1. Home
  2. Actu
  3. Les mots de l'année

Actu

Les mots de l'année

La crise sanitaire a fait flamber le lexique. Mais il n’y a pas eu qu’elle en 2020. Florilège de mots portés par la vague du temps présent.

file7dqkayceg7b9nnsrky1
Shutterstock

Afropea

Ce néologisme donne son titre à un essai inspirant de l’écrivaine Léonora Miano, sorti cette année. Les Afropéens sont des Européens de naissance et de culture, mais avec des ascendants africains. L’«utopie post-raciste» de Léonora Miano dessine un futur où ils parviendront à s’extraire par le haut du poids de l’histoire pour s’inventer une identité choisie et non subie.

Anti-masques

A situation sanitaire exceptionnelle, phénomène lexical exceptionnel: les mots et néologismes issus de la crise covid se sont imposés à une vitesse inédite. Ainsi, du jour au lendemain, tout le monde a su ce qu’était une manif anti-masques: un rassemblement d’opposants non pas au carnaval, mais aux mesures sanitaires. Dont le port du masque.

Nous vous proposons aussi

Cancel culture

Cancel comme effacer, annuler. La pratique, née aux Etats-Unis, consiste à dénoncer, ostraciser, effacer les personnes et/ou comportements «problématiques». Cette année, le mouvement s’est helvétisé avec la mobilisation pour déboulonner la statue de David de Pury à Neuchâtel et celui pour débaptiser l’avenue Louis-Agassiz à Lausanne.

Coronagraben

C’est le mot francophone de l’année 2020, selon le département de linguistique appliquée de l’Université de Zurich. Un néologisme qui dit, sur fond de pandémie, les différences entre régions, à la fois sur le plan épidémiologique et sur celui des mentalités. Les jurys germanophones, italophones et romanchophones du mot de l’année ont choisi respectivement «systemrelevant», «pandemia» et «mascrina».

Crop top

Les Québécois disent «chandail bedaine». L’anglicisme désigne un haut «coupe courte» (crop) qui laisse voir le ventre. Prisé des adolescentes en cette rentrée 2020, ce chiffon a été au centre d’une polémique sur la tenue adéquate en milieu scolaire. Des élèves ayant été priées de couvrir leur crop top d’un t-shirt XXL, ce dernier est devenu le «t-shirt de la honte».

Dégagisme

Né en 2010 au sein de l’opposition congolaise, popularisé lors des Printemps arabes, le néologisme vient d’entrer dans l’édition 2021 du Larousse. Les dégagistes prônent l’éviction des détenteurs du pouvoir sans nécessairement vouloir prendre leur place: «Simplement dire «dégage» et assumer le risque du vide, contempler ce vide.» (Laurent d’Ursel, membre du collectif belge Manifestement).

Distanciation sociale

Copiée de l’anglais social distancing, l’expression, née en 2003, désigne la mesure sanitaire consistant à se tenir à distance physique les uns des autres. Elle est particulièrement mal choisie puisqu’elle suggère un déprimant isolement social. Dès le début de la crise covid, des voix se sont élevées pour lui préférer «distanciation physique». Trop tard…

Food porn

En français: pornographie alimentaire. Elle consiste à partager sur les réseaux sociaux des images de plats très cochons en guise d’invite à l’orgie calorique. Le food porn se développe en contrepoint de la mouvance alimentaire vertueuse (bio, véganisme, jeûne, etc.). Sa mascotte: le burger géant dégoulinant de fromage fondu. Blanc et crémeux, donc.

Illectronisme

Mot-valise formé à partir d’«illettrisme» et d’«électronique». Il désigne une nouvelle inégalité née de la fracture numérique: l’incapacité de certaines personnes face aux outils informatiques. Le terme est entré cette année dans Le Petit Robert (édition 2021).

Imame

L’imam – qui dirige la prière à la mosquée – est-il fatalement un homme? Non, des femmes commencent à exercer cette fonction au Danemark, aux Etats-Unis, en Allemagne. L’an dernier, deux imames ont inauguré le mot – et la fonction – en français: Eva Janadin et Anne-Sophie Monsinay ont fondé à Paris la mosquée Simorgh. Elles défendent un islam progressiste.

Misandrie

Du grec mîsos (haine) et andros (de l’homme), le terme est l’équivalent inversé de la misogynie. Il peut désigner la perte de prestige des valeurs liées à la virilité tout comme la franche hostilité envers les hommes en tant que tels. En cette fin 2020, la militante féministe Alice Coffin a fait sensation avec un livre à la misandrie assumée, Le génie lesbien.

Personne à risque

Tant que le sujet d’anxiété numéro un reste le terrorisme islamiste, l’individu à risque est celui qui fait courir un danger aux autres. Avec la pandémie, l’expression a retrouvé un sens médical, soit exactement opposé: sont dites «à risque» les personnes particulièrement vulnérables. Mystères de l’ambivalence sémantique.

Prenez soin de vous

Avec la crise sanitaire, cette formule de congé a pris les proportions d’un mantra. Certains y ont vu le réjouissant retour d’une certaine attention à son prochain. D’autres l’ont comprise, à l’inverse, comme l’amère devise de l’isolement social: prenez soin de vous vu que personne d’autre ne le fera…

Réinformation

La réinformation se présente comme une riposte à la «désinformation» diffusée par les médias officiels, à savoir le service public et les grands éditeurs. Né au sein de l’extrême droite, le terme a été repris par les milieux complotistes. Ces derniers ayant prospéré avec la pandémie, plusieurs chaînes de réinformation sont nées sur internet ces derniers mois, dont Agora TV News, chaîne franco-suisse «de vérité vérifiée» pour le bassin lémanique.

Remontada

C’est la victoire inattendue, après une «remontée» spectaculaire. Ce mot espagnol entre dans le Larousse trois ans après l’événement footballistique qui l’a mondialisé: la victoire, en 2017, en Ligue des champions, du FC Barcelone sur le Paris Saint-Germain par 6 à 1. Ceci après avoir perdu 4-0 à l’aller et avec 3 buts marqués dans les sept dernières minutes.

TikTok

Lancée en 2017, l’application chinoise de réseautage social et de partage de vidéos musicales a cartonné auprès des ados jusqu’à ringardiser Instagram. Paraxode: derrière ce démultiplicateur d’insouciance se joue une lourde guerre d’influence à l’échelle mondiale. L’Inde interdit TikTok en juin 2020. Aux USA, Donald Trump a essayé, sans succès pour le moment.

Whatsappéro

C’est l’apéro entre amis pris «en distanciel» via WhatsApp (par Skype, c’est «skypéro»). Et l’un des nombreux néologismes nés de la crise sanitaire. Certains, après une carrière éclair, sont déjà installés dans l’édition 2021 du dictionnaire, comme «déconfinement». D’autres n’auront probablement fait que passer: «immobésité», «covidiot»…

Woke

Woke comme «éveillé» ou «réveillé». La culture woke se veut en éveil face aux injustices subies par les différentes minorités, ethniques et sexuelles. Emblématique du mouvement Black Lives Matter, le terme s’est vite étendu à d’autres usages. Les séries woke de Netflix mettent en scène une proportion inédite de Noirs et de LGBT. Tandis que le woke capitalism s’efforce d’émettre des messages socialement responsables. Woke serait ainsi une variation de «politiquement correct», sans la connotation négative.


Par Anna Lietti publié 24.12.2020
Nous vous proposons aussi