Aller au contenu principal
Publicité
© Shutterstock

Les mots dont on parle

Publié lundi 23 décembre 2019 à 14:56
.
Publié lundi 23 décembre 2019 à 14:56 
.
De l’anglais au français, du passé au futur, les noms, les verbes, les expressions voyagent à la vitesse d’internet. Florilège des nouveaux mots qui comptent.
Publicité

Adulescent

n. et adj. Jeune adulte qui continue à avoir un comportement comparable à celui qu’ont généralement les adolescents. L’allongement de la durée des études, la difficulté à trouver un emploi ou un logement et toutes formes de précarité favorisent l’adulescence des jeunes d’aujourd’hui.

Par exemple, le rappeur Orelsan (né en 1982) cultive avec succès son look adulescent.

Antispécisme

n. m.et adj. Courant de pensée philosophique et moral, formalisé dans les années 1970, qui considère que l’espèce à laquelle appartient un animal n’est pas un critère pertinent pour décider de la manière dont on doit le traiter et de la considération morale qu’on doit lui accorder.

En novembre dernier, le Tribunal de police de Genève a condamné un militant antispéciste à 12 mois de prison ferme pour des actes de vandalisme en lien avec la cause animale, notamment le caillassage de plusieurs boucheries.

Brexiter

v. Annoncer que l’on est sur le point de quitter quelque chose ou quelqu’un, sans passer à l’acte. Se dire au revoir mais ne pas partir! L’écrasante victoire de Boris Johnson aux élections législatives du 12 décembre dernier et la reprise annoncée du Brexit à marche forcée pourraient modifier la signification du mot.

Chill

n. m. et adj. Mot emprunté à l’anglais to chill, «se détendre» ou «passer du bon temps». Utilisé comme adjectif ou en tant que nom, il désigne quelque chose de plaisant, d’agréable. Exemple: «Yo! Je te call et on chill un maximum» que l’on pourrait traduire par «Salut! Jet’appelle et on se prend un maximum de bon temps!»

Epicène

adj. Se dit d’un nom commun désignant à la fois le mâle et la femelle. Par exemple, marmotte est un nom féminin épicène tandis que castor est un nom épicène masculin. Le langage épicène et l’écriture inclusive cherchent à éviter toute discrimination de genre.

Féminicide

n. f. et adj. Violence faite à une femme en raison de son sexe. Calqué sur homicide avec la racine latine fēmĭna, «femme, femelle», et le suffixe -cide issu du latin cædo, «frapper, battre, abattre, tuer, massacrer». Le mot complète la série de l’homicide, du parricide oude l’infanticide.

Flexitarisme

n. m. Mot-valise associant flexible et végétarisme pour désigner une pratique alimentaire dont la base est végétarienne, mais qui autorise une consommation occasionnelle de viande. Par exemple, le cuisinier anglo-israélien Yotam Ottolenghi, auteur du livre «Jerusalem», est un grand chef flexitarien.

Flygskam

n. m. Terme popularisé en Suède pour désigner le sentiment de honte à prendre l’avion pour des raisons écologiques. Durant l’été dernier, leflygskam des Suédois a provoqué une diminution deplus de 8% des passagers dans les principaux aéroports.

Instagrammable

adj. Néologisme qui s’applique à un objet, un décor ou un lieu susceptible de très bien rendre dans le cadre d’une photo publiée sur la plateforme Instagram.

Exemples: les cocktails tel le Spritz sont hyper instagrammables comme le chou kale et la place Rouge.

Köpskam

n. m. Ce terme d’origine suédoise désigne un mouvement de consommateurs qui, par souci d’écologie ou de décroissance, éprouvent de la honte à acheter, en particulier des vêtements neufs.

LGBT

Acronyme utilisé pour qualifier les communautés lesbienne, gay, bisexuelle, trans. L’extension LGTQIA+ inclut les personnes queers, intersexes, asexuelles, et le + tous les autres!

Aux Etats-Unis, le sigle le plus long est LGBTTQQIAAP pour lesbian, gay, bisexual, transgender, transexual, queer, questioning (les personnes qui se questionnent sur leur sexualité), intersex, asexual, allies (les hétérosexuels solidaires de la cause) et les pansexuels qui revendiquent une attirance pour n’importe quel genre.

Mansplaining

n. m. Contraction de man, «homme», et d’explaining, «expliquer». Le mot désigne ce moment particulier pendant lequel un homme explique à une femme d’un ton condescendant, sur un sujet qui la concerne, elle, qu’elle a tort de penser ce qu’elle pense et de dire ce qu’elle dit.

Exemple: un homme fait une blague sexiste qui ne fait pas rire une féministe et lui demande alors: «Comment, les féministes n’ont pas d’humour?»

OK Boomer

Expression utilisée de manière péjorative pour balayer ou tourner en dérision des jugements perçus comme mesquins, dépassés ou condescendants, de la part de personnes âgées, particulièrement les baby-boomers.

Plogging

n. m. Construit à partir du mot suédois plocka upp (ramasser) et de l’anglais jogging, le mot désigne une activité de nettoyage citoyen qui combine la course à pied et le ramassage des déchets.

Exemple: organisé dans plusieurs villes romandes, le plogging est une manière très efficace de courser ses déchets!

Slasheur

n. m. Travailleur exerçant plusieurs activités. Ce néologisme venu de l’anglais fait référence au signe / qui sépare les différentes activités quand ils les énumèrent (notamment sur le site LinkedIn).

Exemple: consultante en communication/coach/créatrice de bijoux. Exemple: le slasheur est un worker en mode «multi».

Sororité

n. f. Le mot provient du latin soror, «sœur ou cousine». Le terme sororité désigne aussi des groupes de femmes, tels qu’ils se sont développés dans les universités américaines. Le terme anglais «sorority» en opposition au groupe masculin «fraternity». Le terme «fraternity» se traduit en confrérie. Ainsi le terme français sororité qui désigne des groupes de femmes pourrait aussi bien se traduire par «consorie».

Spoiler

v. De l’anglais «to spoil» qui signifie «gâcher ou gâter». Leterme spoiler est employé pour désigner le fait de dévoiler une partie de l’intrigue d’une œuvre, livre, film et donc de gâcher le plaisir de la surprise. Le mot anglais «spoiler» dérive directement du vieux français espoillier, lui-même provenant du latin spoliare signifiant «ruiner», «piller».

Troller

v. Sur internet, cela signifie créer artificiellement une controverse qui focalise l’attention en dépit des sujets habituels. Le mot ferait référence au troll, créature peu amicale ou agressive du folklore scandinave.

Depuis 2017, le mot troll figure dans le Larousse avec cette définition: internaute qui empoisonne les débats sur internet avec des remarques inappropriées ou provocantes!

Vague verte

C’est l’expression de l’année selon le département de linguistique de la Haute Ecole zurichoise des sciences appliquées. Outre-Sarine, c’est «Klimajugend»  (le mouvement des jeunes en faveur du climat) quidécroche la palme. Au Tessin, la vague verte est suivie par le «sciopero delle donne» (la grève des femmes) et la 5G.


Publicité
Publicité
Publicité

Newsletter L'Illustré Recevoir la newsletter L'Illustré