Aller au contenu principal
Publicité
© Blaise Kormann

L’art de cultiver son jardin de manière durable

Publié mercredi 19 août 2020 à 08:27
.
Publié mercredi 19 août 2020 à 08:27 
.
Futures ingénieures agronomes, Céline Albertella et Amauryne Drougard ont transformé un coin de pâturage, à Reconvilier (BE), en laboratoire maraîcher.
Publicité

Elles ne sont pas filles d’agriculteurs, ni d’horticulteurs, mais étudient à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) à Zollikofen (BE). Désireuses de «faire quelque chose pour la planète», Céline Albertella (24 ans) et Amauryne Drougard (23 ans), deux amies d’enfance, ont lancé en février dernier, à Reconvilier (BE), une expérience baptisée Agrolab. L’idée? Eprouver différentes techniques de culture maraîchère sur un bout de pâturage transformé en jardin.

Un mélange efficace de jardinage durable et de pédagogie maraîchère.

Six mois plus tard, elles sont ravies. «On peut dire: «Merci la terre», confie Amauryne. Céline acquiesce: «On a eu notre part d’échecs, mais grâce à eux on a progressé et cela a favorisé les échanges sur Instagram (@agrolab_).»

Céline Albertella et Amauryne Drougard étudient respectivement l’agronomie et la foresterie à l’HAFL. Ensemble, elles recherchent des solutions concrètes pour cultiver son jardin de manière durable.

En février dernier, un paysan met à leur disposition un lopin de terre de 200 m², au bout d’un pré, qu’elles divisent en huit parcelles. Chacune accueillera une méthode différente de culture maraîchère, par exemple la milpa, technique amérindienne qui associe la courge, le maïs et le haricot. «L’idée du laboratoire nous tenait très à cœur, confient-elles. Grâce au paillage, qui protège le sol du soleil et conserve l’humidité, on a créé un jardin qu’on n’a pas besoin d’arroser.» Et les résultats sont étonnants, même si le microclimat propre au terrain – la parcelle est située à 800 mètres environ dans une cuvette recueillant le froid nocturne – les a parfois surprises. «On a pu redistribuer quelques paniers de légumes aux gens qui nous ont soutenues au départ», se réjouit Céline Albertella.

Favorisant la biodiversité en soulignant l’importance de cultiver fleurs et légumes ensemble, pour attirer les pollinisateurs, Agrolab est un mélange efficace de jardinage durable et de pédagogie maraîchère. Inspirant.

>> A suivre sur Instagram sous le nom agrolab_

>> Vous connaissez une ou un Romand qui a un talent particulier?
Signalez-le nous à l'adresse: courrier@illustre.ch

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré