de «Cendrillon», «Peau d'âne» ou encore «La belle au bois dormant». 

Contes

«Le conte des contes», mise en scène Omar Porras.

DR

On connaît depuis longtemps l’attrait d’Omar Porras pour le poète napolitain Giambattista Basile (1566 ou 1575-1632). Cet homme qui fut tantôt courtisan, tantôt soldat et qui finit sa vie en étant comte de Torrone est à l’origine de récits destinés, encore de nos jours, aux petits enfants. En effet, ces histoires qui ont traversé les frontières et les siècles sont encore diffusées aujourd’hui grâce à des adaptations imaginées notamment par les frères Grimm ou Charles Perrault.

L’œuvre de Basile, appelée le «Pentamerone» ou plus communément «Le conte des contes» et publiée en deux volumes à sa mort, retranscrit des histoires qui, au XVIe siècle, étaient transmises oralement à travers le royaume de Naples. «L’ourse» deviendra plus tard «Peau d’âne». «La chatte des cendres» fut réincarnée en «Cendrillon». Le conte «Soleil, Lune et Thalie» devint «La belle au bois dormant».

Omar Porras, fondateur du Teatro Malandro, a demandé à Marco Sabbatini d’adapter une vingtaine de contes pour créer une sorte d’arche narrative qui nous entraîne dans une demeure cachée au cœur de la forêt et dans laquelle vivent M. et Mme Carnesino… Il était une fois un très beau spectacle baroque de style cabaret pimenté de burlesque et parfois d’érotisme.

Contes
DR

>> Découvrez «Le conte des contes», mise en scène Omar Porras:

  • Jusqu’au 19 mars au TKM, chemin de l’Usine-à-Gaz 9, Renens, 021 625 84 29, www.tkm.ch
  • Du 22 mars au 10 avril au Théâtre de Carouge, rue Ancienne 37 A, Carouge, 022 343 43 43, www.theatredecarouge.ch.
Par Laurence Desbordes publié le 21 mars 2022 - 08:45