1. Home
  2. Actu
  3. Les romandes ont du talent: Le Musicobus balade la musique classique

Les romandes ont du talent

Le Musicobus balade la musique classique

Quatre jeunes musiciennes de l’Ensemble Eole vont sillonner le canton de Genève en proposant ateliers et créations inédites aux enfants. Mozart au village, la jolie idée.

Musicobus

A gauche, deux des quatre musiciennes, les flûtistes Cécile Willa et Mathilde Arnaud. Avec Eva Marlinge et Emilie Gruffel, elles vont transmettre leur musique dans leur roulotte repeinte à neuf, le Musicobus.

David Wagnières

Cet été, une roulotte rouge vif tranchera sur l’herbe verte de quelques parcs genevois ou le gris ciment de certaines places de village. Approchez-vous, bonnes gens, car la belle musique viendra alors à vous. Le Musicobus – c’est le nom de cette roulotte tirée à 30 km/h par un tracteur – est né l’an dernier de la volonté de quatre jeunes musiciennes, hautboïste, clarinettiste et flûtistes, qui forment l’Ensemble Eole. Enseignantes elles-mêmes, elles ont appris dans le cadre souvent corseté des salles de concert. Elles voulaient autre chose. «Ce qui nous réunit, dit l’une d’elles, Cécile Willa, c’est l’envie que notre musique aille au plus près des gens. D’autant que tout est gratuit, grâce à des partenariats et au soutien de communes.»

Après avoir déjà mené ce projet l’été dernier, on les trouvera en juillet au Conservatoire et Jardin botanique et au bois de la Bâtie. En collaboration avec les Bibliothèques municipales de Genève, elles y donneront ateliers d’initiation à la musique et matinées musicales. Puis, d’août au 22 septembre, elles parcourront six communes, en collaboration avec l’Hospice général. Leur roulotte arrivera généralement le vendredi. Le samedi sera consacré à la préparation d’un spectacle, avec 12 enfants, pour aboutir le dimanche sur une répétition générale et un spectacle, Les musiciens de Brême, qu’elles revisitent avec l’air du Boléro de Ravel.

«Nous mettons les enfants en situation de création avec nous, ils font l’expérience de la scène», dit Mathilde Arnaud. «En même temps, nous prenons garde à ne pas dénaturer l’art, nous continuons à jouer les pièces que nous aimons», précise Cécile. En parallèle, leur scène sera foisonnante. Une trentaine d’artistes, issus de différentes disciplines artistiques, se produiront sur scène, danse, théâtre, cirque, musique. Une histoire? L’été dernier, à Chêne-Bourg, un petit garçon qui avait à l’évidence peu de chances d’entrer un jour au Victoria Hall est venu chaque jour, fidèle, aux concerts et à tous les ateliers. A la fin, sa mère a demandé comment il pouvait se mettre à la musique, qui lui plaisait tant. Les musiciennes avaient gagné.

>> Plus d'informations et le programme complet sur www.ensemble-eole.com

Par Marc David publié le 09.07.2021