Aller au contenu principal
Publicité
© WireImage,

Mariah Carey, une princesse hors du temps

Publié vendredi 17 avril 2020 à 13:20
.
Publié vendredi 17 avril 2020 à 13:20 
.
Mariah Carey vient d’avoir 50 ans, mais inutile de le lui rappeler. A l’image des héroïnes de Walt Disney, cette chanteuse ne vieillit pas. Son histoire n’est pourtant pas seulement pavée de roses. Portrait.
Publicité

Si Michael Jackson se faisait parfois appeler Bambi, dans le monde enchanté de Walt Disney, Mariah Carey serait à coup sûr Cendrillon et minuit ne sonnerait jamais. Le 27 mars dernier, elle a eu 50 ans, paraît-il. «Je ne compte pas les années», dit-elle volontiers. A l’entendre, sa vie serait «une expérience féerique». Mimi, comme on l’appelle, vit hors du monde et la réalité l’ennuie.

Le 20 mars, Mariah Carey incitant ses compatriotes à rester chez eux en raison du Covid-19.

L’artiste à la voix d’or incarne le rêve américain. «Quand on parle de grandes chanteuses influentes, on cite Aretha Franklin, Whitney Houston et Mariah Carey. Sa voix est juste incroyable.» Qui pourrait contredire Stevie Wonder? La voix de Mariah Carey couvre cinq octaves et quatre notes. On appelle cela une voix de sifflet. Impossible d’aller plus haut. A l’âge de 2 ans, elle stupéfiait déjà sa mère, chanteuse d’opéra, en l’imitant.

Outre cette voix unique – qui, parfois, la trahit en concert –, Mariah Carey écrit ses chansons. Une différence majeure avec ses rivales, Céline Dion par exemple. Ce qui l’inspire le plus? L’amour. Ses détracteurs vilipendent d’ailleurs volontiers son «âme de charlotte aux fraises».

Joyau de l’album «Merry Christmas» (1994), «All I Want for Christmas Is You» est le premier tube à avoir été N° 1 au cours de quatre décennies différentes.

Depuis 1990, Mariah Carey a vendu 230 millions de disques. Sa fortune est estimée à 300 millions de dollars. Depuis 1936 et la création du hit-parade du magazine Billboard (Hot 100), elle est l’artiste qui, derrière les Beatles et leurs 20 tubes, a classé le plus de chansons à la première place: 18 au total. Pour le magazine Time, elle est même la plus grande pop star féminine de l’histoire, si l’on se réfère au nombre de débutantes qui s’époumonent à chanter comme elle. Pas de Noël sans son tube «All I Want for Christmas Is You», sorti en 1994. Un titre qui, selon The Economist, lui a rapporté à lui seul plus de 60 millions de dollars en droits d’auteur!

Mariah Carey est aussi synonyme de caprices. Un exemple? En 2014, invitée du 67e Festival de Cannes, elle achète toutes les places d’un vol de ligne. Facture: 85 000 euros. Quant à ses chiens, ils ne voyagent qu’en première classe!

Difficile de trier le vrai du faux dans l’histoire de sa vie, la diva – le mot n’est pas galvaudé – elle-même en ayant rajouté… Née à Huntington, dans l’Etat de New York, le 27 mars 1970, elle est la cadette des enfants d’Alfred Roy Carey, un ingénieur aéronautique afro-américain, Vénézuélien d’origine, et de Patricia Hickey, une Irlando-Américaine, coach vocale et mezzo-soprano à l’opéra de New York. Mariah a une sœur aînée, Alison, née en 1959, et un frère prénommé Gabriel, né en 1961.

Son enfance a été marquée par la haine raciale. Dans son quartier, les couples mixtes n’étaient pas les bienvenus. «C’était un cauchemar, confiera sa mère, Patricia, à Oprah Winfrey, en 1999. Un soir que nous allions manger, quelqu’un a tiré un coup de feu à travers la fenêtre.» Lorsque ses parents divorcent, Mariah a 3 ans. Elle grandira seule avec sa mère.
Durant sa scolarité, à la Harborfields High School de Greenlawn (New York), la jeune fille brille surtout par son absence. Ses camarades la surnomment «le mirage». Elle écrit ses premières chansons.

Mariah Carey avec sa mère, Patricia.

A 18 ans, elle emménage avec quatre étudiantes dans un studio, à Manhattan, travaille comme serveuse ou hôtesse. Sa rencontre avec Brenda K. Starr, qui la recrute comme choriste, marque un tournant. La chanteuse américaine, qui croit en elle, l’encourage à enregistrer une cassette démo et, en décembre 1988, la convie à une soirée où elle lui présente Tommy Mottola, le patron de Sony Music.

La légende raconte qu’en rentrant chez lui ce soir-là, il écoute la cassette, plante sur les freins et fait demi-tour, mais trop tard, l’oiseau s’est envolé. Le lendemain, il se rattrape en lui faisant signer un contrat pour dix disques en présence de sa mère!

Le premier album, intitulé Mariah Carey, sort le 12 juin 1990 chez Columbia Records. Quatre chansons se classent successivement en tête du hit-parade américain! Les nineties seront la décennie Mariah Carey. Le 5 juin 1993, Cendrillon épouse Tommy Mottola en présence de 3000 invités.

La chanteuse se sent toutefois vite prise au piège d’un mari maladivement jaloux, qui l’espionne et ira même jusqu’à la séquestrer. «Je devais demander la permission pour sortir», racontera-t-elle. Mottola, le faiseur de roi, refuse de la voir s’ouvrir au hip-hop et au R&B. Leurs disputes sont homériques. En 1997, Mariah Carey obtient le divorce. L’album «Butterfly» (papillon) symbolise son envol.

2001, l’année maudite. Son nouvel album, sur le label Virgin, sort… le 11 septembre. Cendrillon est descendue en flèche. La presse la massacre. Les ventes s’effondrent. Elle se réfugie chez sa mère quand son papa, avec lequel elle venait de renouer, meurt. Virée du label Virgin, laminée, la star séjourne en secret dans un institut psychiatrique où on lui diagnostique un trouble bipolaire. Elle ne le reconnaîtra qu’en 2018.

WireImage
Elle est restée en bons termes avec Nick Cannon, le père de ses deux enfants, réunis ci-dessus à Los Angeles en 2017.

Après sa dépression, passée chez Universal, Mariah Carey s’entoure de Snoop Dogg, Pharrell Williams, Kanye West. «The Emancipation of Mimi» (2005) sera l’album de la renaissance.
Sur un tournage de clip, début 2008, la chanteuse flashe sur le comédien Nick Cannon, de dix ans son cadet. Le 30 avril, ils se marient aux Bahamas. Après une fausse couche, Mariah Carey donne naissance, le 30 avril (encore!) 2011, à de faux jumeaux: une fille qu’elle appelle Monroe – en hommage à Marilyn, son idole – et un garçon prénommé Moroccan Scott. L’union tiendra jusqu’en décembre 2014.

Depuis 2016, la diva fréquente Bryan Tanaka, l’un de ses danseurs. Mariah Carey a toujours voulu vivre un conte de fées; malheureusement, la réalité se rappelle parfois brutalement à elle, en prenant le visage de sa sœur aînée. Depuis 1994, elles ne se parlent plus. Ex-héroïnomane arrêtée à l’été 2016 pour prostitution, malade du sida, Alison Carey, 60 ans, a supplié plusieurs fois sa petite sœur de ne pas l’abandonner. En vain. En 2017, à l’agonie, souffrant d’un cancer du foie, elle affirme dans un message vidéo qu’enfants, les Carey ont été abusés lors de rituels satanistes. Réalité ou cauchemar? Mariah Carey, en tout cas, n’a pas bronché.

DUKAS
Depuis 2016, Mariah Carey est amoureuse du danseur Bryan Tanaka, ici en vacances à Hawaï.

Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré