1. Home
  2. Actu
  3. LE VILLAGE SUISSE DE L'ANNÉE 2021: La diversité de la Suisse originelle

LE VILLAGE SUISSE DE L'ANNÉE 2021

La diversité de la Suisse originelle

Quel sera le village suisse de 2021? Cette année, nous élirons la commune avec les associations et les sociétés locales les plus diverses, inhabituelles ou actives. Aujourd’hui, nous vous présentons les finalistes La Punt-Chamues-ch (GR), Menzingen (ZG) et Muotathal (SZ). Votez pour votre préféré!

Dorf des Jahres

«Je me réjouis de découvrir plein d’endroits que je ne connais pas.» L’auteure de livres de cuisine Nadia Damaso est pour la première fois membre du jury du concours.

Remo Naegeli

Taper le carton dans les Grisons

A La Punt-Chamues-ch, on a joué au jass pendant le confinement.

Dorf des Jahres

Le comité du club de jass se réunit tous les quinze jours pour une partie – aujourd’hui sous les yeux de Nadia Damaso.

Remo Naegeli

Nadia Damaso, 25 ans, auteure de livres de cuisine, est membre pour la première fois du jury du concours du village suisse de l’année. C’est par un lieu qu’elle connaît bien qu’elle entame cette nouvelle aventure. «La nature ici est incroyablement belle», confie-t-elle en balade à La Punt-Chamues-ch. Elle a grandi à quelques kilomètres de là, à Pontresina: «J’y ai passé une enfance formidable.»

Elle retrouve ici Urs Niederegger, le greffier communal, qui préside trois des 11 associations du village: le Club des amis du cigare et du whisky, l’association sportive et culturelle 92 Engiadina et la Société de jass de la Haute-Engadine, qu’il a créée l’année dernière avec trois amis. «Nous voulions offrir quelque chose à la population et avons organisé des tournois de jass dans la salle communale pendant tout le confinement; nous avons bien sûr respecté toutes les mesures sanitaires.» Une réussite puisque l’association compte aujourd’hui près de 40 membres! Nadia Damaso, qui a appris à jouer au jass avec sa grand-maman, en fera peut-être un jour partie.

Dorf des Jahres

Le village de La Punt-Chamues-ch se situe en Haute-Engadine, au pied du col de l’Albula.

Remo Naegeli

En chiffres

11 sociétés dans le village, dont le Club Alfa-Romeo et celle des pêcheurs à la mouche.
679 habitants vivent à La Punt-Chamues-ch. Ils parlent principalement romanche.

>> Retrouvez la page de présentation du concours: Vive la vie associative de nos villages!


Far West à Zoug

Tous les deux ans, Menzingen se transforme en ville de l’Ouest américain.

Dorf des Jahres

Tous les deux ans, l’association Koboy’s organise une fête dont la renommée dépasse les frontières du village.

Remo Naegeli

Avec son saloon, son bar de chercheurs d’or et son grill, le village zougois plonge, un été sur deux, dans l’atmosphère du Far West. Un événement organisé par l’association Koboy’s de Menzingen qui perpétue ce festival créé par une ancienne société locale. Agés de 18 à 35 ans, ses membres construisent en trois semaines un Far West éphémère qui attire, le temps d’un week-end, les fans de country de toute la région. «Nous voulons faire quelque chose pour les jeunes du coin», explique Kilian Staub, leur président. La fête se veut une alternative aux événements de country qui ont souvent lieu ici. Déguisés en cow-boys, en dames de saloon ou en bagnards, les 19 «Koboy’s» se mêlent à la foule. «De nombreux visiteurs viennent costumés», se réjouit Tanja Lussi, membre de l’association.

Menzingen est un village qui a l’habitude des grands événements. La Fête cantonale de lutte de Zoug et la Fête internationale des costumes traditionnels s’y sont tenues. «C’est incroyable de voir comme toutes les associations locales participent afin de rendre possible l’organisation de tels événements», déclare le syndic, Andreas Etter. Les prochaines festivités sont déjà au programme: la Fête fédérale des sonneurs de cloches en 2023 et la Fête de lutte de Suisse centrale en 2024.

Dorf des Jahres

Menzingen est l’une des quatre communes montagnardes du canton de Zoug.

Remo Naegeli

En chiffres
75 sociétés sont réunies ici, dont de nombreuses mettent en avant le folklore de la Suisse centrale.
4551 habitants vivent dans la commune surnommée «Grüezi-Village», car ici on se salue dans la rue.

 

>> Découvrez ici la présentation des trois premiers villages: Des villages folkloriques, solidaires et acrobatiques


Camaraderie de poids à Schwytz

Winston Churchill fut membre honoraire d’une société locale de Muotathal.

Dorf des Jahres

Muotathal est un bastion de la culture et de la musique folklorique, ainsi que de la vie associative.

Remo Naegeli

A l’assemblée générale du Club des 100 kilos de Muotathal, chaque membre doit monter sur la balance, mais seulement après le repas à l’Alpenrösli. Et si l’un d’eux pèse moins de 100 kilos, c’est moche pour lui. «Mais ça n’est jamais arrivé», s’amuse le président, Kurt Schelbert. L’association a été fondée il y a près de septante ans et n’a jamais compté plus de 13 membres. Winston Churchill en a été membre honoraire, bien qu’il ne l’ait sans doute jamais su. Aujourd’hui encore, l’association compte une personnalité: l’ancien conseiller aux Etats UDC Peter Föhn. «Pour nous, l’important, c’est la camaraderie et de pouvoir se sentir à l’aise», précise Kurt Schelbert.

La camaraderie est aussi le point fort du Dunschtig Club, consacré à l’amitié et fondé en 1988 par cinq copains d’école. De nouveaux membres les ont rejoints au fil des ans. Ils se rencontrent une fois par mois et font chaque année un voyage en Suisse. «Notre but est de visiter les 26 cantons», confie Philipp Schelbert, leur président.

«Dans une communauté, toutes les associations sont importantes. Ce sont elles qui font sa richesse et lui donnent vie, affirme la syndique, Maria Christen. Une fois par an, nous invitons les présidents de chacune d’entre elles pour les remercier.»

Dorf des Jahres

Kurt Schelbert, son fils Ronnie (à g.) et Kari Heinzer (à dr.) sont membre du Club des 100 kilos.

Remo Naegeli

En chiffres
52 sociétés y sont actives. Celle des passionnés de météo est l’une des plus connues.
3486 habitants vivent au village, l’un des plus grands de Suisse en superficie – quatre fois celle de Lausanne, dix fois celle de Genève!

Par Patrick Morier-Genoud publié le 07.07.2021