1. Home
  2. Actu
  3. Témoignage: L'association «Nouveau départ» pour aider les femmes et les enfants victimes de violences

Témoignage

L'association «Nouveau départ» pour aider les femmes et les enfants victimes de violences

Après avoir été victime de maltraitance quand elle était enfant, Anne Jeanneret a également subi des violences conjugales. Mais pour elle, le mot d’ordre est «résilience». A l’origine d’un livre sur le sujet et fondatrice d’une association qui vient en aide aux victimes de violences, cette maman d’une petite fille entend aider toutes ces personnes qui se résignent encore trop souvent au silence.

Nouveau départ association aide aux victimes de violences

Découvrez son témoignage au bas de l'article.

Noemi Cinelli

La naissance du livre «Maltraitances envers soi et les autres: c’est normal?», la Fribourgeoise Anne Jeanneret la raconte volontiers. Déterminée, elle avait déjà récolté huit témoignages avec l’aide d’Anne Catherine Bruand, recueilleuse de récits de vie. La suite? C’est un mélange de chance et de courage qui la dicte. 

Au détour d’un trajet en train, Anne rencontre par hasard l’animateur radio Jean-Marc Richard et le convainc de se joindre au projet. Le résultat est publié en novembre 2020, sous la forme d’un ouvrage qui recèle douze témoignages de victimes de violences.

>> «Maltraitances envers soi et les autres: c’est normal?» de Jean-Marc Richard, Anne Catherine Bruand, Philip D. Jaffé (préface) est édité aux Editions Favre.

Une manière pour la jeune femme d’aider à «déceler ces situations assez tôt» et de ne pas reproduire ce silence dont elle a elle-même souffert enfant. Son parcours l’amène également à créer, l’année dernière, l’association Nouveau Départ, qui soutient les personnes victimes de violences domestiques et conjugales. 

«J’ai le sentiment qu’on court derrière le train, avec ces violences domestiques. On perd son temps pour des choses futiles», déplore-t-elle en évoquant les aléas de la prise en charge de son cas. Faute d’un dispositif législatif adapté, Anne n’a en effet pas pu obtenir de logement d’urgence malgré les violences que lui a fait subir son ex-compagnon. Grâce à son association, elle espère financer l’acquisition d’un appartement qui serait à disposition des personnes en danger.

«Ce livre et l’association m’ont aidée à faire un travail sur moi-même», résume la Fribourgeoise. «Le fait d’aider les autres, cela permet de s’apaiser, de faire ce travail de résilience et de se délaisser du poids de la culpabilité et de la honte», conclut-elle, une main tendue vers les autres.

Témoignage

Ancienne victime de violences, elle veut aider les femmes et les enfants en danger

loading...
Après avoir été victime de maltraitance quand elle était enfant, Anne Jeanneret a également subi des violences conjugales. Mais pour elle, le mot d’ordre est résilience. A l’origine d’un livre sur le sujet et fondatrice de l'association «Nouveau départ» qui vient en aide aux victimes de violences, cette maman d’une petite fille entend aider toutes ces personnes qui se résignent encore trop souvent au silence. Noemi Cinelli
Par Noemi Cinelli publié le 30 mars 2022 - 11:15