1. Home
  2. Actu
  3. Labriq on the Wall, lithographies, sérigraphies, photographies Lausanne

Décoration

Labriq on the Wall, un concept qui casse des briques

A Lausanne, Vanessa Marschall et Jenny Löffel ont ouvert Labriq on the Wall, à l’image de leur passion pour la décoration d’intérieur, et tout particulièrement des lithographies, sérigraphies ou photographies.

Labriq

Jenny et Vanessa sont à la recherche d’une nouvelle arcade d’ici à l’année prochaine, lorsque le bâtiment sera rénové.

Julie de Tribolet

Au détour de la rue Dr-César-Roux, à Lausanne, se niche un espace à mi-chemin entre la boutique et la galerie d’art. C'est en mars 2021 que les deux amies Vanessa Marschall et Jenny Löffel ouvrent Labriq on the Wall, une arcade qui concrétise un projet dont elles parlent depuis longtemps. «On se connaît depuis qu’on a 13 ans!» s'exclament les deux quadragénaires, qui ont respectivement étudié l'architecture d’intérieur et la photographie à l’ECAL. Les passionnées, qui chinent depuis l’automne 2019 des affiches qu’elles vendent en ligne, disposent désormais d’un espace concret où elles peuvent accrocher leurs trouvailles au mur.

Un élément essentiel pour voir les pièces et les imaginer chez soi. «Mais Labriq, un nom qui s’inspire forcément de la brique des murs, ce ne sont pas que des affiches, des photos ou des toiles», explique Jenny. Non, les hyperactives proposent également une sélection de meubles et d’objets de décoration et proposent des coachings déco pour sublimer son intérieur. Bref, tout est fait pour embellir les espaces, «avec une sélection qui peut parler à toute personne qui s’intéresse à son chez-soi» précise Vanessa. Avec un budget qui démarre à une centaine de francs et peut aller jusqu’à 1400 francs pour les plus grandes toiles, il est possible de s’offrir une œuvre numérotée de qualité, que l’on soit amateur de pop art ou de photographie minimaliste.

«L’idée est de sortir des sentiers battus en proposant des pièces que l’on trouverait peut-être à Paris ou à Londres mais pas en Suisse», poursuit Jenny. Avec la volonté de pérenniser leur concept, les passionnées se consacrent à temps plein à leur arcade et espèrent, si les conditions sanitaires le permettent, organiser des événements pour faire découvrir artistes et artisans de la région.


>> Retrouvez la sélection d'affiches et de décorations de Jenny et Vanessa sur: labriq.ch

>> Vous connaissez une ou un Romand qui a un talent particulier? Signalez-le nous à courrier@illustre.ch

Par Meryl Brucker publié le 10 décembre 2021 - 08:56