1. Home
  2. Envies
  3. Escapade: Le charme alpin et estival des Grisons

Escapade

Le charme alpin et estival des Grisons

Agréable et convivial, le canton des Grisons joue de manière originale ses atouts patrimoniaux et alpins comme par exemple à Coire. Un bonheur pour les amateurs de montagne et de culture.

Village Grisons en été

Les rues pittoresques des Grisons sont idéales pour s'y perdre et découvrir les lieux. 

Philippe Thalmann

SE BALADER DANS UNE NATURE INTACTE 
C’est à pied que l’on découvrira le mieux la nature préservée du Val Poschiavo et de ses vallées latérales, comme la réserve naturelle Val di Campo avec sa flore alpine, le lago di Saoseo aux eaux bleu cobalt ou encore le lac cristallin de Poschiavo. Mais pour contempler le fameux viaduc hélicoïdal de Brusio, on restera dans le Bernina Express jusqu’à Tirano.

PLONGER DANS LES MARMITES DES GÉANTS 
Rejoignez le Val Poschiavo par ce même chemin de fer rhétique de la Bernina. Descendez à l’arrêt Cavaglia et n’hésitez pas à vous installer sur la terrasse du jardin de la gare avant de partir à la découverte de celui des glaciers. Aménagé par des bénévoles tenaces qui ont vidé une vingtaine de marmites glaciaires, dont certaines de taille impressionnante, il offre une belle promenade dans la forêt d’aroles agrémentée de cairns édifiés à l’aide de pierres extraites des marmites. Vous pourrez emprunter une échelle de fer pour descendre au fond de l’une d’elles.

S’IMMERGER DANS DE FRACASSANTES CASCADES 
Le chemin débouche au sud-est du plateau de Cavaglia sur des gorges autrefois inaccessibles. Désormais aménagé d’un pont, de marches et de passerelles en granit local, ce «bijou d’architecture alpine» conçu par le célèbre ingénieur Jürg Conzett permet de surplomber en toute sécurité les canyons spectaculaires dans lesquels s’engouffrent des eaux tumultueuses

Cavaglia en été

A Cavaglia, il existe de nombreux panoramas à vous couper le souffle. 

graubuenden.ch

SE LAISSER CHARMER PAR UNE ÉTONNANTE VILLE MINIATURE
Poschiavo affiche un centre historique pimpant avec ses maisons patriciennes du XVIe au XIXe siècle. Une visite guidée permet d’apprécier toutes ses richesses: la plus vieille ferme au toit recouvert de pierres plates, la salle des sibylles en bois d’arole de l’Hôtel Albrici, l’ancien monastère de Sainte-Marie, l’ossuaire de l’église Sainte-Anne, l’abbatiale gothique San Vittore et sa tour romane, la chapelle baroque Santa Maria Presentata ou la mairie et son ancienne tour de veille, près de la place centrale. Descendez jusqu’à l’église baroque de Santa Maria, flanquée de peupliers. Plus au sud se trouve le quartier espagnol avec ses palais néoclassiques d’inspiration palladienne et ses jardins de rêve. Ces résidences inouïes ont été bâties par des enfants du pays ayant fait fortune dans la confiserie aux quatre coins de l’Europe. Mais Poschiavo n’est pas la seule ville que vous pourrez découvrir dans les Grisons.

L'église de Poschiavo

L'église de Poschiavo se trouve dans un cadre champêtre. 

Wikimedia

FAIRE DU SHOPPING ALPESTRE A COIRE
Au sortir de la gare, vous débouchez sur la large avenue piétonne conçue au XIXe siècle pour desservir les bâtiments administratifs du nouveau canton des Grisons et des Chemins de fer rhétiques. Les Alpes en toile de fond, un climat des plus doux et de nombreux espaces verts ponctués d’arbres majestueux confèrent à cette artère marchande, culturelle et touristique un petit air méridional. Faites une halte rafraîchissante dans le parc Fontana, un ancien parc privé converti en une belle mosaïque de fleurs dans leur écrin de buis.

S'EXERCER AU GOLF EN VILLE 
Le bourg est riche en bâtiments historiques documentés par des panneaux d’information rouges. Plutôt que de les découvrir en musardant ou en suivant une visite guidée, pourquoi ne pas opter pour un golf urbain? Ce parcours sympathique et ludique vous conduit dans l’entrelacs de ruelles pour vous mener vers les principaux points d’intérêt de la ville (compter deux heures), parmi lesquels l’église Saint-Martin, remarquable pour sa flèche, son cadran solaire et ses trois vitraux consacrés à la nativité – oeuvre d’Augusto Giacometti –, la cathédrale Notre-Dame, dont le choeur surélevé abrite un très beau triptyque gothique en bois doré du XVe, ou le château épiscopal, dont le nouveau musée abrite le trésor de la cathédrale.

RENCONTRER DES ARTISTES GRISONS
La nouvelle annexe cubique du Musée des beaux-arts est reliée à la Villa Planta, qui arbore des peintures pompéiennes et une coupole dorée byzantine. Les deux bâtiments servent d’écrin aux oeuvres de peintres et de sculpteurs ayant un lien avec les Grisons, notamment Giovanni Segantini, la famille Giacometti et l’expressionniste Kirchner. Une exposition temporaire rassemble pour la première fois de magnifiques panoramas peints par Giovanni Giacometti (jusqu’au 28 août). En sortant, laissez-vous tenter par l’offre raffinée du café et sa terrasse.

EN PRENDRE PLEIN LES MIRETTES 
Embarquez dans le téléphérique qui relie le centre-ville au Brambrüesch; une télécabine prend le relais et vous emmène à 1600 m d’altitude. L’Alpenbike Park est devenu le paradis des VTTistes impatients de dévaler ses pentes savamment tarabiscotées. Il est aussi le point de départ de belles randonnées panoramiques. Vous pouvez enfin opter pour une balade en train ou en bus qui vous permettra de découvrir Arosa, Lenzerheide ou Davos.

Par Muriel Thalmann publié le 06.08.2021